AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Servamp II - Fading Away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Servamp II - Fading Away   Dim 12 Avr - 1:03

Quand leur passé les rattrape...


Tu te souviens des Servamps ? Oui ? Bah forcément ! C'est que leur histoire de famille avait tout de même fais pas mal de bruit. Mais voilà prêts de 2 ans que la guerre fratricide entre Tsubaki et les 7 Servamps est terminée. 2 ans de tranquillité donc ?
Pour la Servamp Familly, leurs Eve et leur 2nd classe oui.
Oh jeune ignorant mortel. Tu pensais réellement que les Servamps étaient les seuls "grands" vampires de ce bas monde ? Tu te trompe lourdement ! Oui ! Les 8 Servamps sont puissants et tous ensembles, ils représentent une famille incroyablement forte. Mais ils ne sont pas les plus puisant loin de là.
Disons que principalement les Vampires se divisent en plusieurs familles. Une hiérarchie fragile et pourtant stricte et puissante.

Les Grandes Familles Vampires:
 


Quel est le problème ? Le système de hiérarchie se serait effondrait. Des chasseurs de vampires se seraient infiltrés au cœur des famille avec pour but de détruire définitivement les vampires... ou d'en révéler l'existence au grand publique ce qui créeraient un chaos et une confusion totale ainsi qu'un danger inévitable pour les Grandes Familles en particulier. Beaucoup accuse les Kirkland, d'autre les Denren et d'autre disent que les Hédervary en ont marrent d'être dans l'ombre des autres familles. En plus d'une confiance brisé, les chasseurs se préparant contre les Vampires... que faire cette fois-ci ?

Vous :
 


PNJ Important:
 


Formulaire :
Nom :
Prénom :
Sexe :
Âge :
Servamp/Eve/Chasseur/2nd classe/Grande Famille :
Péché capital (si Servamp):
Maitre (si Servamp) :
Servamp (si Maitre) :
Forme animal (si Servamp) :
Caractère 5 lignes obligatoire :
Histoire 5 lignes obligatoire :
Description :
Lien familliaux/Affectifs :
Arme(s) :
Pouvoir :
Autre :

[/u][/u]
Code:

[b][u]N[/u][/b][u]om[/u] :
[b][u]P[/u][/b][u]rénom[/u] :
[b][u]S[/u][/b][u]exe[/u] :
[b][u]Â[/u][/b][u]ge[/u] :
[b][u]S[/u][/b][u]ervamp/Eve/Chasseur/2nd classe/Grande Famille[/u] :
[b][u]P[/u][/b][u]éché capital (si Servamp)[/u]:
[b][u]M[/u][/b][u]aitre (si Servamp)[/u] :
[b][u]S[/u][/b][u]ervamp (si Maitre)[/u] :
[b][u]F[/u][/b][u]orme animal (si Servamp)[/u] :
[b][u]C[/u][/b][u]aractère[/u] [size=10]5 lignes [u]obligatoire[/u][/size] :
[b][u]H[/u][/b][u]istoire[/u] [size=10]5 lignes [u]obligatoire[/u][/size] :
[b][u]D[/u][/b][u]escription[/u] :
[b][u]L[/u][/b][u]ien familliaux/Affectifs[/u] :
[b][u]A[/u][/b][u]rme(s) [/u]:
[b][u]P[/b][u][u][u]ouvoir[/u] :
[b][u]A[/u][/b][u]utre[/u] :




Codes : bon


Dernière édition par Loupwolf le Dim 12 Avr - 22:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feather
Soldat inconnu
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 24/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Dim 12 Avr - 11:09

Plop
http://kann-loar.forumactif.org/t15-persos-du-chapeau-a-plume#309
Bon je m'inscris mais juste parce que j'en ai marre d'avoir l'impression d'être en marge sur ce site parce que je ne joue pas à ce jdr °^° Mais comme j'ai beaucoup de rp et que cette histoire ne m'intéresse pas plus que ça (même dans le manga réel xD j'ai essayé de lire mais... nope ça marche pas avec moi xD), si je tarde à répondre et que vous pouvez avancer, avancez, j'rattraperais plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-monster-chil.forumactif.org/
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Dim 12 Avr - 12:48

Inscrite /o/ Formu mis dans les personnages heureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Dim 12 Avr - 13:16

Chouette bienvenue a vous deux o/ cool de te voir Feather (sympa pour l'effort x3)
Ika... oh comme je m'attendais pas à te voir ici tiens 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Lun 13 Avr - 3:39

Il s'était levé tôt pour une fois, ou du moins tôt pour lui qui aimait flâner au lit car il n'y avait presque rien de mieux que de trainer sous la couette de bon matin, en tout cas, le Servamp était sortit devant l'entrée de la maison sans vraiment savoir quoi faire.
Tant pis. Lui il aimait ne rien avoir à faire, celui lui permettait de faire ce qu'il faisait de mieux après tout, laisser libre cours à sa paresse en ne faisant absolument rien d'autre que observer dehors. Une matinée déjà bien avancé et plutôt chaude en cette fin de printemps.
Ah le soleil allait commecer à devenir plus fort maintenant... rien que l'idée le fit soupirer. Les Servamps n'aimaient pas le soleil.
C'est bien dommage car mine de rien il pensait que cela devait être sympa de lézarder sur la plage comme le font les humains en vacance. C'est fou tout de même que lorsqu'on leur donne du temps libre, les humains cherchent encore à s'occuper avec diverse activités et sorties... pourquoi personne ne comprennait le plaisir de long instants de calme avec ne rien avoir à faire ?
Et en parlant de sortie, cela lui fit penser que ce jour-ci ils étaient sensés manger chez Leiko et Cross... oh il lui semblait qu'il y avait Scott aussi ainsi que Rozenn et Kûu evidemment. Presque une mini réunion de famille tiens.... la journée allait encore être mouvementée comme à chaque fois que quelques Servamps se réunissaient.

~~~~~~~

Oh ce qu'il donnerait n'importe quoi pour contrôler le temps ! Ce serait chouette ça, non ? Pouvoir arrêter les heures, les minutes, les secondes.... rien que pour se permettre de dormir le matin autant qu'on veut. Sauf que ça ne se passait pas exactement comme ça.
Cette fichue tournée que Rozenn avait rien trouvé de mieux qu'organiser, s'était finis voilà maintenant deux jours. En pensant à Cross, Rozenn s'était assuré que chaque concert ait lieux le soir pour que tout le monde puisse dormir la journée...
Oh radopter le rythme qui va aux humains et non aux chouettes et aux vampires après quelques mois c'est plus facile à dire qu'à faire... se coucher tôt surtout pour ne pas se lever trop tard.
C'est toujours plutôt compliqué de s'endormir tôt dans ces cas là.
En plus, aujourd'hui, il y avait Ririchiyo, Sleepy Ash et Yasorai qui étaient sensés venir... bon on ne peut pas rester indéfiniment au lit.
Alors le pianiste s'était levé pour prendre la direction de la salle de bain se changer, se raffraichir le visage avec de l'eau parce que ça réveille toujours et rejoindre la cuisine. Au moins, comme il avait un peu trainé, sa mauvaise humeur matinale était passé.

~~~~~

"Moi j'te dis qu'cette façon là est mieux !
-Je cuisine depuis plus longtemps que toi. Je sais ce que je fais quand même !
-Tu d'viens sénile avec l'âge Papi alors laisse moi faire sérieux !
-Surveille ton language Scott. C'est toi qui ne voulait pas faire le repas à la base je te signal"
Rétorqua le blond et le rouquin le foudroya du regard en repprotant son attention sur la cuisine râlant un "J'fais ce que je veut. J'suis chez moi, 'tain"
Depuis un petit moment maintenant, ils étaient simplement entrain de se disputer tout en préparant le repas du midi.
Vu de l'exterieur cela devait être plutôt amusant... ou agaçant suivant les avis mais c'était plutôt quotidien que Scott se dispute avec Rozenn a propos de la cuisine. Chacun pensant qu'ils cuisinaient mieux que l'autre... et non il n'était bien sur pas question qu'ils reunissent leurs talents de cuisiniers pour faire un plat, sûrement trop de fierté des deux côtés, bien que dans le cas présent ils n'avaient pas vraiment le choix.
Scott releva la tête de sa surveillance de cuisson en remarquant Leiko entrer dans la cuisine ne manquant pas de marmonner :
"Je t'ai déjà dis d'pas boire à même la bouteille, sale gosse
-Elle est vide de toute manière Scotty. Puis t'es super mal placé pour dire ça."
Répondit le plus jeune en un haussement d'épaules alors qu'il jetta la bouteille de jus de fruit en prennant la direction du salon.
Tiens il avait de la chance que Scott soit occupé aux fourneaux... il ne se serait pas déranger pour lui répondre.
Mais moins dommage pour les autres personnes dans la maison, cela leurs évitaient une nouvelle guerre de parole "d'amour" entre les deux frangins.

~~~~~~

"Ouah ! C'est trop bizarre de rentrer après ce temps !"
Voilà ce que c'était exclamée Aoi en arrivant de nouveau en ville. Cette ville qu'elle n'avait pas vu depuis bien deux ans. Dire que Willow était partie plus longtemps que ça encore....
Enfin deux ans, pour un vampire immortel ce n'est pas grand chose. C'est peut-être pour cela que, malgré le fait qu'elles venaient juste derentrer, Aoi avait hâte d'avoir l'occasion de rappartir... encore avec sa "grande sœur" ce serait parfait.
En parlant de sa sœur de cœur, Aoi se retourna vers la 2nd classe en souriant :
"Hé ! Willow ! Faudrait qu'on repparte un jour, hein ? Enfin avant faut tout de même aller dire "bonjour" à certaines personnes puis rester un peu quelques temps c'est pas mal aussi je suppose."
Ajouta la 2nd classe aux cheveux bleus, avec ce long voyage elle semblait avoir "attrapée" la bougeotte qu'avait Willow de ne pas rester au même endroit bien longtemps. Enfin il n'empêche qu'elle était contente d'être de retour.. est ce que la ville et les personnes, qu'elle connaissait, y étant avaient aussi changés comme elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Lun 13 Avr - 15:41


  • Le matin s’éveillait. La jeune femme aussi. Elle ouvrit doucement les yeux, prenant conscience de l’espace qui l’entourait, peu à peu. Les draps, le lit, les tables de nuit, le bureau, le tapis… Elle était dans sa chambre, Sleepy Ash, la Paresse, Makura, le chaton ou encore son compagnon manquait à l’appel dans le lit. Mais qu’importe. Ses yeux se fermèrent de nouveau, un soupir s’échappa de ses lèvres fines et rose, il fallait se lever, aujourd’hui la plupart se réunissait chez les Todoroki, la famille qui avait hébergé tous les servamp durant les petits réglages entre le cadet servamp et les plus vieux.

    Elle s’activa, se leva, se doucha, s’habilla, délaissant sa chemise blanche trop grande, des mouvements lents, lourds, pénibles à effectuer à cause de son corps faible, épuisé, fatigué. Elle avait tellement l’habitude de ses difficultés maintenant que ce n’était plus que des vertiges, des mots de têtes virulent, ce n’était plus comme les premiers jours, elle n’était plus partagée entre l’insomnie et la douleur. Pourtant la jeune femme aux cheveux améthyste espérait retrouver une certaine santé, après plus de deux ans, dont un presque entier de grossesse –qui ne se voyait absolument pas d’ailleurs- elle était en droit de demander à retrouver la forme. Même son statut d’eve ne pouvait pas guérir cet affaiblissement.  Les médecins l’avaient prévenue : elle avait peut-être échappé à la mort mais son corps allait rester faible pendant longtemps. Or  ils lui avaient donné quelques mois, ils ne s’étaient pas attendus à ce qu’un an après elle reste dans le même état.

    L’enfant, adulte maintenant, sortie de la chambre, rejoignant rapidement son compagnon pour lui dire bonjour tout en l’embrassant et en lui rappelant le déjeuner chez les Todoroki. Enfin, elle n’avait pas peur qu’il oublie dans un sens, son pouvoir ne devait pas lui permettre mais au cas où, après tout, ils étaient le matin, lui aussi avait dû se lever peu de temps auparavant et il y avait souvent un temps de léthargie après le levé. Après ce petit rituel du matin, et comme d’habitude à chaque fois une légère rougeur naissait sur le visage de la jeune femme –elle ne s’était toujours pas habituée aux baisers et autres attentions adorables-, Ririchiyo se dirigea vers le chambre de Yasorai. L’appelant, l’incitant à se lever si ce n’était pas déjà le cas pour venir se préparer pour midi. Tout cet enchaînement d’effort l’épuisa si bien qu’après avoir dit cela à son enfant la jeune femme retrouva l’un des fauteuils confortables du salon, non sans grignoter de quoi substituer jusqu’à midi. De toute manière ils allaient partir bientôt, ils n’allaient tout de même pas arriver juste pour le midi, pour manger, ils allaient arriver un peu avant et aider.
    En attendant la jeune mère prit ses documents à étudier, elle était en pleine étude pour devenir professeur de français, elle ne pouvait pas se permettre d’abandonner comme cela, elle avait passé son bac avec un bébé, elle ferait ses études, son master 2 et son concours pour devenir professeur de français, qu’importe la fatigue qu’elle accumulerait, elle devait continuer, avancer.

    Peut-être qu’au final elle ne voulait pas être un poids mort pour le servamp et son fils ? Peut-être qu’au final compensait-elle ses faiblesses physiques dans la connaissance ? Peut-être était-ce aussi un moyen de ne pas s’ennuyer ? Peut-être était-ce aussi un moyen de tromper la douleur ?
    Ririchiyo n’en savait rien.


***


  • La Gourmandise s’agitait, préparait, effectuait… Elle n’avait pas arrêté depuis qu’elle s’était levée, elle préparait l’arrivée des autres, priant pour qu’aucun ne fasse de bêtise ou d’allusion à certaines choses désagréable. Quand World End s’arrêta, elle se laissa choir sur l’une des chaises de la cuisine, regardant les deux hommes s’embêter. En somme la matinée commençait déjà très bien dans quelques petites bagarres. Génial.
    -Les enfants, vous pouvez pas arrêter de vous batailler ?
    Puis le petit frère rentra, et pof on en rajoutant. World End salua Leiko avec un ton de voix largement ennuyé des gamineries des deux autres. Comment faisait-elle pour les supporter ? Mystère. Et Leiko ? Comment lui faisait-il ? Cross devait bien s’occuper de lui pour le détendre en fait.
    Kûu chassa ses diverses et étranges pensées en secouant doucement la tête, faisant voler ses cheveux ébène, ténèbres, autour d’elle. Ah qu’elle avait hâte que la petite famille arrive, c’est qu’elle avait faim elle, elle était affamée et son estomac lui faisait très bien comprendre en se tordant, se contorsionnant et parfois même il grognait légèrement.
    Au final la jeune femme sinistre avait pris de quoi grignoter en attendant, se disant qu’ils menaient tous une vie insouciante depuis que Tsubaki avait arrêté de vouloir tous les tuer et qu’il s’était, presque, allié à eux.  Allié… Elle ria tout doucement à ce mot, non ils n’étaient pas alliés, ils avaient juste comme un contrat de non-agression. Parfois Tsubaki revenait, apparemment il avait quelques problèmes avec ses secondes classes, demandant à Chikage –qui avait finalement squatté la demeure et que Kûu avait « adopté » comme seconde classe-  de revenir. Mais toujours ce dernier refusait.

    Dans un sens, elle était heureuse que Tsubaki ne revienne de temps en temps, au final ce n’était encore qu’un enfant chétif, un peu capricieux, un vrai gamin en réalité et le fait qu’il revenait faisait en sorte qu’il nouait des liens avec les autres, sans le vouloir. Il se piégeait lui-même et Kûu adorait voir ça, se moquant de lui au passage. Peut-être qu’ils deviendraient une famille ? Après tout, ils avaient l’éternité pour cela et maintenant c’était plutôt bien partie.
    -Bon ils arrivent bientôt les autres, j’ai faim !
    Elle avait dit cela tout en se laissant mollement tomber sur la table, peut-être qu’elle était aussi une gamine capricieuse comme Tsubaki ? Pour la bouffe oui. Pour le sang oui. Pour avoir ce qu’elle veut oui. C’était peut-être pour ça qu’elle l’aimait bien au final son cadet, elle devait être aussi capricieuse que lui tiens. Ils n’étaient vraiment pas de bonne référence.

    Se comparer à Tsubaki. Elle s’ennuyait véritablement pour faire une telle chose. Mais au final s’était distrayant, il fallait bien tromper l’ennui non ?


***


  • Cela faisait un moment qu’il marchait, ses pas l’avaient mené à l’aéroport comme bien souvent. Cette fois il savait qu’elles rentraient, pourtant il n’attendu personne. Il les avait vu toutes les deux mais rien. Il ne s’était pas manifesté, il ne s’était pas présenté à elles, ne les avait pas salué… Rien. Chikage était reparti. Deux ans s’étaient écoulés depuis les actes de Tsubaki, depuis qu’elles étaient parties visiter le monde. Deux ans qu’il n’avait pas vu passer alors que chaque jour ses pas le menait à l’aéroport et dans ses instants à ne rien faire il pouvait passer quelques heures à regarder les vols. Il se sentait nostalgique dans ce lieu, sans savoir pourquoi.
    Ses pas étaient lents dans la ville, il se dirigeait vers le manoir des Todoroki après en être parti tôt dans la matinée, il ne voulait pas les voir, pas les saluer. Cela faisait bien trop longtemps. Le démon n’avait plus de contact avec les autres secondes classes, et encore moins avec les deux femmes. Il ne voulait plus de contact. Il avait déserté Tsubaki et restait maintenant auprès de la Gourmandise, rien que pour cette raison, il ne voulait plus voir ses anciens camarades. Le blondinet avait avancé dans sa vie, il était passé à autre chose durant ces deux ans. Il voulait juste passer à autre chose, oublier les autres, se consacrer à quelque chose de différent que par le passé.

    Plus il y pensait, marchant sous un soleil léger, plus il se disait qu’il regrettait de ne pas avoir pu trouver quelqu’un quand il était encore en vie. Fonder une famille aussi. Il était certes jeune mais en tant que chef sa vie était courte. Il était mort une première fois, il devait laisser un héritage, dans son monde c’était important. Dans son monde, dans le monde de la pègre c’était relativement important, plus important que le reste. Seulement lui n’avait pas eu le temps, il avait eu une seconde chance mais pourrait-il ?
    Pour lui s’était trop tard sûrement, peut-être  que ses subordonnées seraient plus intelligents que lui, qu’ils auraient des enfants. Il fallait vivre sa vie avant de mourir. Il fallait faire sa vie avant de la perdre.

    Finalement, au lieu de rentrer Chikage s’installa à la terrasse d’un café, pensant à ce que sa vie aurait pu donner s’il n’avait pas été comme cela. Bien meilleur sûrement. Il ne serait pas mort, peut-être aurait-il un foyer ? Un sourire se dessina sur son visage, c’était idiot. Il n’était pas fait pour une vie comme cela. C’était impossible. Encore plus maintenant. Il aurait trop envie de sang.
    Trop tard.
    Etrangement et au fond de lui, le démon se sentait attristé de cela. Bien jeune mais déjà vieux en quelques sortes.


***


  • La poussière dorée glissa sur ses doigts, entre ses doigts tandis que le vent dispersait le cadavre qui se transformait en poussière. La dague retomba dans un tintement sur le sol tandis que le jeune homme aux yeux captivant laissant tomber une seule carte sur le sol. L’as de cœur.
    Son travail avait été fait, il venait de le terminer, de tuer sa proie, sa proie qu’il avait examiné avec patience. Un seconde classe d’une des plus grandes familles. Cela faisait quelques jours qu’il l’observait, le suivait dans l’ombre  et il avait pu passer à l’attaque aujourd’hui, plantant un poignard dans le ventre de ce pauvre homme qui avait décidé d’être seul dans un coin peu fréquenté même en journée. Il n’avait alors pas fallu longtemps au chasseur pour l’abattre froidement.

    Il regarda quelques instants les particules d’ors disparaître dans le ciel avant de tourner les talons, cherchant  d’autres proies encore. Il ne tuait que peu à cause de ses méthodes : patience, observation mais jamais le jeune homme aux étranges vêtements ne rataient sa cible. Il était un tueur, un chasseur, une bête avide de tuer les traîtres et les vampires. Il y a deux ans il avait vu leur petite bataille dans le restaurant. Il faisait partie des quelques chasseurs qui avaient eu le privilège d’assister à cette bataille tout en faisant un peu de ménage, cette bataille avait été un apprentissage pour lui, ainsi qu’une vérité violente : leur force, la force des servamp. Alors que les servamp n’étaient que la dernière famille. La bataille d’il y a deux ans avait été extraordinaire mais le seul bémol avait été qu’ils n’avaient pas pu tuer un seul servamp. Mais qu’importe, ils allaient y arriver. Ils les tueraient. Tous.

    Shin se déplaçait telle une ombre malsaine dans la ville baignée par le soleil, sinistrement, sérieusement, le goût du meurtre encore sur lui, l’odeur de la mort encore accrochée à ses vêtements. Il allait continuer sa ronde dans la ville avant de rentrer au quartier général des chasseurs pour faire son rapport, mais plus tard.
    Il avait du travail.
    Un travail de chasseur.
    Tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Lun 13 Avr - 19:21

Ce matin, Yasorai s'était levé avant la sonnerie de son réveil, pour une fois, vu qu'il avait passé la nuit à la dormir d'une traite sans aller vadrouiller n'importe ou, mais pour ne réveillé personne il était resté dans sa chambre... en s'étant forcé à se mettre à son bureau pour travailler. Il devait surtout finir une rédaction, mais comme il avait fini en panne d'idées pour la fin, il avait finalement laissé tombé en se disant qu'au pire il sacrifierai quelques heures de sommeil ce soir pour la terminer dans les temps, pour demain. Et à la place d'écrire, il c'était mit à gribouiller sur sa feuille, la première chose qu'il avait vu en faisant tourner sa chaise de bureau, une toile d'araignée discrète qui se trouvait dans un coin du plafond. Enfin, il avait bel et bien dessiné une araignée, sauf que sur sa feuille de papier, il l'avait représenté avec des crochets coulant de bave, des yeux exorbités et des pointes acérés sur le corps... et surtout mesurant plusieurs centaines de mètre et en train de détruire un immeuble duquel des gens s’enfuyaient tandis que des avions de chasse tentait d'abattre le monstre arachnide à coup de missiles... une magnifique scène digne d'un mauvais film de série B, mais au moins ça lui avait évité de devoir travailler pour quelques temps. Peu après il s'était mit à lire, un livre pas compliqué vu qu'il s'agissait d'un roman qu'il avait trouvé dans la bibliothè que  salon, et concentré sur son bouquin, il n'avait pas vu le temps passé et n'avait relevé la tête qu'au moment ou il entendit la voix de sa mère qui l'appelait, et regardant d'un coup d'œil, il eut le déclic en se rappelant qu'aujourd'hui ils sortaient pour aller retrouver le reste de la famille au manoir. Le garçon retint une pointe de déception en posant son ouvrage sur le bureau, et aussi une pointe de nervosité parce que vu les cas qu'il y avait chez les servamp le diner risquait d'être animé, puis en plus il aurait bien aimé passer la journée tranquillement à lire dans son coin. Ce fut donc sans vraiment de motivation qu'il ouvrit la porte coulissante de sa chambre et se rendit dans la salle de bain, emportant de quoi se changer. D'ailleurs comme à son habitude il ne passa que très peu de temps dans cette pièce, se débarbouillant juste avec un gant de toilette, et se coiffant comme toujours, en passant une main dans ses cheveux bruns et en secouant la tête. Enfin il regarda aussi son corps en se demandant quand est-ce qu'il allait arrêter d'être aussi maigre vu qu'on voyait même ses côtes en-dessous de son torse. Pressé de grandir... Il avait ensuite simplement enfilé un pantalon, un t-shirt blanc et sa veste noire avec un bande rouge sur chaque épaule... quoique vu le soleil il n'en aurait sans doute pas besoin mais tant pis. En plus même si il ne craignait pas le soleil – ou au moins beaucoup moins que son père, le gamin était seulement plus sujet aux coups de soleil – il préférait quand même la nuit. Comme le rituel du matin, il entra ensuite das le salon, ne sachant pas vraiment quoi faire en attendant le départ. En voyant sa mère, de dos, travailler assise sur un fauteuil, le jeune garçon se rapprocha et se pencha par dessus le dossier pour lui faire une bise sur la joue avec un :
-"Salut m'man"
Prononcé d'une voix monotone mais avec un léger sourire. Yasorai jeta un coup d'œil à ce qu'elle faisait, rapidement avant de se redresser :
-"Tu travailles encore."
Faisant un simple constat, bien que en lisant entre les lignes on pouvait percevoir le fait qu'il trouvait qu'elle travaillait trop, entre ses cours à elle et ceux qu'elle lui donnait à la maison en plus. Mais il n'en dit rien de plus, et pensant que son père dormait encore, le garçon passa ensuite dans la cuisine, se trouvant dans la même pièce, pour attraper ce qu'il trouva dans le frigo, à savoir un yaourt sans se soucier du fait qu'ils allaient bientôt manger, et ne voulant pas attendre, il l'ouvrit debout tout en demandant :
-"Je pourrais pas partir devant ? Le temps que 'pa se lève..."

***

Cross ce matin aurai largement préféré dormir beaucoup plus longtemps, et ne pas avoir à se lever si tôt alors qu'il avait déjà à peine dormi hier... c'était toujours fatiguant de trouver un juste milieu entre le rythme normal des humains et celui des servamp. Il était en forme de lézard, affalé comme une gaufre sur le lit de son maitre, à somnoler pour grappiller le plus longtemps possibles des minutes de flemmardise... dommage que Leiko ai fini par se lever, sinon le lézard sera aller squatter son torse pour lézarder dessus. Mais il se déplaça quand même, pour aller s'allonger sur la zone réchauffé du matelas ou se trouvait son Eve il y avait encore quelques minutes, et si c'était possible, il serai bien resté comme ça, mais avec toute l'agitation qu'il y avait dans le manoir... d'ailleurs pourquoi est-ce que c'était aussi bruyant ce matin ? Il y avait des invité ou quoi ? Cross ouvrit d'un coup son œil alors que ses neurones venaient enfin de tilter, oui effectivement c'était aujourd'hui que il y avait une sorte de réunion familiale... ben tient il avait oublié, avec le bazar de la tournée il avait perdu la notion du temps.
Mais vu qu'il fallait se lever, Ryûji reprit sa forme humaine et se leva non sans râler un peu et se frotter le visage, disant au-revoir à sa journée de flemme. Il passa dans la salle de bain, se coiffant quand même un peu mieux que d'habitude – c'était pas parce qu'il était un garçon qu'il n'allait pas prendre soin de son apparence n'est-ce pas – et se débarbouilla le visage, retirant son cache-œil juste pour nettoyer un peu son orbite gauche, avant de le remettre et le réajuster normalement, ignorant la légère douleur qu'il avait habituellement le matin. Puis attiré par les bruits dans la cuisine, il ne fut même pas surprit de voir Rozenn et Scott se disputer à propose de la bouffe... Le servamp de la colère ne dit rien, ça avait l'air déjà assez agité comme ça sans que non plus il aille rajouter son grain de poivre dans la baston culinaire qu'ils se livraient sans que l'un ait l'envie de lâcher du terrain et campait sur ses positions. D'ailleurs il ne les dérangea pas non plus en leur disant bonjour, ils avaient l'air bien trop occuper à se friter.
-"Salut World... toujours en forme à ce que je vois."
Dit-il ne manière nonchalante en allant piquer une canette de soda dans le frigo, avant de rapidement fuir la cuisine... oui parce que les cris de bons matin pour savoir qui était le meilleur cuisiner ou la meilleure façon de cuire des patates, ça le fatiguait plus qu'autre chose. Il rejoignit donc son maitre dans le salon, se disant qu'il fallait peut-être commencer à mettre la table, et se rapprocha du garçon, l'attrapant par le cou pour lui coincer la tête contre lui, lui frottant le crâne avec son poing :
-"Alors t'aurais pu mieux te coiffer quand même ! C'est pas n'importe qui qui vient j'te signal !"
Dit-il en souriant, vu que malgré le fait qu'il était un peu agacé à l'idée de devoir se lever alors qu'il était toujours fatigué, le servamp était content de revoir son grand-frère, Ririchiyo et leur fils, pour aussi voir si Sleepy Ash prenait bien soin de sa famille.

***

Le retour, ça lui donnait toujours une méchante impression de nostalgie, surtout quand elle revenait à un endroit qu'elle avait quitté deux ans plus tôt, cette ville ou au final elle n'était pas resté si longtemps que ça, seulement le temps de la dispute entre la fratrie servamp... ce fut la première chose à laquelle elle repensa en remettant les pieds dans cette ville. Ah bon sang elle voyageait tellement qu'elle en était arrivé à apprécier les aéroports... La seconde classe récupéra son sac et celui de Aoi au comptoir des bagages, et rejoignit sa camarade non sans lui redonner son sac.
-"Ouaip, moi ça me fout la nostalgie aux basque à chaque fois que je reviens par ici tient. Et dire que ça fais à peine deux ans."
Willow redressa ses lunettes de soleil, jetant son sac sur son épaule, et vu que de l'avion c'était interdit de fumer, la première chose qu'elle fit en sortant de l'aéroport, ce fut de mettre une cigarette à la bouche et de l'allumer d'un coup de briquet :
-"'Videmment qu'on repartira à un moment ! On n'est même pas allé voir la moitié des endroits que je voulais voir !"
S'exclamant la seconde classe avec un sourire, avant de continuer à parler, en même temps d'avancer et de faire un signe de la main pour appeler un taxi.
-"Alors tu veux faire maintenant Aoi ? On se cherche un hôtel ou on va voir ce qu'est devenu la maison de Tsubaki ? J'me demande ce qu'il devient celui là... apparemment vu qu'on est encore en vie il a pas du se faire trucider par ses frères et sœurs ni par les chasseurs. J'me demande ce que deviens Chikage tient aussi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feather
Soldat inconnu
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 24/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Lun 13 Avr - 19:42

Il avait failli loupé son arrêt. Il faisait parti de ces voyageurs qui venaient de très loin et qui avait dû se lever très tôt pour prendre ce train-là dont le départ de la première gare était à quatre heure vingt-sept exactement. Mais lui venait d'encore plus loin et ça n'avait été qu'un changement, il avait passé la nuit dans le train, en seconde classe sur des sièges qui ne se couchaient même pas. Il avait passé la nuit, la joue collée à la vitre, son gilet couvrant cette satanée clim' qui filait tellement de rhume chaque année, à la gare de changement, il avait dû attendre deux bonnes heures et comme aucun café n'était ouvert à cette heure, il s'était contenté d'un chocolat trop fort acheté à la machine et d'un sachet de madeleines bon marché qui reposait dans le distributeur d'à côté. Finalement, il avait failli son arrêt parce qu'il s'était endormi dans le second train, son casque sur ses oreilles passant en boucle La Boîte à musique de Rhian Sheehan malgré les apparences. Finalement, c'était un arrêt un peu brusque qui lui fit ouvrir les yeux pour lire le nom de la gare sur un des nombreux écriteaux. Il s'était alors levé d'un seul coup, attrapant sa veste, son sac de voyage qui n'était au final qu'un sac de sport gris. Il sortit du train de justesse, pile lorsque que son alarme signalant les portes résonnèrent.  

Petit stress matinal mais il en fallait plus à Alejandro pour perdre sa bonne humeur. Le voyage avait été inconfortable mais il valait le coup. Le garçon s'étira sur le quai qui se vidait, profitant des rayons de la journée. Commençons d'abord par prendre ce qu'il n'avait pas pu cette nuit: un bon chocolat chaud avec des croissants. Peut-être s'approchait-on de midi mais il n'en avait aucune idée et depuis le temps qu'il voulait se faire ce genre de p'ti dèj, il allait pas s'en priver. Bon les café de gare n'étaient pas forcément les meilleurs mais ils allaient bien avec le paysage alors l'adolescent s'installa à une table en terrasse, profitant de la chaleur de la journée. Il laissa son casque à son cou, remettant sa petite musique en boucle de nouveau. Son gilet posé sur la chaise, il se retrouvait donc en T-shirt blanc sur lequel était imprimé l'évolution du singe au geek, accompagné d'un jean usé et de baskets abimées, avec le sac qui faisait pas forcément très sérieux et surtout du tatouage de scolopendre enroulant son bras, Alejandro ressemblait un peu à l'adolescent en crise qui fuguait pour faire chier ses parents, c'était assez en désaccord avec la musique.  Bon au moins, les vieux du bars ne venaient pas lui poser que questions.

Si seulement Alejandro avait encore des "parents", enfin, sa mère avait fait un coma éthylique qui l'avait envoyé six pieds sous terre, quant à son père... en plus d'ignorer son identité réelle, il le recherchait surtout pour le butter donc au final, il n'avait plus de parents. Bon, il était jeune adulte aussi, même si certains plus âgés avec qui il bossait estimaient qu'ils devaient être encore responsable de lui. D'ailleurs, ces même adultes, c'était à cause d'eux, ou grâce dans son cas, qu'il se retrouvait ici. Ils avaient raconté comme quoi une famille de vampire s'était installé dans le coin et ils se demandaient si la branche des chasseurs de la région aurait besoin d'aide. Dans la même soirée, sans demander l'avis à personne ou s'informer plus, Alejandro sautait dans le train avec un carte bancaire soigneusement volé à son tuteur. L'adolescent regarda son portable, au moins une vingtaine d'appel mais aucun message. Petit sourire, il éteignit son dernier moyen de communication, ses chefs avaient dû appeler la branche de Chasseur du coin pour leur dire que la Scolopendre était certainement en ville... et qu'il serait sympa de la leur renvoyer avec un coup de pied aux fesses.  

L'adolescent paya sa consommation, récupéra son sac en y rangeant son casque puis il partit en ville en chantonnant un air de comptine pour enfant, quoiqu'un peu complexe. Il ne savait pas qu'elle était cette "famille" en ville mais il espérait bien que ce soit les Honda, malgré le fait qu'il en doutait un peu. Oh après tout, cette race qui pourrissait le vie de tout le monde méritait de crever et il était là pour ça. Petite vengeance personnelle. Enfin pour le moment, il valait mieux apprendre à connaître les rues et éventuellement commencer à réfléchir à un endroit pour dormir cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-monster-chil.forumactif.org/
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mar 14 Avr - 0:54

Il avait hoché la tête quand Ririchiyo lui avait rappelée que ce midi ils devaient aller chez les Todoroki. Bien sur qu'il n'avait pas oublié, il ne pouvait pas oublier, mais il n'en dit rien se doutant bien que son Eve savait parfaitement de toute manière.
Il avait esquissé un léger sourire en remarquant les légéres rougueurs sur les joues de la jeune fille mais cela aussi, il ne le fit pas remarquer.
Sleepy Ash avait alors pensivement regardé l'heure qu'affichait la montre de son poignet, bon ils n'allaient pas devoir tarder à partir. Quel dommage ! Il serait bien encore resté un peu dehors, ainsi à l'abri du soleil, juste à regarder l'exterieur tout simplement...
Mais si il n'y allait pas il allait sûrement avoir le droit à une dispute exemplaire de la part de Kûu et Cross tiens.. cette option là était encore plus pénible que toutes les autres... et au fond il était content de revoir son petit frère et sa petite sœur.
Alors il s'était levé pour rentrer à l'interieur, baillant comme seul le Servamp de la Paresse en avait le secret, et comme il avait entendu ce qu'avait dit son fils alors il lui répondit à la place de Ririchiyo :
"Oh mais je suis déjà réveillé"
Il avait alors ebouriffé les cheveux de Yasorai, tant pis si il se mettait à râler, en ajoutant :
"Donc Bonjour"

~~~~~~

Toujours la même chose, il avait préféré ne pas faire attention à son frère, pour le moment du moins, ce n'était pas plus mal non, éviter une éniéme dispute entre frère.
Et puis cela lui évité de se mêler à ce "combat" ridicule entre Rozenn et son frère. Se contentant donc de saluer Kûu il pensa alors que, au final, dans l'histoire avec Rozenn et Scott elle était peut-être la plus à plaindre.
Enfin bref il avait était surpris quand on l'attrapa par le cou pour lui frotter le crâne, Cross évidemment alors, sûrement juste pour la forme, Leiko râla :
"Eh ils sont pas si terrible que ça mes cheveux je te ferais dire ! On reçoit pas la Reine d'Angleterre non plus, hein !"
Et se dégageant de cette étreinte de son Servamp il ajouta :
"Et puis en plus un "bonjour" normal ce serait mieux non ?"
Et après ces remarques, ou plutôt râlements, il afficha un certain soueire simplementarce que non malgré ces quelques protestations il n'était pas de mauvaise humeur.
Enfin, Rozenn entre un peu dans le salon en demandant :
"Oh Cross, Leiko si vous pouviez mettre la table. On va manger dehors, à l'ombre bien sur... S'ils vous plaîts"
Puis il était rappartit en direction de la cuisine.
Dehors, forcément avec le temps qu'il faisait ce n'était pas surpprenant, bon c'était juste un peu plus long de tout installer dehors, surtout que Rozenn avait, comme à chaque fois qu'il y avait plus de deux Servamps au manoir, donné un jour de repos aux serviteurs. Il soutenait d'ailleurs que "On est plutôt nombreux au manoir. C'est important de savoirse débrouiller seul. On a pas vraiment besoin de serviteurs" sûrement pour cette raison qu'ils y en avaient que rarement maintenant au manoir des Todoroki.
Et de toute manière c'était mieux pour Cross et Kûu qui n'avaient sur le coup pas besoin de cacher leur nature.

~~~~~

Aoi acquieça. Encore plusieurs choses à voir ? Elle avait hâte de pouvoir tout faire mais.. elle avait tant de temps devant elle. Elle ne devrait pas se montrer aussi impatiente au fond non ?
La 2nd classe avait récupérée sa valise et, comme elle n'était pas grosse et trop remplie, la balança sur une épaule en suivant sa "Grande Sœur" hors de l'aeroport.
Réfléchissant aux questions de Willow, elle finit par lui répondre :
"Eh bien. On peut vite fais passer à la maison, je suis curieuse de voir ce qu'elle est devenue en fait."
Puis elle haussa les épaules :
"Et on pourra chercher un hôtel juste après non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mar 14 Avr - 11:01

Salut, Inscrite ^^

Formulaire (Tyrag):
 
Revenir en haut Aller en bas
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mar 14 Avr - 11:08

Felin300 a écrit:
Salut, Inscrite ^^

Formulaire (Tyrag):
 

C'est bien, bienvenue, mais l'histoire est obligatoire il faut faire 5 lignes et comme tu n'a pas d'image essaie de décrire un peu plus ton personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mar 14 Avr - 14:49


  • Elle referma ses cahiers, ses doigts fins restant quelques temps sur la couverture tandis qu’elle fermait les yeux, se préparant à l’effort. Il était temps de partir. Elle releva doucement son corps léger et pourtant lourd, puis une fois son cahier posé sur la petite table basse, la jeune femme aux cheveux améthyste se dirigea vers la cuisine, prenant le cadeau –des chocolats- qu’ils avaient acheté la veille pour la famille Todoroki, et au cas où ils avaient pris quelques viennoiseries, après tout, tout le monde n’aimait pas le chocolat.
    -Bon, on part.
    Voix calme, intransigeante pour Yasorai qui avait émis le souhait de partir seul. Non, ils partaient tous ensemble. Ce fut donc ainsi que Ririchiyo s’installa au volant de la voiture ayant anciennement appartenu à ses parents biologiques. La jeune femme avait en plus du bac réussit le permis, du premier coup cela va s’en dire même si ça avait été stressant, oppressant et que sur le coup après la grossesse et l’accouchement le permis avait été compliqué à l’obtention. Enfin, elle avait déjà eu code donc un souci en moins.

    La circulation était fluide, si bien que rapidement ils arrivèrent à la belle demeure et comme de bons vieux amis, ils rentrèrent sans sonner et sans attendre que l’on vienne ouvrir la porte. Ririchiyo trouvait cela impersonnel d’attendre alors qu’ils étaient de la famille, où des amis proche.
    C’était déjà bien agité dans la maison, un peu comme d’habitude d’ailleurs, ainsi la jeune femme préféra-t-elle de ne pas aller dans la cuisine, et ainsi de poser le cadeau sur la table du salon avant de sortir vers la table pour saluer les deux garçons.
    -Déjà bien actif pour le matin vous deux.
    Elle leur avait dit ça avec un petit air taquin, un sourire faiblard sur les lèvres tandis qu’elle se tenait agrippée à l’une des chaises, légèrement épuisée de sa conduite.

    Elle était si contente de les revoir, même s’ils se voyaient régulièrement grâce à leur proximité cela faisait toujours plaisir. Cependant quelques fois Ririchiyo se demandait qu’elle fût l’influence de Cross, et de Chikage qui était absent en ce moment, sur son enfant. C’était quelque chose à creuser sûrement, enfin, elle leur faisait assez confiance tout de même. Elle aida rapidement à réarranger la table avant de prévenir qu’ils avaient apporté chocolat et autres délices sucrés puis elle se laissa s’asseoir sur l’une des chaises en attendant. Ils n’allaient peut-être pas manger tout de suite mais qu’importe, son cors s’épuisait encore trop rapidement.


***


  • La Gourmandise n’avait même pas entendu la petite famille arriver, elle surveillait les deux grands gamins et ça, ça demandait du travail. Comme quoi, l’âge ne fait vraiment pas la maturité, se disputer pour de la cuisine non mais franchement ! Puis à se disputer comme cela un des deux allait sûrement faire une bourde, dans le meilleur des cas juste brûler la maison et dans le pire rater la nourriture ! Alors là, World End ne leur pardonnerait jamais, rater la nourriture. Le blasphème. Honte sur eux ! Ils iraient en enfer et elle s’en chargerait tiens !
    Kûu leur lança un regard terrible qui voulait réellement dire qu’elle allait les tuer s’ils ne faisaient pas une bonne cuisine et qu’elle ne riait pas. La cuisine, la nourriture, c’est sacré.
    Puis elle s’éclipsa de la cuisine, voyant, réalisant qu’ils étaient –enfin- là ! Un grand sourire se dessina  sur ses lèvres : ils allaient bientôt manger ! Ce fut donc toute guilleret et pleine d’entrain qu’elle salua son grand  frère, par le prénom que Ririchiyo lui avait offert s’il vous plaît, leur gamin et la mère du mioche. Bon ils allaient sûrement papoter un peu, conter leur vie et ainsi de suite mais pendant ce temps elle pourrait grignoter…


***


  • Sa tasse était vide depuis un bon moment déjà, mais profiter de la chaleur et des doux rayons matinaux était quelque d’agréable si bien qu’il ne voulait pas bouger de cette terrasse. Il se revigorait, son corps absorbait l’énergie que le soleil lui offrait, vitamine et autres que les servamp ne pouvaient pas avoir. Quelques fois la Gourmandise lui avait demandé ce que cela faisait, il avait pris la peine d’expliquer, de décrire avant qu’elle ne l’envie de trop.
    Chikage regarda l’heure, le reste de la famille devait être arrivé. Combien de temps allait-il rester dehors ? La question ne se posa pas bien longtemps puisqu’il remarqua la poussière. Dorée. Elle était dorée. Il n’avait vu  cette poussière que de rares fois, comme la bataille d’il y a deux ans, et il savait très bien qu’il n’aimait pas cela. Mauvais présage, augure. Immédiatement Chikage exclus les vampires, tous savaient qu’avec les événements il n’était pas bon de se faire la guerre entre famille. Un chasseur ? Possible. Chikage perdit légèrement son sang-froid, ça craignait, fallait le dire. Néanmoins il ne fallait pas s’emballer, il pouvait s’agir de n’importe quoi, ou plutôt, car il était sûr que c’était la poussière d’un seconde classe, il pouvait lui être arrivé n’importe quoi. Ça pouvait aussi être n’importe qui… Un grognement s’échappa de ses lèvres tandis que l’image des deux femmes apparaissait dans sa tête. Elles venaient d’arriver mais ce n’était pas sans risque.
    Le démon laissa l’argent, s’en alla d’un pas rapide pour retourner là où il ne voulait pas retourner. L’appartement de Tsubaki.


***


  • Son portable vibra. Assit sur l’un des rebords d’une église Shin espionnait la ville s’agitant au vu de l’heure de midi qui approchait. Mais son portable vibra. L’interrompant.
    « Un gamin est arrivé en ville, si tu le vois ramène le nous, il doit repartir, il n’est pas du secteur. Pour le repérer : tatouage de scolopendre sur l’un des avants bras. »
    Quoi ? Ils lui demandaient de retrouver un mioche ? Un pauvre mioche ? Il était un chasseur, pas un gardien d’enfant perdu. C’était frustrant de lire cela, il était bon chasseur depuis longtemps, il avait des privilèges et… Et on lui donnait pour mission de trouver un pauvre enfant. C’était dans un sens dégradant mais un ordre était un ordre. Shin se laissa chuter, se rattrapant aux corniches car bien sûr que non malgré sa force il ne pouvait pas atterrir indemne sur ses pieds tout en bas, fallait être réaliste.  Il se laissa glisser sur la dernière corniche, à environ deux mètres du sol. Le choc fut tout de même désagréable, pas douloureux, juste désagréable. Il reprit la marche, dans ce coin il n’y avait pas grand monde, alors il entendait ses petites talonnettes claquer sur les pavés tandis qu’il marchait.
    Retrouver un gosse.
    Retrouver une scolopendre.
    Alors qu’ils savaient où logeaient les servamp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mar 14 Avr - 17:42

Pour une fois que Sleepy était déjà levé, le gamin était presque un peu déçu qu'il ne puisse pas partir seul pour aller au manoir, enfin sinon il en aurait sans doute profité pour trainer un peu en ville sur le chemin donc au final c'était peut-être mieux qu'ils partent et arrivent ensembles. Yasorai râla un peu avec marmonnant un "mais euh" quand son père lui mélangea les cheveux, tirant une moue agacée bien qu'au fond c'était pas désagréable même si lui en faudrait beaucoup pour qu'il se l'avoue. En tout cas il ne broncha pas et obéit quand sa mère décida le départ, et alla jeter son pot de yaourt avant de grimper sur la banquette arrière de la voiture, et encore une fois observant comment conduire ce tas de ferraille se disant qu'il aimerait bien essayer de rouler un jour aussi. Il resta silencieux pendant le cours trajet en véhicule, ayant juste regardé par la fenêtre, mais dès que ce dernier fut arrêté, il ouvrit la portière rapidement et se précipita presque dans le manoir comme si il était chez lui. En débarquant il balança seulement un "salut tout l'monde" histoire de saluer tout le monde sans prendre la peine d'aller dire bonjour à chacun individuellement.

Cross lui était étrangement de bonne humeur aussi, du coup il haussa simplement les épaules aux remarques de son maitre. Peut-être à cause de l'humeur ambiante qui était plutôt a la joie qu'à la déprime comme ça avait été souvent le cas par le passé. Même la dispute entre Rozenn et Scott à propos de la nourriture l'avait plus amusé qu'énervé c'était dire... En tout cas il disposa les assiettes et les couverts sur la table de dehors, un peu rapidement, et afficha un sourire quand le reste de la famille arriva.
-"C'est parce qu'on savait que vous alliez venir !"
Répondit le servamp à la remarque de l'Eve de la paresse, d'ailleurs il salua ce dernier d'un magnifique :
-"Alors pas trop fatiguant de rien faire toute la journée Sleep ? Merci pour votre cadeau, en espérant que World ne bouffe pas tout"
Ajouta Cross sur la fin en baissant un peu la voix quand il parla de sa grand sœur. Tout en finissant d'ajouter les derniers trucs sur la table style serviettes, tient ça devait faire un bout de temps qu'ils n'avaient pas eut une vraie table toute bien mise, il se rapprocha de la chaise sur laquelle c'était assise Ririchiyo, et ayant évidemment remarqué son air fatigué – enfin ce genre de truc il avait juste à dépouiller les auras pour le sentir normalement mais en ce moment, ayant tout de même retrouvé une certaine maitrise, il avait mit ses pouvoirs sur pause – il ajouta d'une voix au ton assez bas :
-"Ne force pas trop Riri, on s'occupe de tout, même vous êtes de la famille c'est vous les invités après tout..."
Et si il s'appétait à s'assoir sur la chaise d'à côté, juste avant il choppa Yasorai qui venait de sortir pour aller dans le jardin, et il lui frotta le crâne de la paume de sa main en s’apprêtant à dire que quand on était bien élevé, on saluait tout le monde correctement, sauf que le gamin secoua la tête et le coupa avant même qu'il ouvre la bouche :
-"Bordel mais arrêtez avec mes cheveux !"
D'une voix agacée, ce à quoi Ryûji rétorqua rapidement derrière et en croisant les bras :
-"Dis donc surveille ton langage toi, c'est ton père qui t'a appris à parler comme ça ?"
Et juste pour embêter le servamp de la colère, Yasorai le fixa dans les yeux – ou au moins fixa l'unique œil, en répondant.
-"Non, c'est toi."
Ce qui ne plus pas forcément au vampire, parce que devant sa mère en plus, et il envoya une pichenette sur le front du gamin en râlant :
-"... Va plutôt t'assoir à table au lieu de faire ton malin !"
Avant de finalement revenir à sa première idée en s'asseyant sur la chaise, attendant que tout le monde finisse par arriver pour manger. Yasorai lui, dès que libéré de la conversation et en se frottant le front parce que même si ce n'était pas vraiment douloureux ce n'était pas non plus agréable ce genre de pichenette, et n'écouta pas vraiment son oncle vu qu'il préféra s'avancer dans le jardin en attendant que tout soit servi – vu que les enfants aiment tous attendre à table sans rien faire c'est bien connu. Et si il marcha sur l'herbe quelque secondes, il remarqua rapidement son ballon coincé en haut d'un arbre, parmi ceux qui faisaient de l'ombre d'ailleurs, se rappelant que la dernière fois il n'avait pas eut le temps d'aller le récupérer. Du coup, arrivé en dessous, il plia les genoux et fit un sacré bond – si il avait été humain, vu que pour lui ça n'était pas bien compliqué – pour aller s'accrocher à la première branche qui devait être à trois bon mètres du sol, et força sur ses bras pour se hisser dessus et commencer à escalader pour tenter d'attraper son ballon.

***

Willow, une fois le taxi arrêté, donna son sac de voyage au chauffeur pour que ce dernier le range dans le coffre.
-"La maison ouaip... j'en profiterai pour récupérer quelques affaires que j'ai laissé, enfin si elles y sont toujours, et-"
-"Excusez moi madame, mais il est interdis de fumer dans le taxi..."
La coupa le chauffeur quand la seconde classe s'assit sur le siège avant, sauf que ça n'eut que pour effet de faire naitre un léger sourire sur les lèvres de la jeune femme, qui sortit un billet et le glissa dans la poche de chemise du jeune homme chauffeur de taxi.
-"Personne n'en saura rien n'est-ce pas."
Bon au moins l'autre ne broncha pas, tandis Will lui donna l'adresse et se retourna vers sa frangine
-"Je connais plusieurs hôtels dans le coin donc pas de problèmes."
Bizarrement, elle avait une sorte de mauvais pressentiment pour la suite des évènements, et cela la dérangeait vu qu'elle ne savait pas pourquoi, comme si dans cette ville il s'était passées bien d'autres choses après leur départ, ou que quelque chose était en train de trainer dans l'ombre. Enfin, après tout ce n'était peut-être que de l'appréhension en sachant qu'il y avait des servamp qui vivaient dans cette ville et qu'il devait y avoir une certaine concentration de secondes classes, et même, de chasseurs, se souvenant des évènements qui s'étaient passé à leur quartier général. En tout cas, après être arrivées à l'ancienne maison et d'avoir payé le taxi – ça lui avait d'ailleurs bien coûté, elle aurait mieux fait de prendre le bus tient même si il fallait marcher de l'arrêt – Willow en regardant la devanture de la maison ne pouvait s'empêcher de se sentir sur ses gardes. La porte d'entrée était fermée à clés, mais ça encore ce n'était pas un problème, après s'être agenouillé devant la serrure, elle ne mis pas longtemps à la crocheter, merci sa formation de policière qui était bien pratique dans cette situation. Et en ouvrant la porte, elle remarqua tout de suite quelque chose :
-"Ça pue le renfermé la-dedans. "
Effectivement, rien n'avait l'air d'avoir vraiment bougé... il y avait par contre une sacré couche de poussière et des nouveaux occupant insectes qui se baladaient tranquillement entre les meubles.
-"Hé ben, c'est carrément à l'abandon tient, je suppose que Tsubaki s'est trouvé un autre endroit."
Et ça l'arrangeait assez en fait, vu qu'elle n'avait aucune envie de revoir le servamp de la Mélancolie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feather
Soldat inconnu
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 24/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mar 14 Avr - 19:15

Il faisait vraiment chaud! Peut-être à cause du fait que le soleil approchait de son zénith mais profiter des rayons n'étaient plus vraiment agréable, surtout lorsqu'on portait un sac assez encombrant et une veste sur la même épaule. Alors à cette heure-ci, lorsque l'aiguille s'approchait de plus en plus du midi, le garçon avait pu lire cela sur la montre d'un passant, il était beaucoup plus agréable de marcher à l'ombre et l'adolescent décida de visiter un peu le centre-ville pour satisfaire cet instinct de survie. Après tout les scolopendres préféraient se réfugier à l'ombre lorsqu'il faisait trop chaud, Alejandro préférait se comparer à son centipède favori plutôt que de penser un seul instant que sa réticence aux rayons trop forts venaient d'un fond de gènes qu'il n'acceptait pas. Et puis de toute façon, il devait se chercher un hôtel, de préférence pas trop cher pour ne pas trop se faire engueuler par le proprio de la carte bancaire en rentrant.  

Il s'arrêta quelques instant devant une vitrine, s'intéressant aux objets qui y étaient exposés. C'était une sorte de petite brocante pour riche au vu des prix et Alejandro s'intéressait plus particulièrement à un vieux pistolet marchant certainement à la poudre à canon, le genre d'arme qu'avaient les pirates, le genre d'arme qui avait son charme malgré le fait que ça vous pétait facilement à la gueule. Mais voilà, un adolescent lambda, aux habits un peu usé et pas du tout soignés, qui restait trop longtemps devant un magasin qui n'est pas censé l'intéresser, ça agace le vendeur du dit magasin. Alors celui-ci apparu à la porte, la mine sévère, le visage gris comme si la poussière s'était accumulée sur les rides à force de ne garder qu'une unique expression. Il gueulait comme quoi les adolescent d'aujourd'hui n'étaient que des vauriens, séchant les cours, devenant tous inculte, préférant rester abruti par leurs jeux absurde. Bref, en gros, ça le faisait chier qu'Alejandro reste planter là devant sa vitrine, bloquant les "vrais" clients. C'était le genre d'homme typique, n'aimant que le vieux, vivant avec une mégère qu'il ne supportait que par principe, vivant toujours la même journée en espérant un jour devenir riche grâce à la vente d'un de ses objets inutiles mais très couteux. Le genre d'homme maniaque qui n'aime pas le dérangement, qui n'aime pas le changement d'habitude mais croyant qu'il l'attendait.

"-Y'a un chat qu'est rentré dans votre magasin Monsieur"

Panique sur le visage du vieux qui retourna à l'intérieur sans oubliant d'envoyer une nouvelle insulte au jeune homme. Alejandro avait menti mais cet homme était juste agaçant. Soupirant d'avoir été dérangé, il reprit son chemin en sifflotant un air d'un groupe inconnu. Bon, il devait se chercher un hôtel mais il avait la grosse flemme de rallumer son portable pour tenter une recherche internet, il risquait surtout d'être envahi d'appel en absence et ça le démotivait. Après tout il avait la journée pour ça et avant de se précipiter, il préférait connaître un peu mieux la ville et pour ça, rien de tel que se rendre à l'hôtel de ville pour y récupérer les brochures touristique. Il y avait plus classe comme méthode mais ça avait le mérite d'être simple et efficace. Il chercha donc un arrêt de bus pour avoir une première carte et commencer à se repérer un peu.

Le problème lorsqu'on était dans une ville inconnu, c'est qu'on pouvait se perdre avant d'avoir trouver une carte et... Alejandro était perdu. Loin d'en être agacé, il apprécia les lieux. Il avait attéri sur une petite place assez vide décorée en son centre d'une petite fontaine abimée. Les dalles étaient blanches, reflétant le soleil qui l'éclairait de moitié, les bâtiments couvrant d'ombre le reste. Un homme  servait quelques rares clients malgré l'heure du déjeuné. Alejandro décida de faire une pose, il alla s'asseoir sur le rebord de la fontaine, choisissant la partie à l'ombre, posa son sac à ses pieds, sa veste par dessus, puis s'amusa un peu à mettre sa main dans l'eau pour tester la température. Fraîche évidement. Quelques pièces couvraient le fond et l'adolescent décida d'en jeter une aussi et de faire un voeux.

"Je souhaite que ce connard soit en ville pour que je puisse le butter"

On ne doit jamais dire ses voeux si on veut qu'ils se réalisent mais... on a jamais dit qu'ils devaient être gentil et pleins de politesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-monster-chil.forumactif.org/
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mar 14 Avr - 22:26

Ils étaient enfin arrivés... "enfin" n'étant pas vraiment le mot approprié vu que le voyage avait était relativement court mais Sleepy Ash appréciait que moyennement la voiture. Un coup au soleil, un coup à l'ombre pour retourner au soleil et ainsi de suite... c'était plutôt agaçant à la longue.
Enfin il était content de retrouver tout ce beau monde, il avait donc salué sa sœur, Leiko et Cross répondant à ce dernier, par rapport sa légendaire flemme, dans un haussement d'épaule :
"A voir avec le déroulement de la journée pour le moment c'est pas trop mal"
Les deux dernières personnes à qui ils n'avaient pas encore dis bonjour, soit Rozenn et Scott, finirent par sortir pour rejoindre tout le monde dehors apportant de quoi manger et boire avant le repas. Voilà qui ferait au moins patienter tout le monde.... et surtout Kûu au moins.
Bref une bonne atmosphère en somme, le Servamp de la Paresse s'était assit à côté de Ririchiyo et malgré son air lasse et détaché, il surveillait d'un coin de l'œil Yasorai qui grimpait dans un arbre.

~~~~~

Finalement ils n'avaient pas attendu le reste de la famille bien longtemps. Et quand ils furent dehors, Leiko remarqua même que la dispute entre Scott et Rozenn semblait calmé malgré une certaine tension... il ne serait que peu surprit d'apprendre que World End était derrière ceci.
En somme la journée commençait pas trop mal il n'avait même pas eu d'altercation avec son frère. Presque trop beau pour être vraie.... trop beau oui.
Il entendit la sonnerie de l'entrée du manoir et Leiko fronça un peu les sourcils surpris en demandant à son impresario :
"Rozenn tu a invité quelqu'un d'autre ?
-Non... ou alors je ne suis pas au courant."
Le blond jetta un regard vers son frère qui haussa les épaules et croisa les bras. Bon il ne semblait pas vouloir se dévouer pour y aller. Alors avant que Rozenn ne se léve, Leiko lança :
"Laisse je vais voir qui c'est."
Et il sortit de table pour se diriger vers l'entrée du manoir. Il ne prit pas la peine de vérifier qui cela pouvait être avant d'ouvrir la porte, une expression plutôt surprise sur le visage. Qui était cette fille ? Une cosplayeuse pour être habillée de cette façon ? Les cheveux violet c'était normal aussi ?
"Qu..
-Todoroki Leiko. Eve de Stormy Cross n'est ce pas ? Les Servamps sont ici n'est ce pas ? Je sent leur aura d'ici. J'ai à leurs parler."
Rétorqua l'inconnue en coupant la question du pianiste. Il sentit un léger agacement gâcher sa bonne humeur du moment et aurait bien demandé qui elle était à la fin mais un mouvement attira son regard. Il sortit un peu et fut encore surprit quand remarqua Tao dos contre le mur de l'ntrée assit par terre la tête dans ses bras croisés sur ses genoux.i
"Tao?!
-Oh il y a lui aussi"
Fit soudain la jeune fille en tendant une boule de poil noire à Leiko qui la rattrapa avant qu'elle ne percute le sol :
"Tsubaki ! Hé ça va ?
-Si on veut."
Marmonna le kitsune qui semblait plutôt sonné. L'inconnue fronça les sourcils et déclara :
"C'est ce qui arrive dans le meilleur des cas aux Servamps s'opposant à un Honda. Laisse moi rentrer je doit parler aux Servamps, c'est urgent."
Sans attendre de réponse elle écarta Leiko d'un bras et entra dans le manoir se dirigeant dan sle jardin comme elle y sentait les aura.
"Hum.. Tsubaki c'est qui elle ?"
Finit par demander Leiko alors qui retournait dans le jardin après avoir convaincut Tao de venir aussi.
Le kitsune repprit sa forme humaine et soupira :
"Thalia Honda... et ça craint pour la suite..."

~~~~~

Aoi était à peine surprise de voir la maispn totalement à l'abandon. Si elle ne voulait pas voir Tsubaki plus que ça, il n'empêche qu'elle se demandait tout de même où il était et aussi que faisaient tout wes autres 2nd classes.
Bon eh bien elles n'avaient plus qu'à aller à l'hôtel, rester ici, même après avoir tout rangé et nettoyé cela ne lui disait absolument rien.
"Ouais ils sont tous partit"
Répondit Aoi dans un haussement d'épaule :
"Et si on allait se trouver un hôtel alors ? De toute manière ça m'éttonerait qu'on trouve qui que ce soit dautre dans l'immédiat"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mer 15 Avr - 23:47



  • -Je ne me force pas voyons Cross.
    Sa voix avait été taquine, légère et un sourire franc avait étiré ses lèvres, répondant à la Colère. Franchement, elle n’allait pas mourir demain, son corps n’était pas si épuisé ! Enfin, il ne fallait pas se leurrer, cela faisait deux ans, deux pénibles années insoutenables, à se retenir de pleurer, de gémir, de hurler. Il ne fallait pas se mentir. Doucement la jeune femme laissa sa petite main se réfugier dans celle de son servamp, la chaleur était encore là, douce et agréable et elle ne put s’empêcher de tracer distraitement les lignes de la main masculine, tandis qu’elle jeta un coup d’œil à leur fils. Sleepy Ash le surveillait, cela eut pour effet de détendre Ririchiyo qui reporta son attention sur la petite famille, saluant Rozenn et Scott qui arrivaient avec l’entrée et quelques apéritifs, avant de reprendre une conversation avec le servamp de Leiko.
    -Bon alors, quelque chose à me raconter Crossy ?
    Ce surnom était venu au fil des mois, à force de jeu, de complicité entre eux deux. C’était si agréable, ce genre de journée calme et paisible quand soudain… Une inconnue débarqua, immédiatement la main de la jeune femme délaissa avec quelques regrets celle de son compagnon tandis qu’une certaine tension semblait être apparue. Après deux ans de « tranquillité » il fallait bien qu’un autre vampire apparaisse comme cela, avec le cadet des servamp qui ne semblait pas au meilleur de sa forme. L’eve de la paresse se mit quelques peu sur la défensive, elle ne connaissait pas cette femme et l’énergie violente et désagréable qui se dégageait d’elle n’était pas appréciable. Sa méfiance apparut par un masque neutre, comme le visage qu’elle avait souvent eu par le passé, comme le visage qu’elle avait eu la fois où elle avait poussé un « chasseur » au suicide. Seulement, cette fois utiliser les mots ne ferait que l’épuiser plus qu’elle ne l’était déjà, et la faux ? Quelle mauvaise idée.
    Son regard coula sur Yasorai dans l’arbre, priant pour qu’il ne se passe rien avec lui.


  • Kûu avait commencé à grignoter, remerciant silencieusement les deux garçons pour avoir pensé aux apéritifs. Seulement elle n’eut pas le temps d’apprécier les délices que déjà ils furent interrompus. Par un cafard en plus. Par une vermine à exterminer mais qu’ils étaient obligés de respecter. Obliger de se soumettre.
    -Toi, tu peux pas aller crever quelque part et nous foutre la paix ?
    Rares étaient les fois où World End se montrait aussi agressive en le pensant réellement. Elle haïssait, et ce n’était pas une hyperbole, les Honda et en général les autres femmes. Insupportable. Rien que cette arrivée voulait clairement dire qu’elle était meilleure qu’eux, qu’elle donnait les ordres et que c’était tout. Mais cette famille allait sûrement crever, seul les servamp avaient réussi à vivre aussi longtemps sans perdre l’un des huit membres. Kûu sentait sa propre colère bouillir, grandir, jaillir en voulant exploser. Mais il fallait se retenir, attendre, écouter malgré son envie de la dégager de leur territoire. Elle aurait aimé lui cracher au visage de partir d’ici mais elle ne pouvait pas. C’était frustrant.


***

  • Quand Chikage ouvrit la porte, voyant les deux jeunes femmes, il n’en fut que rassuré malgré les questions qui torturaient encore son esprit. Qui ? Qui était la poussière d’or ? Le seconde classe ne trouvait pas la réponse. Le visage sombre, sans dire bonjour, il repartit, plus calme mais pourtant plus torturé. Il fallait découvrir ce qu’il se passait. Cette fois il prit le chemin de la maison.


***

  • Il s’amusait à regarder les bras de tous les mioches qui passaient près de lui. Franchement… Shin râlait intérieurement mais un ordre était un ordre. Il devait rechercher le gamin tout en restant concentrer sur les vampires et secondes classes pouvant surgir pour faire une course. Vu le moment de la journée surtout les secondes classes.
    Néanmoins la délivrance du jeune homme arriva pour l’une de ses missions. Deux jeunes femmes marchant côte à côté. L’odeur spécial, infime que les secondes classes avaient, il lui avait fallu un moment pour apprendre à bien faire les différences, un moment long pour lui mais très bref pour les autres chasseurs. Dans tous les cas le jeune homme aux yeux violet et orange suivait discrètement les deux femmes, l’une aux cheveux étrangement bleu tandis que l’autre avait les cheveux noir et long comme la première à peu près. Il était une ombre. Il était un chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Jeu 16 Avr - 23:07

Tranquillement, le servamp de la colère sourit vers son amie, à peine surprit qu'elle réponde ce genre de choses, mais après tout il ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter pour elle, avant d'attraper une des bouteilles de bière fraiche posée sur la table, en faisait sauter la capsule d'un coup de griffe qu'il fit apparaître pendant seulement quelques secondes. Il se tassa d'ailleurs dans son siège, contre le dossier, étant détendu pour une fois. Et puisque Ririchiyo venait de lui demander si il avait un truc à dire, Ryûji en profita pour se plaindre un peu :
-"... Ahlala cette espèce de tournée m'a agacé, à cause des paparazzis qui viennent je dois faire supeeeer attention à chaque fois que je change de forme... enfin ça encore ça va, mais Lei' est tout le temps occupé en plus quand y'a ce genre de bazar."
C'était vrai quoi, il aimait bien avoir son maitre juste pour lui et pas que uniquement être en train de devoir jouer les lézards de compagnie quand il y avait du monde extérieur un peu trop présent. Enfin le servamp râlait juste pour la forme et dans le but de raconter un peu sa vie, estimant que c'était bien de parler de sujets simples parfois.
Sauf que voila, pour une fois qu'ils étaient quasi tous réunit au même endroit et pas que à causes de circonstances fâcheuses, il fallait que quelqu'un vienne se taper l'incruste comme ça. D'ailleurs même si il n'utilisait pas sa magie, Cross sentit distinctement l'aura imposante juste avant qu'on ne frappe à la porte, ce qui le fit se redresser et tourner la tête rapidement d'ailleurs, se disant que ce n'était jamais vraiment bon signe ce genre de sensation. En tout cas il ne parla pas et attendit simplement de voir qui se pointait comme ça, ayant peut-être une idée derrière la tête de qui oserai venir comme ça déranger une maison pleine de servamps. Les vampires au-dessus évidemment... qu'est-ce qu'il pouvait bien venir trafiquer ici. Cross se mit directement sur la défensive, les sens à fleur de peau quand il vit finalement débarquer cette madame Je-me-crois-tout-permi, très peu enthousiaste rien qu'à l'idée de l'entendre parler. Et si il avait envie de la faire dégager vite-fait, il ne fit que serrer son poing en fronçant les sourcils, tendu par cette situation, et d'ailleurs il se crispa même un peu plus quand il entendit sa grande-sœur témoigner toute sa sympathie à la nouvelle venue. Et si il n'en dit rien, pour une fois il aurait presque félicité World pour avoir dit ça, vu que ça illustrait parfaitement les propres sentiment de Cross qui lui n'ouvrit pas la bouche, c'était qu'il n'avait pas non plus l'envie de commencer à s'énerver et à foncer dans le tas directement... si il pouvait éviter un affrontement direct avec elle ça serai toujours ça de prit. Le servamp fit donc de son mieux pour ravaler sa colère ce qui au final semblait contradictoire avec la nature de son pêché. Enfin au besoin, il se tenait tout de même prêt à sortir son arme pour se défendre.

Le gamin de son côté, était arrivé assez haut et s'était mit sur la pointe des pieds, en équilibre sur une branche assez épaisse, et tendait son bras vers la cime pour tenter d'en décrocher le ballon qui était coincé entre les feuillages. Ses doigts n'était qu'à quelques centimètres, et finalement ce fut au moment ou il toucha le jouet qu'il ressenti en même temps quelque chose de pas net, comme un frisson désagréable qui lui parcouru l'échine. Et comme il fut surprit, il rata le ballon qui lui glissa des mains et allait rebondir au pied du tronc, tandis qu'il faillit perdre l'équilibre mais se rattrapa à une branche avant de chuter. Sensation bizarre qu'il n'avait pas encore eut aussi forte, bien qu'en réalité c'était très diffus par rapport à ce que pouvait ressentir un servamp. Mais lui ça le dérangeait, c'était comme si quelque chose d'imposant le surveillait et ça le mettait mal à l'aise. Est-ce que ça venait de son côté vampire ? Et si oui est-ce que c'était normal de ressentir ça, et pourquoi comme ça ? C'était bien la première fois qu'il sentait quelque chose comme si ça touchait directement son âme et ça le stressait en même temps qu'il détestait ça, et d'ailleurs le stresse n'arrangeait rien à son mal-être. Accroupit sur une branche, il se frotta le dos de sa main qui venait de le picoter quelques secondes, et descendit finalement pour se rapprocher du sol, mais sans sortir encore des quelques feuillages, qui ne devait pas vraiment le cacher, et d'ailleurs c'est à travers qu'il put voir qu'une nouvelle invitée était arrivée. Mais rien qu'en la regardant et surtout en voyant la tête que tirait tout le monde, il sut facilement que c'était elle la cause de ce qu'il sentait et que ça ne présageait rien de très bon. En la regardant, il trouvait qu'elle était habillée de manière étrange, mais se demandait si elle avait un lien de parenté quelconque envers les servamps, et donc avec lui. Enfin la curiosité fut plus forte que la sécurité et si il se disait qu'il ferai peut-être mieux de rester perché dans l'arbre, au final il sauta à terre, atterrissant accroupi près du tronc. En même temps il récupéra son ballon juste à côté, toujours avec un certain air blasé qui lui trainait sur les yeux, mais n'osa pas approcher de la table, même s'il préférerait se trouver auprès de ses parents, ayant peur que le malaise qu'il ressentait s'agrandisse si il se rapprochait de cette étrange femme. Et puis, on lui avait déjà dit qu'il ne fallait pas couper les conversations des adultes...

***

Cet endroit lui faisait étrangement froid dans le dos, on aurait presque dit une sorte de cave hantée, le lieu qu'elle appelait avant "maison" maintenant elle avait juste envie de le fuir. Il valait mieux lasser les souvenirs de ce qu'il s'était passé dans cette vieille baraque, les laissant vieillir avec le temps comme les meubles et les murs déjà emplis de poussière. Si Willow avait fait quelques pas à l'intérieur, elle se retourna en entendant du bruit, et elle reconnu bien sur Chikage qui venait de se pointer. Sauf qu'elle n'eut pas le temps de dire une phrase qu'il était déjà reparti, encore plus vite qu'il était arrivé. Willow prit sa cigarette entre deux doigts, tout en soupirant un nuage de fumée grisâtre.
-"Ben tient, il a prit la mouche et nous snob maintenant celui-la. Enfin, je suppose qu'il en a encore après Tsubaki."
Dit-elle d'un ton de voix las, c'était un peu dommage d'un côté mais de l'autre elle n'allait pas non plus se mettre à lui courir après comme une groupie, manquerait plus que ça tient.
-"Je reviens, j'vais voir si je peux pas récupérer deux ou trois trucs."
Dit-elle à Aoi avant d'aller grimper les escaliers, ça lui donnait un air de nostalgie tient quand son pied appuya sur la même marche qui grinçait toujours. Dans sa chambre, évidemment rien n'avait bougé, la carte du planisphère couvert de punaises colorés, puis tout un tas de bibelots sans beaucoup de valeurs qui prenait la poussière depuis déjà bien longtemps sans qu'elle eut prit le temps de les jeter. Finalement elle ne récupéra qu'un seul truc, un paquet de clopes marocaines sans filtres style qui arrache la gorge, avant de redescendre en sa disant que c'était bien la dernière fois qu'elle mettait les pieds ici. Puis ressortant, elle examina les alentours d'un œil un peu suspicieux. Peut-être que c'était la réaction de Chikage ou l'impression étrange qu'elle ressentait en étant passé en ville, mais elle fini par soupirer.
-"J'ai la bizarre impression qu'il y a quelque chose de pas très net dans cette ville. On ferai mieux de bouger, cette endroit me file la déprime."
Elle récupéra son sac, et au final referma la porte, même pas à clés, peut-être que ça servirai toujours à quelques squatteurs ou sans-abris qui cherchait un toit gratuit ou dormir. Elle marcha en ville, restant toujours un peu sur ses gardes, elle si elle s'était plusieurs fois retourné pour regarder derrière elle, elle n'avait rien vu de vraiment suspect. Et débarquant sur une place presque vide hormis une fontaine à vœux en plein milieu, et un restaurant ou les serveurs devaient se battre pour apporter leurs plats aux rares clients. D'ailleurs à part ça, sur la place, il n'y avait qu'un seul garçon et le reste était presque désespérément vide.
-"T'a pas envie de manger Aoi ? On peut se faire une pause avant d'aller jusqu'à l'hôtel."
Dit-elle en se tournant vers l'autre seconde classe, jetant sa cigarette par terre et l'écrasant d'un mouvement de chaussure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Ven 17 Avr - 14:18

Un jour ils seraint tous tranquille. Pour de bon... le Servamp de la Paresse le souhaitait très fort... parce que 2 ans dans la vie d'un immortel ce n'est pas grand chose, même de tranquillité.
Il avait eu une grimace en remarquant la Honda dont il avait bien sur l'aura désagréablement pesante avant qu'elle n'entre dans la maison.
Il avait regardé ce que pouvait bien faire Yasorai repportabt un minimum son attention sur l'hèritière la plus puissante des Grandes Familles, enfin quand il fut assuré que Yasorai avait put descendre de l'arbre avec facilité il se retourna vers la Honda.
La tension envers les autres Servamps était palpable :
"Quel accueil ! Enfin ce n'est pas comme si je m'en souciais vous ne pouvez pas me faire la moindre égratinure"
Cela fit râler un peu Sleepy Ash. Ça ils le savaient oui, quand un Servamp tentait de s'attaquer à un Honda il se faisait tout simplement repousser.... comme si une barrière protectrice entrourait les Honda, les protégeant des Servamps.
"Qu'est ce que tu fou ici exactement ?
-Surveillez un peu votre language. Enfin peu importe.. vous n'avez apparemment pas entendu parler de ce qui se trame avec les Grandes Familles et les Chasseurs ? Qu'on me dise pas que vous en avez rien à faire vous êtes aussi concernés."
Déclara la vampire en croisant les bras. Sleepy Ash n'ajouta rien à la suite, il y avait un problème avec les grandes familles... et les chasseurs ? Oh il la sentait mal cette histoire.

~~~~~~

Apparement il y avait d'autre famille de grand vampire en plus des Servamps, d'ailleurs ces derniers étaient les moins puissant ? C'est en tout cas ce que racontait cette Thalia. Elle semblait faire partie de la plus haute categorie d'ailleurs.
Au moins avait elle expliquée un minimum pour les eve, et d'ailleurs Leiko remarque que Rozenn semblait à peine surpris... ça allait pas recommencer !
Thalia avait expliquée qu'il y avait de grande division au sein des familles, causées par les chasseurs qui, au lieu de se contenter d'éliminer les 2nd classes et les vampires qui perdaient le contrôle d'eux même et s'attaquer aux humains, éliminer définitivement les vampires.
"Bien sur qu'ils vont aussi s'en prendre aux Servamps. Vous êtes la plus faible des familles, et vous devez obeissance aux Honda, il faut que vous aidiez à reunir les Grandes familles pour combattre les chasseurs !
-Et si on refuse ? J'en ait la flemme rien qu'entendre ça, si les Honda son si fort débrouille toi."
Marmonna Sleepy Ash et Thalia fronça les sourcils. Se dirigeant vers le chat de la Paresse elle frotta ses cheveux et elle fit glisser un doigt sur sa joue :
"Tu sais parfaitement..."
Elle le lâcha passant derrière Kûu pour remettre ses cheveux sur son épaules chuchotant assez fort à l'oreille de la vampiresse pour que les autres entendent :
"Vous savez parfaitement que vous..."
Elle se tourna vers Cross a qui elle caressa les joues de ses deux mains.
Leiko fronça les sourcils. Hé pour qui elle s eprennait ? De plus les Servamps semblaient parfaitement incapable de répliquer.
Avec un grand sourire elle acheva :
"Ne pouvez pas resister contre les Honda. En s'approchant de vous il me suffit de le penser assez fort pour que vous soyez incapable de bouger et m'empêcher de faire ce que je veut. Car mon ancêtre est la cause de votre création"
Elle le lâcha repprenant un air sérieux :
"C'est aussi pour vous que je dis ça. Contre des chasseurs experimenté vos chances ne sont pas si élevés que ça."

~~~~~~

"Pff.. ravie de voir que certain ne change pas"
Grommela Aoi en croisant les bras. Chikage n'était absolument pas gêné de leur foutre un vent pareil !
Bon peu importe. Qu'il fasse ce qu'il veut ce n'était pas comme si cela intéressait la 2nd classe...
Cela l'énervait juste.
Attendant Willow quand elle furent dehors, elle sourit à sa sœur de cœur :
"Oui ça serait sympa !"
Au fond elle était un peu tendu. La ville semblait sous pression cela la mettait mal à l'aise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feather
Soldat inconnu
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 24/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Ven 17 Avr - 19:09

Du monde vint remplir la place, enfin si deux jeunes femmes comptaient comme du monde et si elles pouvaient remplir quelconque place aussi petite soit-elle. Enfin, Alejandro ne s'en occupa pas pour le moment, dans un lieu publique, aussi vide soit-il, c'était normal que des gens viennent et repartent, enfin s'ils restaient ça arrangerait sûrement le petit  restaurant donc le regard des serveurs coulait vers lui comme s'ils espéraient que malgré qu'il soit un "gamin", il vienne au moins prendre un verre. Mais Alejandro les ignora, visiblement pas intéressé et continua à jouer un peu avec l'eau de la fontaine, laissant tremper le bout de ses doigts.  

Finalement, il arrêta assez rapidement son activité, l'eau n'était pas très chaude et le bout de ses doigts commençait à lui faire mal. Bon, la petite pause était terminée, il fallait maintenant qu'il se trouve un hôtel, histoire de poser au moins ses affaires qu'il commençait à avoir marre de trimbaler mais avant toute chose, il serait bien qu'il retrouve son chemin... si seulement il en suivait un de chemin. Dans ses réflexions, son regard décida d'analyser un peu les deux jeunes femmes qui venaient d'arrivée sur les lieux. Brune toute les deux, certainement plus amie que soeur pour la différence de visage. Elles ne ressemblaient pas à des touristes, semblant connaître un peu le coin, du moins suffisamment pour ne pas regarder chaque immeuble avec passion et ce malgré les bagages qu'elles se trimbalaient, preuve qu'elles n'habitaient pas tout près non plus.

Il décida d'aller à leur rencontre, après tout les touristes étaient les seuls à s'intéresser aux hôtels dans une ville, les citadins n'en avaient généralement rien à faire, sauf si un mari se faisait virer de chez lui par sa femme. Bon aussi, Alejandro avait entendu un peu de la conversation et donc que ces dames cherchaient également un hôtel ou alors en avaient déjà trouvé un, s'il n'était pas trop cher, ça arrangeait bien l'adolescent. Le garçon laissa ses affaires près de la fontaine, estimant qu'il n'y avait pas de voleur ou rien à voler, et afficha un superbe sourire de jeune homme sage et gentil, genre le style de lycéen sympa qui faisait pas chier en général.

"-Bonjour mesdemoiselles. Je viens d'arrivé en ville et je me suis un peu perdu, vous ne sauriez pas où je pourrais trouver un hôtel sympa et pas trop cher"

Petit air gêné, complètement faux mais ça il fallait le connaître pour le savoir, continuant de jouer son rôle de lycéen lambda qui ne demandait rien à personne en général. Et une petite identification plus poussée, du moins à l'odeur. Chaque être avait une odeur particulière, et les vampire encore plus encore, surtout lorsqu'ils avaient été humain avant. Un petit mélange entre l'odeur métallique du sang et celle légère de la mort. Quand aux hybrides, un jour une des proies du jeune chasseur lui avait dit qu'il sentait effroyablement bon, beaucoup plus qu'un humain lambda, puis il avait essayé de le mordre mais c'était la scolopendre qui avait été le chasseur. Enfin bref, là le garçon ne chassait pas, les scolopendres savaient attendre des moments plus adaptés du coup là, il ne demandait que son chemin.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-monster-chil.forumactif.org/
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Ven 17 Avr - 19:23


  • Si Ririchiyo n’avait que peu apprécié que cette femme touche à Cross qui était sûrement son meilleur confident et ami, elle avait encore moins aimé le fait qu’elle s’en prenne au père de son enfant, mais aucun signe n’avait troublé son air neutre. Elle s’était rapprochée de Yasorai, préférant se rapprocher de son enfant au cas où mais aussi pour s’éloigner légèrement de tout ceci. C’était épuisant après tout. Elle glissa doucement ses doigts dans les cheveux de l’enfant, massant doucement son crâne comme pour le rassurer, caressant sa tête comme elle l’avait souvent fait quand il n’était encore qu’un enfant. Ces gestes-là la rassuraient aussi dans le fond, savoir qu’elle était près de son fils était moins inquiétant. Peut-être veillait-elle trop sûr lui ? Mais peut-être était-ce normal ? Elle avait failli le perdre et se perdre. Aujourd’hui encore elle avait cette peur de le perdre, elle avait confiance en lui mais comme une mère elle s’inquiétait.


***

  • Elle allait la tuer. Elle ne pouvait pas mais qu’importe, elle voulait tellement la tuer, elle cette pauvre femme arrogante qui se croyait au-dessus de tout. La Gourmandise ferma les yeux, essayant sans succès de garder son calme. Elle ne pouvait pas, ça devait sortir. Par ailleurs le dégoût fit frissonner tout son corps quand la Honda l’approcha et dès qu’elle se fut écartée World End recula aussi de quelques pas, sentant le métal trembler, chuinter, grincer, s’agiter, se plier, se tordre, se briser.
    -Tu me dégoûte Honda. Tu es une vermine, un cafard trop orgueilleux et hautain, tu me donne envie de vomir, tu es une répugnance. Puis on est les plus faibles ? Peut-être mais en attendant nous sommes toujours au complet nous.
    Kûu avait bien insisté sur le nous, les plus grandes familles étaient en train de mourir sauf les servamp. Pour le moment les servamp arrivaient à survivre comparé aux autres. Alors, avec un sourire atroce, joueur, narquois, violent sur les lèvres, la jeune femme aux cheveux et aux pupilles noires reprit avec dans le son de sa voix un étrange croassement moqueur.
    -Tu vas crever toi aussi. De plus, on est plus faible et nos chances sont presque nulles fassent aux chasseurs ? On s’est toujours très bien adapté, tu n’as plus la force de ton ancêtre ma belle, car tu n’es pas aussi vieille que nous, tu es plus forte mais tu as moins d’expérience comparé aux servamp. Nous en voyons et nous en connaissons plus que toi misérable vermine. La force brute ne fait pas tout, penser cela c’est courir à sa perte et c’est exactement ce que tu es en train de faire en t’agitant, t’excitant là. Tu n’observes pas, tu n’agis pas avec recul, tu décides de réunir tout le monde sans penser aux conséquences internes, à nos conflits que tu voudras sûrement imposer de taire, de clore une fois ensemble mais comme si c’était possible… N’oublie pas, Honda, que toutes les familles ne te doivent pas un respect obligatoire et que si tu le pense ta tête tombera.
    Puis elle referma la bouche, ramenant un silence lourd, pesant sur toute la petite troupe, son regard planté dans celui du cafard qu’elle  haïssait tant. Oui, elle ne donnait pas chère de la peau de cette pauvre effrontée irréfléchie. Le corbeau avait des serres et il savait les utiliser, que ce soit pour attaquer physiquement que mentalement. Si l’un n’était pas possible alors il fallait utiliser l’autre, puis les blessures mentales étaient souvent beaucoup plus dangereuses que celles physiques.


***


  • Quand Chikage était rentré dans la demeure, il savait déjà que quelque chose n’allait pas : on pouvait sentir la tension à au moins dix mètres autour de la propriété. Qu’est-ce qu’il foutait ? Ils voulaient attirer les gens pas net ou quoi ?
    Par instinct il se dirigea vers la terrasse, endroit des grands repas auquel il ne voulait pas prendre part et ce fut avec surprise et stupeur qu’il découvrit une femme de la plus grande famille vampire. Cela ne présageait rien de bon. Vraiment rien de bon. Le démon se plaça dans l’entrebâille de la baie vitrée, la Honda lui faisait dos et lui faisait face aux servamp. Il était arrivé lors des paroles de la Gourmandise, et rien qu’à cela il pouvait dire que c’était mauvais.


***


  • Shin avait patienté un moment devant la maison avant de voir le gamin. Une scolopendre sur le bras. Heureusement que le mioche lui était presque parvenu par lui-même. En se jetant tout de même dans la gueule de deux secondes classes. Oh putain il allait vraiment le faire chier, il le sentait bien. Doucement le jeune homme se laissa apparaître, adossé à une murette, dos aux filles, plantant son regard étrange violet et orange dans celui du jeune homme. Ouais, c’était un mioche, un sale gamin perdu qu’il devait renvoyer au quartier générale et là-bas ils décideront de le renvoyer dans sa ville d’origine. Enfin du moins le chasseur espérait cela, c’était déjà frustrant de devoir retrouver un mec alors qu’il devait tuer des vampires alors si en plus le quartier de cette ville déciderait de le garder…
    Il poussa un long soupir, sortie l’une de ses clopes et la fuma tranquillement, son regard perdu sur le gamin qu’il devait « chasser ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Ven 17 Avr - 21:23

(Jvais juste faire e modif sur mon perso' heureux)
Revenir en haut Aller en bas
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Lun 20 Avr - 18:20

Le servamp de la colère restant collé sur sa chaise en grimaçant, ne faisant pour autant aucune remarque à haute voix, écoutant simplement ce qu'elle avait à dire... après tout plus vite elle parlerai de ce qu'elle avait envie de leur parler, plus vite elle serai repartie d'ici. Du moins il l'espérait. En silence, il écouta la Honda leur exposer tout ce qui c'était apparemment passé durant ces deux ans. Des autres familles, et en plus qui c'était fait divisées et mises à mal par des chasseurs ? Et après elle osait venir leur dire que les servamp étaient les plus faibles...
Cross en tout cas eut un sursaut accompagné d'un frisson désagréable qui lui parcouru l'échine quand il sentit les mains de cette femme sur ces joues. A cet instant il avait simplement eut l'envie de les repousser et de se lever pour lui mettre un bon coup de poing dans la figure... mais voila si c'était pas l'envie qui lui manquait, aucun de ses membre de bougea, comme paralysé par il ne savait quoi. Il détestait ça, qu'on le touche alors qu'il était dans un état d'énervement avancé, et en plus par cette vampire qui se croyait tout permis. D'une façon général il n'aimait pas qu'on lui touche le visage... sauf si c'était Leiko bien sur. Mais rien que cette caresse désagréable ça lui avait suffit pour sentir une douleur au niveau de son œil gauche, d'ailleurs à la seconde ou cette emprise fut relâchée, Ryûji se redressa de sa chaise et recula de quelques pas pour mettre un peu plus de distance entre lui et cette Honda. Sa famille devait s'être fait divisée, des vampires avait été tuée par des chasseurs, et après elle venait dire qu'ils étaient les plus puissants ? Sur ce point l'avis de Cross rejoignait celui de sa sœur, si ils étaient aussi puissants, qu'ils se débrouillent seuls... pas la peine de venir les embêter avec ça. Après toutes ses années la famille servamp, même avec ses conflits internes, avait réussit à rester complète et ce n'était pas simplement parce que d'autre vampire se faisaient décimer qu'ils étaient sans défenses. En plus qu'est-ce qu'elle voulait en fait ? Que les servamp se plient gentiment à ses ordres comme des gentils soldats qu'elle enverrai contre les chasseurs ? Qu'ils deviennent ses fidèles chiens de garde personnels ? Elle disait bien qu'ils n'avaient pas beaucoup de chance face à des chasseurs expérimentés, mais... qu'est-ce qu'elle en savait au fond ? C'était la première fois qu'il le voyait et elle se permettait de juger leurs capacités juste en se fondant sur leurs puissance qu'ils avaient de réputations ou quelque chose dans ce genre ? Ça faisait des centaines d'années qu'ils étaient des vampires alors ils devaient avoir bien plus d'expérience que n'importe quel chasseur humain.

Yasorai de son côté ne faisait pas attention à ce dont parlait les adultes, après tout ça ne le concernait pas, et vu que ça avait l'air d'être une conversation importante, il n'avait pas envie de se faire enguirlander parce qu'il était venu l'interrompre. Et puis toujours l'aura de cette femme, ça le dérangeait et l'angoissait, comment était-il censé réagir devant ce genre de sensation ? Le garçon avait fini par s'assoir sur l'herbe, en tailleur, tournant son ballon dans ses mains comme si il voulait l'examiner, le regardant d'un air neutre même si il ne se sentait pas totalement rassuré avec la présence de cette intruse. Il ne lui en fallait pas beaucoup pour se mettre à stresser d'ailleurs, même un léger retard dans un date de rendu de devoirs ça suffisait parfois à le faire paniquer. En tout cas si il s'était mit à arracher les brins d'herbe devant lui, quand il vit du mouvement vers la table, il releva la tête, et quand il remarqua sa mère s'approcher, le jeune garçon se redressa et se remit debout, faisant aussi un pas vers elle. Il s'attendait à ce qu'elle vienne lui dire quelque chose, finalement elle ne fit que lui caresser les cheveux, et si il se demandait vraiment pourquoi tout les adultes avait la manie de toucher le cuir chevelu des enfants, cette fois il ne fit aucune remarque. C'était pas si désagréable que ça au fond, du coup Yasorai laissa faire. Enfin puisqu'elle était là, et qu'il se posait toujours la question, il n'attendit pas pour lui demander directement, s'adressant à Ririchiyo en la regardant das les yeux.
-"Cette femme... elle est une vampire non ? Je ne l'aime pas. Je crois que je me sens mal à cause d'elle. Est-ce que c'est normal ?"
Il fit une pause de quelques secondes, mais reprit rapidement, baissant le regard vers le sol alors qu'il tentait de trouver un formulation pour mieux s'expliquer, comme on lui avait déjà dit, mais au final ne fit que marmonner.
-"... En fait, c'est un peu la même sensation qu'avec les autres. Mais en désagréable."
Tout en parlant il s'était aussi mit à frotter nerveusement le dos de sa main droite avec ses doigts, tic qu'il avait parfois quand il se sentait stressé.

***

Malgré le beau temps et l'aspect assez accueillant de la place, Willow avait une étrange impression, elle trouvait cet endroit lourd comme si elle venait de pénétrer dans un cimetière ou un vielle cave sombre. Pourtant elle était déjà passée par cette place, plusieurs fois, pas pour visiter mais car c'était sur le chemin, et elle n'y avait jamais vraiment fait attention tellement elle avait l'habitude de marcher dans les rues. Alors qu'est-ce qui clochait avec cette place ? Peut-être seulement son imagination, ou le fait qu'elle avait l'impression d'être cernée en tout cas la seconde classe s'était préparée à remettre son sac sur son épaule pour aller s'assoir et remplir un peu la terrasse du petit restaurant de quartier, quand un jeune garçon vint les aborder, tout sourire comme un innocent. Et si d'habitude Willow était du genre à engager facilement la conversation et à parler aux inconnus sans aucun problèmes, la elle eut plutôt un genre de réaction de défense. Instinctivement peut-être, d'ailleurs elle détailla l'interlocuteur de la tête aux pieds en le toisant quelques secondes, se disant que quelque chose la dérangeait chez lui, mais elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Ses tatouages peut-être – bien qu'elle n'était pas super bien placé pour penser ça vu les siens – ou son attitude, qui pourtant était normale, ou peut-être plus généralement sa présence. Enfin, pour ne pas rester trop longtemps silencieuse et donner l'air de mettre un vent, elle répondit simplement à la question, en prenant tout de même un air plus détendu.
-"tu cherches un hôtel pas cher... y'a le "Delux" à quelques rues dans cette direction."
Elle pointa du doigts une des rues qui tournaient vers la gauche, tout en précisant :
-"Faut pas se fier à son nom, c'est un basique formule 1, le genre ou tu vas quand t'es fauché ou juste pour passer une nuit vite fait. Si t'as vraiment pas de thune tu peux toujours trouver un Motel un peu plus loin, mais c'est un peu style bas-fond pas trop aux normes, donc... c'est vraiment de la dernière nécessité."
Puis elle marqua une pause, mais pas décidé à finir la conversation, elle en profita, jetant un coup d'œil au sac qu'il avait laissé vers la fontaine, pour tenter de glaner deux ou trois infos, histoire de voir si il y avait de quoi se méfier de lui, au cas ou ça serai un de ses humains se plaisant à traquer les vampires... enfin ça pouvait très bien être juste un garçon qui n'avait rien à voir, mais Willow avait souvent tendance à penser qu'on était jamais trop prudent.
-"Sinon si j'peux me permettre... tu viens d'où ? Tu voyages ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mar 21 Avr - 13:56

Il détestait les Honda. Depuis si longtemps que Sleepy Ash s'en souvenait. Et celle-ci c'était encore pire que le reste de sa famille. En tout cas il avait plutôt était d'accord avec les remarques sanglantes de sa sœur.
Ils ne pouvaient pas attaquer physiquement c'est vrai, mais rien ne les empêchaient psycologiquement...
Pourtant l'autre ne s'en démonta pas, et au milieu des grandes familles la Paresse suppose que ce n'était pas la première fois qu'on devait lui parler sur ce ton.
"Comme vous le souhaitez. Les Honda peuvent énormément vous accoder. La vie éternelle pour vos petits eve, résister au soleil, reduire le lien en Maître et Eve pour pouvoir vous éloigner, augmenter vos pouvoirs, supprimer le lien de suprématie que ma famille a sur la votre. Vous mourrez d'envie de me coller votre poing dans la figure."
Elle marqua une pause comme si elle n'observait pas les personnes présentes mais l'atmosphère tendue de la pièce... puis elle finit par ajouter :
"Comme vous voulez. Vous êtes effectivement la seul famille au complet mais... la plus faible, ce qui fais une cible de choix pour les chasseurs. Mais vu que vous semblez si sur de vous. Inutile que je parle de leur experiences et de leurs nouvelles armes. Des choses qui pourrait tuer un vampire plus facilement qu'un faible humain encore. Mais comme vous le souhaitez. Combien de tems tiendrez vous face à ceci ? Si les Servamps sont au complrt c'est qu'ils n'ont jamais fais face aux conflits qu'on eu les autre familles. Ils n'ont jamais participés à la guerre qui avait explosé entre les clans jadis. Mais peut importe... sur ce bonne journée mes petits Servamps ~ Nous verrons si vous allez encore autant fanfarroner plus tard ce n'est pas faute d'avoir proposé une allience entre les Honda et les Servamps."
Elle tourna les talons pour s'éloigner et laisser les vampirss discuter entre eux comme si elle avait rien a faire de ce qui pouvait se dire sur elle.

~~~~~~

"Elle est mignone. Dommage qu'elle soit si hautaine la miss faut qu'elle se détende"
Lança Scott par dessus le silence plombant s'étant installé sur le groupe et Rozenn soupira :
"Ce n'est pas vraiment le moment Scott...
-Oh pardon Mossieur ! C'pas faute de tenter d'améliorer cette ambiance de merde. Ils l'ont dis eux même non ? Les machins sont fort y peuvent parfaitement se battre contre les chasseurs alors. Et si y viennent ici on se fera un plaisir de leur botte le cu. Perso' si il y a un quelconque intru qui viens ici je lui fais un trou entre les deux yeux. Propriété privé. Pas le droit d'entrer"
Conclua le rouquin alors qu'il porta la cigarette qu'il venait d'allumer à sa bouche et haussa les épaules comme si le problème était résolu.
Ce qui fit un peu soupirer Leiko. Son frère ne prennait-il donc rien au sérieux ? Bah c'était Scott et au fond une question d'habitude de le supporter. Quoi qu'il en soit le musicien avait un léger mauvais pressrntiments quand à la situation présente... et Rozenn finit par dire un peu pensif :
"Enfin cette histoire reste étrange... les chasseurs doivent chasser et tuer les vampires ayant pétés un câbles, les 2nd classes dangereux aussi... pas les vampires sains d'esprit et en pleine forme. C"est contre leur devoir et ils doivent être vachement sur d'eux pour faire ça..."

~~~~~~

Aoi avait était presque surprises qu'on les aborde aussi facilement. Étrangement ce n'était pasbsouvent que quelqu'un demande son
chemin, dans cette ville en tout cas.
Et même si il paraissait être un jeune lycéen tout ce qu'il y a de plus normal, la jeune fille ne pouvait s'empêcher d'être un peu méfiante, sur ses gardes. Bien qu'elle n'en démontra absolument rien. Bras croisés elle laissa Willow entreprendre une conversation, attendnat les réponses du jeune homme. Peut-être qu'elle se faisait simplement des idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feather
Soldat inconnu
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 24/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mar 21 Avr - 22:05

Il mettait les deux jeunes femmes mal à l'aise, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure, enfin c'était la conclusion qu'il en avait tiré de ses analyses. Ensuite est-ce que c'était si évident à voir? ça l'était pour lui déjà et il n'y avait pas vraiment d'autre pour juger. On lui avait souvent dit que les gens normaux ne pouvaient pas savoir lire autant une personne... mais les gosses des orphelinats apprenaient très tôt à le faire en général, question de survie. En tout cas, qu'on ne lui dise pas que ça ne se faisait pas, l'une des deux filles lui reluquait son tatouage de scolopendre d'un air suspicieux mais finalement ce fut également celle qui lui répondit.

Alejandro nota mentalement les directions, tentant naturellement de percevoir l'hôtel qu'on lui conseillait mais faute de le reconnaître, il le découvrira bien lorsqu'il s'y rendra. Le motel lui permettrait bien de se faire moins engueuler lorsque le proprio de la carte verra ce qui a été débité de son compte en banque mais même si l'adolescent pouvait maîtriser les petites racailles, il n'avait pas vraiment envie de se fatiguer à protéger ses affaires d'un éventuel vol ou saccage tout simplement, quoiqu'il avait un peu de matériel dont il serait dommage de se faire piquer. Rien de très sensationnelle mais quand même.  

Le garçon remercia les deux jeunes femmes mais il sentit comme un petit frisson le long de son échine. Il avait l'impression qu'on l'observait, comme la proie sent instinctivement le prédateur, ça lui faisait d'ailleurs bizarre d'être de ce côté là, en général c'était plutôt l'inverse. Les scolopendres ont peu de prédateurs et savent se défendre, elles n'ont pas l'habitude d'avoir l'inquiétude des proies. Le regard du garçon dériva légèrement vers un homme un peu plus loin qui fumait sa clope et qui, l'adolescent ne rêvait pas, le zyeutait vraiment. Tsss, une balle dans le crâne et Alejandro serait débarrassé des voyeurs tient, comme des gêneurs mais on lui gueulait pas mal dessus aussi à cause de ça. D'une, on ne faisait pas de mal aux civils, de deux, on ne massacrait pas ses collègues. Et blablabla. Cet homme-là n'avait pas l'aura d'un civil normal, il avait le regard du gars qui avait déjà pris de nombreuse fois la vie et à qui ça ne faisait plus rien. 'Fin bref, le garçon se réintéressa à la jeune femme qui avait décidé de jouer les curieuses. Petit sourire de nouveau, air de bonne humeur comme si la conversation l'intéressait, ça rendait les mensonges réels.

"-Oh je viens de loin. En fait, je me paye un tour du pays en dernier voyage avec l'argent des petits boulots de saisonnier avant de commencer les grandes études. Un dernier petit plaisir avant de se mettre à bosser plus que sérieusement"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberty-monster-chil.forumactif.org/
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   Mer 22 Avr - 16:11


  • Quand la femme était partie, Ririchiyo avait déjà emmené son enfant dans le manoir, « loin » de cette bonne femme, prenant aussi le jeune dans ses bras, lui murmurant doucement des paroles rassurantes. Elle non plus elle n’appréciait pas l’étrange sensation de cette femme, mais chez l’eve de la Paresse cette sensation devait être plus faible que chez Yasorai.
    -Elle est partie, c’est bon Yaso…
    Sa voix était calme, un murmure doucereux comme ce qu’une mère pouvait offrir à son enfant. Ses doigts avaient délaissé les cheveux, et au bout de quelques instants à lui frotter le dos elle le laissa libre, le libérant de sa légère étreinte câline et rassurante. Elle lui sourit doucement, lui disant qu’ils feraient mieux de rejoindre les autres et qu’il aille s’amuser pour se détendre, elle rajouta aussi qu’elle allait voir son père, le laissant donc seul.
    Quand elle rejoignit son compagnon, elle tira doucement sur un pan de son haut, lui murmurant ensuite ce qu’il s’était passé par rapport à Yasorai et cette Honda. La jeune femme aux cheveux améthyste s’inquiétait, autant pour les servamp que pour son enfant. Autant d’inquiétude… C’était mauvais.



  • Un soupir passa sur les lèvres de World End, la vermine était partie alors qu’elle, elle en avait encore plein à dire, après tout, il fallait bien rattraper le temps perdu non ? Surtout que, pour sa part, jamais elle n’accepterait quoique ce soit venant d’elle, ça voudrait dire lui rendre service, un service pour un rendu comme on dit. Dans tous les cas l’ambiance était un peu plombée mais ils allaient la retrouver, ou du moins essayer, après tout pour le moment les chasseurs n’étaient pas leur problème, ils s’en foutaient un peu au final. Puis qu’avaient fait les familles pour eux ? Rien, et même au contraire, l’ancêtre Honda les avait « maudit » donc pourquoi les aideraient-ils ? D’ailleurs Kûu y pensait mais la Honda avait dit qu’elle pouvait enlever cet état « d’obéissance », mais, était-elle idiote ? Si elle faisait cela elle se retrouverait rapidement en charpie. La Gourmandise riait doucement, elle se surestimé beaucoup trop, elle crèverait bien un jour elle.
    -Bon, on mange ?!
    De nouveau de bonne humeur, le vent balayant légèrement la tension, la jeune femme proposa de passer à table, histoire d’encore plus détendre l’atmosphère, si c’était si grave que cela, ils en parleraient plus tard, la nourriture d’abord.



  • Ce n’était pas le bon moment. Ce n’était pas le bon moment de leur raconter pour la poussière d’or. Chikage n’allait pas remettre des tensions en prime après le départ de la jolie vampire. Ainsi il s’éloigna dans la maison, passant devant l’enfant moitié vampire, moitié humain. Il fallait qu’il se repose, qu’il réfléchisse à tout cela… Le décapsuleur fit son travail, la bouteille de bière coula dans un verre, à l’écart dans la cuisine tandis qu’il le portait à ses lèvres.
    Qu’est-ce qui se passait réellement ? Le démon n’avait pourtant eu aucun vent d’un vampire, d’un seconde classe délirant dans la ville.



  • Bien. Il l’avait vu, ça lui facilitait la tâche, il le suivrait jusqu’à son hôtel où il ne savait quoi peut-être même le plaquerait-il au sol en chemin, ensuite il le ramènerait au quartier général. Bon débarras, ciao gamin, et il pourrait retourner à son travail de tuer les secondes classes, à commencer par les deux qui se trouvaient devant l’enfant. D’ailleurs c’était étrange qu’il n’essaie pas de les tuer mais de se taper la causette. Shin, impassible, devait bien avouer que c’était tout de même étrange.
    Nouvelle bouffée de cigarette. Bon dieu que c’était mauvais mais putain que c’était bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Servamp II - Fading Away   

Revenir en haut Aller en bas
 
Servamp II - Fading Away
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» campagne de Fading suns
» Fading Sun
» [Servamp] Présentation
» Servamp
» Art dans ta face !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kann Loar :: Archives :: Archives :: Archives RPG-
Sauter vers: