AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Servamp, l'illusion nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 6 Avr - 18:56

Le servamp de la colère était resté immobile en se retenant au comptoir, certain qu'il n'arriverai pas à faire un pas si jamais il s'écartait de son appui, tellement ses jambes refusaient pour l'instant de faire le moindre mouvement. Il avait reprit une apparence quasi-normale, c'était plus ou moins calmé après tout les coups qu'ils venait de recevoir en si peu de temps. D'ailleurs, même si il avait pas mal massacré, il se disait aussi qu'il devait être celui qui avait le plus ramassé dans sa tronche, mais ça c'était assez habituel car si il était capable de faire de gros dégâts, il s'en prenait aussi beaucoup, la colère était tout aussi destructrice pour les autres que pour lui. Ça encore il n'arrivait pas y pouvoir grand chose. En tout cas, à chaque respiration qu'il devait lutter pour avoir, il crachait quand gouttes de sang, devant toujours l'enlever avant que ça m'encombre sa trachée à cause de sa gorge découpée. Mais l'endroit ou il avait le plus mal, c'était à son œil, bon sang, cette seconde classe avait foutrement bien visé, il sentait encore la balle fichée dans le fond de son orbite. Ça ne devait pas être très beau à voir.
Cross n'entendit qu'à peine les détonations et son grand-frère se mettre à hurler, ou seulement une sorte de bruit de fond désagréable qui lui vrillait les oreilles. Sa bouche entrouverte était remplie de sang au point qu'un long filet de liquide rouge coulait jusque sur le comptoirs, et il avait toujours une main sur son œil, d'ailleurs il la garderai sans doute jusqu'à qu'il soit seul. Il cligna plusieurs fois de son œil valide, tourna légèrement la tête pour voir ou ça en était, et il dû prendre plusieurs secondes pour remarquer que le restaurant était quasiment vide, que tout c'était enfui... d'ailleurs les servamp avaient l'air d'aller se rejoindre au point ou était le grand-frère de la fratrie. Cross lui ne bougea pas, restant pitoyablement accroché au comptoir, attendant que le sang veuille bien s'arrêter de saigner, il en avait le vertige en plus. Seulement, étrangement il entendit la voix de son maitre avant d'en sentir l'aura, signe une le servamp de la colère était bien désorientés. D'ailleurs il voulu répondre, mais à la première tentative, il ne réussit qu'à émettre une sorte de gargouillement humide moitié grognement, accompagné d'un toussotement de sang. Il cracha encore du liquide rouge pour libérer sa gorge, et se reprit, d'une voix très éraillé et presque chuchotée pour ne pas forcer sur sa gorge :
-"Çççça va... rh... et... appelle moi Ruyji... c’est mieux... c'toi qu'à choisit en plus... hhh"
Le servamp se retourna, pour pouvoir regarder le jeune garçon de son œil droit, ayant toujours la main sur son œil ensanglantée, et il détailla son maitre d'un regard entrouvert pour voir si il était blessé, sauf que avec tout ce sang, il n'arrivait pas forcément à voir si c'était le sien ou pas, et pour l'instant son odorat et la perception des auras était surtout diminués.
-"Et toi... alors..."
Commença t-il à demander, avant que Dream ne finisse par passer devant lui, l'air quand même un peu agacé par tout ce bazar. Même lui était couvert de projections de sang, mais on n'avait des raisons de penser que ce n'était pas le sien. En tout cas il s'adressa à Cross, en passant et le pointant de sa batte de baseball :
-"Tu t'es fait salement amoché encore toi. Et je te rappelle que tu dois me repayer des lunettes."
-"Rrhh... la f-ferme..."
Râla Cross qui se bougea enfin pour essayer de marcher. Essaya juste, vu qu'il fit juste un pas avant d'aller s'empêcher de tomber en se retenant à Leiko, il s'appuya sur l'épaule de son maitre tout en articulant :
-"Hhhh... aide moi à marcher stp... j-juste le temps que ça s'arrête de... de saigner... "
Sans lui demander,  il s'appuya contre lui, sans vouloir décoller sa main de son œil blessé, mais ne fit rien d'autre, après tout il préférai encore devoir avoir mal et souffrir plutôt que commencer directement à boire le sang de son Eve juste pour se soigner... c'était juste des blessures... ça devrait bien guérir... normalement.. D'ailleurs il fit un léger geste de la tête en direction de sa faux, dont la lame était aussi rouge que le manche, et l'arme disparu en ne laissant qu'un gros trous dans le mur. Et Tsubaki, il avait filé la queue entre les jambes en ayant vu qu'ils n'avaient pas l'avantage ? Ou il préparait encore quelque chose ? Enfin tout ce qu'avait envie le servamp de la colère, pour l'instant, c'était de rentrer.

***

Si Willow s'était préparé à devoir combattre et avait même commencé à mobiliser ses connaissances pour se servir de ses pouvoirs, elle n'en fit rien quand elle entendit plusieurs détonations et la voix d'un servamp qui criait à l'intérieur du restaurant. En tout cas, si l'attaque à la faux avait eut l'air de marquer le début du combat, les coups de feux eux avaient l'air de marquer la fin de la bataille. Et effectivement, après que Willow ai reculé à la bourrasque de vent, elle vit l'adversaire servamp mettre fin au combat et rentrer dans le restaurant dont l'odeur de sang venait jusqu'à dehors sans doute pour rejoindre ses frères et sœurs. Et vu le nombre ou ils étaient... la plupart des chasseurs étaient morts, les secondes classes survivants avait fui, alors c'était suicidaire d'attaquer maintenant, et Willow estima qu'il valait mieux partir maintenant. D'ailleurs quand elle vit Aoi, elle se sentit soulagé de voir qu'elle allait bien, et alla la rejoindre, tout en la choppant par le bras pour la trainer plus loin du restaurant et s'éloigner.
-"Pas de mal Ao' ? Et tout ça pour quoi franchement... encore plus de sang. Enfin..."
Elle poussa un soupir, les servamp était à la hauteur de leur réputation, Tsubaki devait bien le savoir alors elle se demandait quand même pourquoi il avait prévu tout ça. Elle hausse les épaules ne sachant pas si Chikage c'était adressé à elle, mais parla aussi pour elle-même en soupirant.
-"... D'ailleurs il est ou celui-la ? Il s'est sauvé ? C'est bien notre veine."
Commenta t-elle en s'allumant une autre clope, énervée. Au final qui restait-il ? Même Ristuko y était passé, ça elle l'avait vu, et même il elle n'avait pas beaucoup eut de contact avec ce gamin, sa mort la peinait. Tout ce dont elle avait envie, c'était de partir de cette fichu ville ou oublier ces histoires de servamp, après tout, elle restait rarement sons bouger quelque part. Elle avait plus besoin d'aventure que de sang si on pouvait dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 6 Avr - 20:41

Le Servamp avait était surprit par la réaction de son eve mais au moins nettement soulagé. Elle ne lui en voulait pas ? Il avait presque du mal à y croire. Mais il était plutôt content au finale alors il n'osa rien dire ou faire face à Ririchiyo.
Pourtant, bien que l'odeur de sang était présente dans la salle à tel point qu'elle prennait à la gorge, il perçut nettement celle de son Eve et grimaça à l'instant où il pensa que son sang était absolument délicieux. Ah non. Pas question....
Il ne la suivit pas dehors et préfèra rapidement regarder comment allait ses frères et sœurs... pas trop mal en somme, plutôt bien même... en dehors de Cross et il espèrait que tout irait bien pour son cadet.
Il se dirigea dans la cuisine à la voix de Kûu en marmonnant. Il ne voulait pas utiliser son pouvoir... pourtant face aux humains terrorisés et traumatisés il songea qu'ils ne repprendraient sûrement jamais une vie normale... si il ne faisait pas l'effort de supprimer cette soirée de leurs souvenirs.
"Très bien"
Soupira Sleepy Ash qui inspira profondément en fermant les yeux se concentrant sur les esprits des personnes face à lui. Esprits si dissipés, appeurés, choqués et traumatisés qu'il lui fallut bien une bonne et longue minute pour réussir son tour.
A présent les humains somnolaient et auraient tout oubliés à leur réveil...
"Comment on fait pour le restaurant ? Avec tot ce sang si ils se réveillent ils vont paniquer...
-On devrait rentrer pour le moment"
Lanca une voix. Sleepy se retourna et remarqua Rozenn qui ajouta :
"On va les emmener dans un hôtel, Evil et son eve se sont proposés pour prendre la voiture d'un de ces employés pour les y emmener tandis qu'on rentrera. Demain on rangera le restaurant.
-Et si ils revie..
-Demain c'est fermés. Pas de boulot. C'est écrit à l'entrée"
Rétorqua l'Eve en haussant les épaules et Sleepy concéda qu'il avait raison.
Alors ils ressortirent de la cuisine. Autant rentrer. Ils n'avaient plus rien à faire ici... bien que la question de Tsubaki le perturbait encore.

*****

Ça va ? Vu son état ce n'était pas super convainquant. Mais sur le coup Leiko s'abstint de tout commentaire sur cette réponse là, il avait l'impression que le faire remarquer à voix haute l'inquièterait davantage et en fait Leiko fut un peu plus surpris pour la partie du prénom. C'est vraie qu'il l'appelait rarement... ou plutôt pratiquement jamais, Ryûji. Enfin... si il lui demandait ainsi alors il l'appelerait par le prénom qu'il lui avait donné.
"C'est bon je vais parfaitement bien quelques égratinures mais... c'est rien du tout.."
Avait-il répondu.
"Te soutenir ? Hm..Bien sur !..."
Il avait remarqué Sleepy Ash sortir, sûrement pour rejoindre Ririchiyo, suivit un peu après par Kûu et Rozenn.
"On rentre... ça ira mieux d'ici qu'on soit à la maison hein.. tu pourra te reposer au moins. Du sang.. ça doit rapidement soigner tout ça.."
Ce qui soignait un Servamp à coup sur c'était le sang de son eve n'est ce pas ? Pourtant il avait presque l'impression que la Colère semblait refuser d'en boire... ah ! Peut-importe. Si c'etait pour qu'il arrête de souffrir, Leiko aurait bien était prêts à le forcer un peu. Il fronça un peu les sourcils, forcément à quoi sert un Eve si il ne peut pas venir en aide à son Servamp dés qu'il le peu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 6 Avr - 22:18



Ils étaient enfin rentrés. Le trajet lui avait semblé long, interminable. Ils étaient tous couvert de sang et de chair, exaltaient des odeurs de mort et pour la jeune c'était insoutenable. Terrible et atroce si bien qu'à peine arrêtés Ririchiyo s'était jetée dehors pour rapidement rentrer -qui donc n'avait pas fermé la porte ?- et se précipiter dans la chambre, laissant la porte grande ouverte tandis qu'elle enlevait sa petite robe maculée de sang. L'enfant n'avait pas mis de sous-vêtement au niveau du haut, sinon les brassières auraient été voyante, ce fut donc ainsi que l'eve de la paresse se retrouva en petite culotte noire et rose de dentelle devant la porte ouverte. Néanmoins elle était de dos donc ça allait.

Au final elle prit rapidement sa chemise blanche d'homme, trop grande pour elle, ainsi qu'une serviette et elle se dirigea drôlement vêtue vers la salle de bain. Se démanquillant vite fait, l'enfant se retrouva très rapidement sous l'eau chaude, se nettoyant du sang et de l'odeur de mort. Ses cheveux améthyste collèrent à sa peau blanche tandis qu'elle respirait par la bouche, brûlant son être par l'eau, brûlant sa peau dans une étrange sensations agréable.
C'était bon, l'eau coulant sur corps dénudé était plaisante et même brûlante au point de tout embrumé les miroirs de la salle des eaux pourtant c'était comme une douce caresse passant sur corps, lui donnant l'envie de dormir tandis qu'elle fermait les yeux.

Ses pensées se tournèrent vers le servamp de la Paresse, elle retraçait le chemin depuis leur rencontre à aujourd'hui. Ce n'était pas un long chemin bien au contraire, il était relativement court, ils avaient eu leurs engueulades et... Non surtout des engueulades, mais des inquiétudes, des plaisirs... Au final, Ririchiyo se trouvait idiote, naïve de ressentir autant de chose envers un type qu'elle avait rencontré récemment. Pourtant... Pourtant elle ne pouvait pas ralentir les battements de son coeur, elle ne pouvait pas arrêter de rougir, de penser à lui sans cesse, de ne voir que lui parmi les autres. Elle ne pouvait pas arrêter de l'aimer.

Elle stoppa l'arrivée d'eau. Sortie et comme d'habitude l'eve ne s'essuya point. Elle se vêtit de sa chemise qui ne tarda pas à devenir transparente et collante à sa peau. Ses cheveux gouttant sur cette chemise la rendant plus humide, plus mouillée encore, elle regarda la petite plaie au niveau de son cou. Elle l'arracha et le sang coula, alors Ririchiyo chercha un mouchoir, un coton ou un tissu mais elle ne trouva rien. Alors, elle sortit. Sans prendre gare aux autres qu'elle pourrait croiser dans les couloir, elle rejoignit seulement sans chambre sans savoir si Sleepy Ash s'y trouvait ou non. Répandant très certainement l'odeur de son sang derrière elle tandis qu'elle cherché de quoi s'essuyer le coup qui était jetable. En attendant sa main s'était plaqué sur la plaie, appuyant pour essayer de stopper le saignement mais non. Et cela, toujours en chemise transparente collante.

***

Au final, il n'était pas rentré. Il avait attendu que les filles s'éloignent de lui et sans un mot il avait disparu dans les ténèbres de la nuit. Chikage en avait assez. Pour lui Tsubaki leur avait tendu un piège à eux aussi, résultats ? Des morts. Trop de mort. Si bien qu'il n'hésita plus.

Il toqua à la maison où se trouvait les servamp, ce fut la Gourmandise qui lui ouvrit. Celle ci se mit immédiatement dans une position pour se défendre et pour se battre. Seulement il n'était pas venu pour cela.
- je ne viens pas me battre. Au contraire, je ne peux pas pardonner ce que Tsubaki vient de faire. Ainsi je déserte, après tout je n'aime pas jouer le rôle de sous fifre. Cependant j'aimerais m'allier avec vous et vous demander la protection de deux que je considère faisant partie des miens. Pour ma part au final, tant que vous ne vous en prenez pas à elle je me moque de ce que vous me faites. Je suis mot une fois après tout.

Kûu l'avait finalement fait rentrer pour que les gens écoutent ses paroles. Enfin ceux qui étaient présents d'ailleurs et rapidement World End envoya Sleepy Ash dans sa chambre, Cross se reposer dans la sienne et elle ordonna à Leiko d'aller prendre soin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Mar 7 Avr - 22:52

Lors du trajet de retour, le servamp de la colère était resté recroquevillé sur lui-même tassé dans un coin de la voiture, ayant toujours une main qui serrai son œil, son autre bras pressait aussi sa blessure au ventre. Sans doute avait-il foutu du sang partout sur la banquette d'ailleurs, mais il avait même essayé de ralentir sa respiration pour éviter de faire trop de bruit avec son souffle saccadés et se faire trop remarquer dans le silence de la voiture, après tout il n'y avait pas de quoi être fier d'être le seul blessé. Heureusement le temps du voyage, le gros du saignement c'était arrêté, et Cross avait bien eut le temps de se demander si son corps ne contenait que quatre litres de sang, si c'était la cas il ne devait pas lui rester grand chose mais ça encore il pouvait le supporter en temps que servamp. Il était sorti dans les derniers, et avait eut le temps de s'appuyer contre le mur, écoutant le nouveau venu seconde classe. Cross était évidemment assez opposé à l'idée de devoir récupérer un des vampire de Tsubaki comme ça, et il aurait sans doute râlé et dit que ici ils n'étaient pas au refuges pour secondes classes paumé et qu'en plus si ça se trouvait c'était un genre de ruse bizarre de la Mélancolie, sauf que voila il avait déjà du mal à respirer correctement avec sa gorge ouverte donc parler pour dire tout ça, c'était mission impossible. De toute façon il était trop fatigué pour ce soucier de ça... il n'aurait qu'à voir ça demain.
Le servamp de la colère alla donc se trainer vers une des salles de bains du manoir, errant comme un zombie dans le couloir jusqu'à qu'il tombe sur une autre pièce que celle que Ririchiyo c'était mise à monopoliser. Il retira donc ses fringues poisseuses et puantes d'hémoglobine, se leva lentement vu ses mouvement ralentit par les douleurs et la fatigue, et se contenta juste de se mettre des pansements. Sur son œil gauche, il ne regarda même pas la tête de la plaie, et se contenta d'y apposer un large pansement médical, qui s'imbiba d'une tâche de sang assez rapidement. Pour tout vêtement il enfila un pantalon de pyjama noir qu'il venait de trouver dans l'armoire, l'ayant piqué dans les affaires de son maitre – dont il avait senti l'odeur. D'ailleurs en sortant de la salle de bain, il croisa Snowy qui allait aussi à la salle de bain, et qui lui râla dessus comme quoi il avait salit toute la douche avec son sang et que maintenant ça puait la mort dans la pièce. Cross ne trouva qu'à réponde un simple "désolé" et ça surprit tellement sa sœur que lui s'excuse que le servamp de la colère en profita pour repartir et mettre fin à la conversation. Il déambula torse nu dans le couloir pour aller rejoindre la chambre de Leiko. Comme ce dernier était déjà dans son lit, le vampire ne se gêna pas pour aller se taper l'incruste. Cross souleva la couverture, et sans rien demander il se plaça juste au-dessus de son maitre, à moitié allongé sur lui. Il avait toujours mal, ces plaies c'était arrêtés de saigner mais elle le lançait au point qu'il avait du mal à faire un mouvement sans ressentir un douleur lui parcourir l'échine, et ses membre en étaient tremblants. Sans réfléchir mais calmement, il se pencha en avant, il vint mettre ses lèvres tout près du cou de son maitre, en chuchotant doucement.
-"Aide moi Lei'... j'en prendrais pas beaucoup."
Cross enfonça donc ses crocs dans le cou du jeune garçon, et bu seulement deux gorgées de son sang, tirées assez lentement. Rien qu'avec ça il se sentait déjà mieux, mais il en voulait aussi plus, vu que le sang de son Eve venait de l'agitait un peu plus. Du coup toujours avec la même voix, il chuchota, en passant une de ses main sur le torse de l'autre garçon, caressant sa peau.
-"J'ai l'habitude de prendre ce dont j'ai envie, tu sais, et la c'est toi dont j'ai envie. Dis, est-ce que tu es toujours vierge ?"
Sans tabou ni vraiment d'hésitation il venait de demander ça, ayant posé sa joue juste dans le creux au-dessus de son épaule, continuant à lui caresser le torse lentement.

***

Willow elle ne se sentait pas de rentrer. En plus elle avait un peu mal au cœur à force d'avoir baigné dans l'odeur chargée et moite du sang et de la chair arrachée, et n'aspirait qu'à une chose, se prendre une bonne douche avec un savon qui sent bon et une super nuit de sommeil. Pourtant, étrangement elle ne voulait pas non plus rentrer à la "maison"... ou la maison de Tsubaki quoi, parce que maintenant elle avait de gros doute. Enfin ça ne lui posait pas vraiment de problème d'avoir été utilisée comme un simple soldat sans nom qu'on envoie au front en guise de chair à canon, ça encore elle s'en était pas mal douté... pourtant et même si il y avait la plupart de ses affaires, retourner dormir la-bas comme si de rien n'était lui posait problème. Jetant sa cigarette au sol à peine entamée, elle l'écrasa de sa chaussure tout en sortant son porte monnaie et comptant ses billets.
-"Tu sais quoi Aoi ? J'ai bien envie d'aller me payer une super chambre dans un hôtel quatre étoiles... alors t'es partante ? Et demain on se fait un pti déj de luxe... tout ça aux frais de Tsubaki haha !"
D'ailleurs elle se doutait aussi que Chikage n'allait pas rentrer à la maison des secondes classes, elle ne savait pas ou il était passé mais ne s'en souciait pas trop, c'était un grand garçon après tout. Willow traina donc Aoi vers un hôtel de luxe, après la nuit qu'elles avaient passé elle estimait bien qu'un peu de détente ne serai pas du luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Mer 8 Avr - 23:07

Il avait était plutôt soulagé d'enfin pourvoir arriver. Lui qui avait horreur du sang, peu importe l'ironie de la chose vu qu'il était un vampire, avec tout celui qu'il y avait eu au restaurant...
A moins que le plus insurpotable ait était le silence pesant et totale de la voiture. Lui voulait savoir où était passé Tsubaki et demander, aussi, a Cross si ça allait.
Bref, il fut tout de même plutôt surprit en voyant un des 2nd classe de son frère cadet demander hospitalité... et cela renforca encore ses questions en suspend sur la Mélancolie.
Enfin il n'eu pas vraiment le temps de s'en soucier vu que World l'envoya directement dans sa chambre, en tant qu'aîné il aurait du être vexé et agaçé mais en tant que plus grand traine savate du monde, il se contenta d'un haussement d'épaule en prennant la direction de la chambre qui lui avait était attribué à Ririchiyo et lui.
D'ailleurs il se crispa en sentant l'odeur du sang de la jeune fille, pourquoi fallait-il qu'il ait des effluves aussi sucré ? Non il n'en voulait pas... oh c'était surtout de la mauvaise fois pour le coup.
Il rejoignit l'eve dans sa chambre une expression neutre sur le visage alors qu'il luttait intérieurement contre sa nature de vampire.
Pourtant quand il releva la tête pour appercevoir la jeune fille en courte chemise trempée ainsi qu'une plaie légére ouverte au cou, il lâcha un long soupire.
Qu'on aille pas dire que c'est de sa faute.
Qu'on aille pas l'accuser de ça.
Qu'on aille pas montrer du doigt le fait qu'il venait de la plaquer contre le matela du lit avec une douceur éttonante pour ce geste. Pour le moment il voulait du sang, il voulait son sang. Pas grand chose, juste un peu, même si il avait cela en horreur il devait bien parfois se nourir avec la principale nourriture de vampire. Le sang.
Il lui dis un "Pardon Ririchiyo"
Alors qu'il se mit à boire délicatement le liquide doux et vitale de son eve, pas trop, juste un peu, parce que pour le coup il n'en avait plus put de se retenir... mais pourquoi fallait-il que simplement pour ça il la trouve aussi irrésistible ?

******

Scott releva la tête du magazine qu'il était en train de lire quand il remarqua Chikage sur l'entrée. Que faisait-il là ?
En fait il fut plus surprit qu'autre chose qu'il demande aussi facilement hospitalité auprès d'ancien ennemis. Zut. Lui qui aurait voulut discuter avec Kûu. Pourquoi personne ne lui avait dis pour les vampires ?
Oui il était au courant. Les "chasseurs" peuvent se montrer très coopératifs... du moment que l'on se montre un minimum convainquant bien sur... Et Rozenn aurait sûrement réglé cette histoire si il n'était pas déjà partit se coucher. Tiens bizarre venajt de sa part... peut importe de toute manière.
"Quelle bonté d'âme. C'est vraie qu'avec ce qui faisaient partit de ton clan tu a toujours était très ... protecteur. Bah Kûu t'a qu'à en faire ce que tu veut"
Finit par lâcher le rouquin dans un haussement d'épaule.

*****

Il avait était le premier à entrer dans la maison, peu surprit qu'elle soit déjà ouverte en voyant son frère assit sur le canapé, les pieds sur la table et une cigarette dans une main alors qu'il était en train de regarder ce que pouvaient bien mettre les chaînes qu'avait leur télévision à cette heure-ci. Leiko était quasiment certain que son aîné avait presque parfaitement pour les vampires.. au font tant pis ce n'était pas important.
Ainsi il était sûrement le premier dans son lit. Il ne dormait pas, il repensait simplement à tout ce qui c'était passé dans la soirée. Comment peut-il y avoir tant de chose en si peu de temps ?
Quand la porte s'ouvrit il faillit demander au Servamp de la Colère si il allait un peu mieux mais aucun son ne sortit de sa bouche comme il fut surprit par le fait que Cross soit simplement à quelques centimètres au dessus de lui.
Il n'avait bien sur absolument pas protesté contre le Servamp quand il lui avait demandé du sang, se redressant plutôt très légérement pour aider le vampire.
Et si il se crispa un peu au crocs de la Colère, parce que oui c'était toujours aussi agréable de se fair eboire son sang... bien sur cela étant plutôt ironique, il eu une très légére exclamation de surprise aux phrases suivantes du vampire.
Ooh il avait presque eu l'impression que son cœur avait loupé un battement alors que involontairement sous la caresse de son Servamp il en avait un peu frémit... oh il s'en maudissait presque au finale.
Bon au moins, comme Ryûji n'avait pas levé la tête dans sa direction, il put détourner le regard comme il voulut en baffouillant un marmonnement, se demandant même pourquoi il répondait à cela :
"Tu..Tu te fou de moi.. ? Et euh.. pour ta question de toute manière .. j'ai presque jamais eu l'occasion de ..cotoyer des jeunes de mon âge toujours avec une surveillance quelconque sur le dos.. alors forcément que ..oui hein"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Jeu 9 Avr - 12:11

Elle n'eut pas le temps de trouver quelque chose pour s'essuyer que de debout elle passa couchée. Avec un servamp à moitié sur elle. Aucun temps pour réagir que ce dernier baissa la tête, posa ses lèvres sur sa plaie et suça le sang. Un léger gémissement plaintif s'échappa de sa gorge, une infime douleur naissant à son cou puisque après tout sentir son sang se faire aspirer ce n'était pas agréable. Doucement elle laissa ses jambes s'étendre après les avoir ramener vers elle sous la surprise, seulement, Ririchiyo le laissa faire, elle ferma seulement les yeux, bougeant juste pour ne pas déranger la Paresse.

Puis elle sentie la fatigue venir, elle était faible, son corps trop petit, trop fin, trop maigre, trop chétif l'affaiblissait, lui ordonnait d'arrêter de perdre même si peu de sang.
- Makura...
Ce n'était qu'un murmure, un souffle bas, court tandis que la jeune femme chercha du regard les yeux électriques. Dans l'être de l'enfant il y avait en plus de l'ordre du corps une tempête de sentiments, de sensations, d'espoirs et d'illusions mais dans certains moments de lucidité l'eve du chaton noir les chassait. Il ne pouvait pas ressentir la même chose qu'elle et il devait bien avoir une femme, morte ou non, qu'il devait aimer, qu'il n'arrivait pas à oublier. Ririchiyo n'était qu'une pauvre eve après tout, elle n'était en plus pas attirante et la plupart des femmes étaient bien plus belles qu'elle. Trop maigre, aucunes formes, un caractère presque invivable et un passé restant étrange... En conséquence, Sleepy Ash n'aurait rien à gagner à ressentir les mêmes sentiments.
Puis pour tous ses gestes... Le désir charnel existait sans amour, l'on se rabattait sur ce que l'on pouvait, ce que l'on avait à porté de main.

De petites perles salées virent le jours aux yeux améthyste avant de rouler doucement sur les joues blanches. Ça faisait mal de penser à tout cela, c'était douloureux comme si elle se poignardait elle même.
Pas d'espoirs.
Pas d'illusions.
Juste des conclusions douloureuses.

***

Au final, la Gourmandise laissa le seconde classe s'installer sur un fauteuil, ils verraient cela demain. Tous étaient fatigués. Même Chikage. Seulement, ni lui ni Kûu e dormaient : il sentait son regard pour prévenir s'il faisait quoique ce soit, lui restait éveillés pour éviter de se faire tuer par un coup en traite. World End avait essayé d'envoyer Scott au lit aussi mais lui ne l'ecouterait peut-être pas. Dans tous les cas, une longue nuit les attendait entre le servamp et le seconde classe. Alors en attendant, pendant que le démon somnolait en restant aux aguets la jeune femme elle repensa à ses paroles. Elles lui semblaient possible, après tout pourquoi il se jetterait dans la gueule du loup, elle savait qu'il était conscient qu'il ne s'en sortirait pas s'il tentait quoique ce soit, et elle aurait aimé demander à Cross de vérifier son aura : cela ne devait pas être compliquer de vérifier s'il mentait ou non. Au fond aussi, la Gourmandise croyait dans ce blond traite. Il n'avait pas de raisons de mentir après le carnage car au fond, elle aussi elle aurait déserté si elle avait été avec ces chasseurs, ces secondes classe. Elle aussi elle aurait trahit si on l'avait utilisé comme appât... Sa haine envers Tsubaki ne fit qu'augmenter : même elle tenait énormément à ses secondes classes. Même les nouveaux anciens chasseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Jeu 9 Avr - 15:27

(Je ne met pas ce post dans un spoiler vu qu'il n'y a rien de vraiment inconvenant, mais je préviens par précaution que "don't like boy's love, don't read".)

Cross resta quelques secondes la tête posé contre l'épaule du jeune garçon après la réponse de ce dernier, et quand il avait dit que effectivement il n'avait eut aucun rapport de ce genre avec quelqu'un d'autre, le servamp n'avait pas bougé, mais fini par préciser, toujours en chuchotant :
-"T'as pas besoin de te justifier."
Vu qu'il avait presque l'impression que son maitre avait dit ça comme si c'était quelque chose de pas bien. En tout cas, il fini par se redresser, pour pouvoir fixer les yeux de Leiko de son œil valide.
-"Est-ce que j'ai l'air de me foutre de toi ?"
Pour une fois il avait dit ça de manière calme, et sérieuse, ayant depuis plusieurs minutes abandonné son air agacé habituel pour une tête plus détendue ou même fatiguée. Cross n'attendit pas de réponse à sa question rhétorique, et étrangement il sentait que son maitre avait l'air d'avoir comme une sorte de blocage, ou qu'il restait sur ses gardes, le servamp prenait ça comme de l'appréhension a se laisser toucher par un autre garçon, ou peut être plus généralement se laisser toucher de manière aussi intime. Enfin la seule réaction que le vampire eut, ce fut de laisser passer un léger sourire, surement pas narquois ni moqueur mais juste tendre, avant de baisser son œil pensivement pour regarder la trace de morsure sur le cou du garçon, qui commençait déjà à se refermer, et il chuchota tranquillement.
-"Tu sais y'a aucune honte à avoir, j'ai peut être connu des époques ou ce genre de rapport entre hommes était non seulement proscrit, mais aussi punis de la peine de mort, mais pour ma part ça ne pose aucun problèmes."
Juste après avoir terminé cette phrase, il ne savait pas trop pourquoi il avait dis ça, sans doute pour rassurer Leiko qui ne devait pas avoir l'habitude de ce genre de relation, pensait Cross. Enfi après coup il pensait aussi que ce ne devait pas vraiment être ce genre de parole qui allait faire quelque chose, de toute façon pour ce qui était de parler pour rassurer ou même d'exprimer un sentiment d'appréciation en général, le servamp n'était pas spécialement doué et préférait souvent les gestes à la parole. Du coup, il se pencha vers Leiko et vint une deuxième fois poser ses lèvres sur les siennes, l'embrassant plus longuement tout en caressant le flanc puis le ventre du garçon d'une de ses mains. Finalement après l'avoir relâché, Cross décida que même si il en avait envie, il était trop tôt pour faire quoi que ce soit d'autre.
-"Alors tu devrai plutôt de détendre... je ne tenterais rien de plus pour ce soir mais si malgré tout, ça te gêne, dis le. Après tout un servamp doit obéir au ordres de son maitre, alors si tu dis stop, je partirais."
Il inspira en détendant ses muscles douloureux, et s'écarta un peu pour aller poser sa tête contre l'oreiller, du côté droit évidemment pour ne pas appuyer sur la pansement à l’œil gauche, mais ne ferma pas tout de suite les yeux pour ne pas s'endormir tout de suite et pouvoir profiter encore un peu de la présence de son maitre.

(Bon Willow dort à l'hôtel donc voila x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Jeu 9 Avr - 23:28

En plus d'une de ces Paresses habituelles qui lui collait à la peau, Sleepy Ash était du genre à paniquer un peu rapidemrnt. En remarquant les larmes de son Eve il avait eu un mouvement de recul en s'exclamant :
"Ah Riri' ! Mais pourquoi tu pleure ? C'est ma faute ? Désolé ! Même si je sais pas trop ce que j'ai fais..."
Il se stoppa en soupirant. En fait si, il avait peut-être une petite idée de la cause de la réaction de la jeune fille, plusieurs fois maintenant, il avait était sûrement trop implicite non ?
Oh aussi pourquoi fallait-il toujours être explicite avec les srntiments ? C'était plus fatiguant qu'autre chose non ?
Bref le Servamp de la Paresse c'était livré en un débqt de mauvaise fois intérieur si bien qu'il avait finit par dire :
"Je t'ai déjà dis que les Servamps éprouvent aussi des srntiments humains. Et moi qui m'oublie jamais tu peut me croire quand je te dit que, Je t'aime et je t'aimerais toujours Ririchiyo, pas au sens d'amitié ou de Servamp et Eve j'espère que cette fois-ci tu a compris."
Il avait conclut sa phrase en embrassant les joues de la jeune fille pour en empêher les larmes de continuer à couler. Comme il n'avait aucune protestation de la jeune fille, il était descendu en douceur de baisers le long de son cou tendit qu'il défaisait d'une main la chemise trop grande de Ririchiyo.
Sous les réactions de son eve, il confondait baisers et caresses qui devenaient de plus en plus passionés, decouvrant rapidement les endroits qui lui était les plus sensible.
Son eve qu'il aimait tant, Sa Ririchiyo dont il avait finit par devenir totalement fou sans même s'en rendre compte. Il la trouvait véritablement irrésistible, plus que n'importe quelles femmes à ses yeux.  La faiblesse qui semblait la dérangé lui donnait envie à lui de la protéger quoi qu'il arrive de ce monde qui les entouraient. Mais est ce que lui le pouvait ? Ou du moins en avait-il le droit ? Tout du moins durant cette nuit il avait put lui prouver à quel point il l'aimait en s'unissant à elle.
Si cela ne suffisait pas, autant de fois qu'elle le voudrait, même lui vaincrait sa flemme légendaire pour lui répetait inlassablement ces quelques mots qui prouvait qu'il l'aimait mais qu'il trouvait presque un peu faible.

******

Si il avait l'air de se foutre de lui ? Absolument pas. Leiko, en vérité, ne savait plus vraiment quoi penser ou comment réagir de la situation. Jusqu'ici il n'avait pas vraiment eu l'impression que Cross s'interessait à lui plus que ça. Mais de toute manière, lui, il n'avait pas l'habitude de ce genre de chose alors les deviner... encore moins.
Ce qu'il savait pour le moment c'était qu'il avait toutes ses pensées qui s'emvrouillaient entre elles créant un capharnaüm insupportable le rendant incapable de prononcer un seul mot, quand à ses réactions autre que les rougueurs de son visage... il était tout aussi perdu.
Enfin ce qui l'avait au finale le plus perturbé était plutôt le simple baiser de son Servamp, bien qu'un peu plus long que celui de l'après-midi, et les caresses qui avait fais frémir son corps sans le vouloir.
Mais la Colère avait finit par se coucher sur le côté et ce qui avait surprit le pianiste était la pointe de frustration qu'il avait au finale ressentit de l'absence de l'autre quand il s'était décalé sur le côté.
Peu importe.
Clignant de yeux comme pour repprendre un minimum ses esprits, Leiko se retourna vers son Servamp et profitant du fait que Cross soit tourné sur le côté droit pour finalement venir se caler contre lui ne relevant bien évidemment pas sa tête vers le Servamp, la laissant love contre son torse alors qu'il avait marmonné dan sun murmure :
"Je te préviens... Ryûji que ... tu n'a pas interet à t'en aller"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Ven 10 Avr - 21:40



Il lui sembla qu’elle avait encore plus pleuré après les paroles du servamp mais de joie cette fois. Automatiquement ses bras avaient enlacé le corps masculin tandis qu’un mélange de tout et n’importe quoi l’envahissait. La chaleur, la joie, le soulagement. Elle se sentait bien, noyée sous les caresses de passion du servamp… Son eve n’avait pas résisté ? Pourquoi dire non s’ils ressentaient la même chose ? Pourquoi se retenir après tout ? Alors, Ririchiyo s’était laissée faire, acceptant les intrusions de la Paresse, ses paroles, ses gestes, les lui rendant parfois timidement.
Pourtant naissait dans son sein des peurs, des craintes nouvelles, des douleurs sur les instants présents. Des choses nouvelles, des apprentissages, des découvertes, des expériences. C’était exceptionnel. C’était comme une explosion de sensations, douce et violente…
« Makura, Makura » Combien de fois avait-elle dit cela durant cette nuit ? Parfois elle n’y croyait pas, alors ses mains s’accrochaient un peu plus au jeune homme, les larmes dû au plaisir redoublant.

Puis elle s’était lovée contre lui, épuisée, fatiguée, exaltée, il lui avait fait oublier, il avait effacé de quelques gestes ses peurs, ses doutes. Il lui avait fait oublier ses années en cours, les extrêmes de sa brimade, il avait pansé des blessures qui n’auraient jamais dû se clore, se soigner. Elle avait alors doucement caché sa tête en la baissant, chuchotant doucement quelques mots que Sleepy Ash avait dits lui aussi. C’était une première fois qu’elle disait cela, même à ses parents, les vrais, les biologiques quand elle était petite. Non, quand elle était petite elle ne cherchait que leur admiration sans la trouver. Puis à ses parents adoptifs avec qui elle était très proche ne l’avaient jamais entendu prononcer cette phrase. Jamais elle ne l’avait lâché, même pour quelque chose d’insignifiant, pour elle ces trois petits et pauvres mots étaient emplis de signification, emplis de sens. Ce n’était pas des paroles en l’air, et elle ne les avait dit qu’une fois, un simple murmure tandis que peu à peu son esprit embrumé sombrait dans l’inconscience. Peu à peu sa respiration se calmait, après avoir respiré par la bouche, avoir eu cette même respiration coupée un nombre incalculable de fois. Son corps se calmait, apaisait les petits tremblements, reprenait peu à peu ses droits sur toutes les sensations nouvelles qui avaient pris le dessus quand son regard n’était qu’un voile fiévreux et désireux, quand ses fins et blancs doigts avaient glissé le long du dos, passant entre les omoplates, frôlant la colonne vertébrale du garçon, quand ses pensées se perdirent… Ce fut le moment où son corps lui-même perdit le contrôle. Plaisir, encore, encore, encore. Trop de sentiments, un amalgame d’informations mélangé comme du fils de pêche que son esprit n’arrivait plus à démêler, à suivre, se noyant au final dans la chaleur, à en rendre folle l’enfant.

Mais au final son corps et son esprit avaient repris le dessus, la calmant mais son cœur lui se souvenait très bien, de tout, de chaque geste, de chaque respiration, mot, point sensible, de la passion, de l’exaltation, de la chaleur… comme si son cœur avait été blessé par une blessure non douloureuse bien au contraire. Il avait été marqué mais pas en mal.
Peut-être demain aurait-elle mal.
Peut-être demain cela serait faux.
Mais en attendant elle voulait en profiter, dormir contre Makura, enveloppée, lovée contre lui, contre sa chaleur, dans ses bras où elle se sentait si bien.
Mais en attendant il fallait y croire.
En attendant il n’y avait plus de secret, leurs sentiments à chacun étalés, abattus à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Ven 10 Avr - 22:06

Le lendemain matin. Très calme dans le manoir. Et Cross n'avait pas été réveillé par un rayon de soleil, mais par une violente douleur comme si on venait de le poignarder dans l’œil, et d'ailleurs il avait réagit un peu brusquement en planquant une de ces mains sur cet endroit douloureux. Le servamp était quasiment dans la même position qu'hier soir, ou après que son maitre ce soit mit tout contre lui, il n'avait rien rajouté mais c'était contenté de ramener la couverture sur eux, tout en penchant légèrement la tête vers l'autre garçon. Et fatigué comme il était en plus du fait qu'il se sentait bien, il s'était endormi rapidement. Étant donc réveillé par son œil gauche qui faisait des siennes, le servamp inspira lentement en ouvrant son œil valide encore ensommeillé, et il bougea doucement sous la couverture, ne s'empêchant pas de sourire en fixant le visage de son maitre encore endormi. D'ailleurs pendant plusieurs minutes, Cross s'amusa à lui bouger les cheveux en remettant ses mèches blondes à leur place avec des gestes de lents de la main. En même temps, il commençait à appuyer fortement sur le pansement de son œil en se disant que ce n'était pas normal qu'il ait aussi mal. Même l'entaille sur sa gorge c'était déjà presque refermée, avec toute la nuit et le sang de son Eve qu'il avait bu... il fallait qu'il s'occupe de sa plaie au visage et rapidement avant que la douleur ne finisse par le rendre définitivement de mauvaise humeur pour toute la journée. Surtout qu'il avait l'impression que cette dernière commençait plutôt bien... à cause des auras calme des gens endormis ? Peut-être. Au final, le servamp dû se résoudre a se lever, pour aller s'occuper de se soigner car la douleur était rapidement devenue difficilement supportable. Il s'extrait donc délicatement du lit pour ne pas trop déranger son Eve, et il marcha sans faire de bruit dans le couloir, pour aller directement dans la salle de bain... ou il s'enferma à clé. Retirant le pansement de son œil, il constata les dégâts.
Et c'était vraiment moche à voir. La balle, qui devait toujours être fichée dans sa chair, avait mutilé la chair au point qu'il ne pouvait même plus fermer sa paupière, qui restait entrouverte. Rien qu'en voyant ça, même lui qui en avait vu d'autres, eut un haut-le-cœur. Pourtant il approcha sa main et força les deux paupière à s'ouvrir un peu plus... ce qui eut pour effet de refaire couler du sang en plus de la lymphe.
-".... Autant l'enlever..."
Murmura Cross pour lui-même. Son globe oculaire ne lui servait déjà à rien, alors maintenant, dans l'était ou il était, en plus il lui faisait affreusement mal. Le servamp écarta ses doigts, forçant encore son œil à s'ouvrir plus, se mordant la lèvre pour s'empêcher de lâcher des gémissement de souffrance... et il approcha sa deuxième main, posant ses cinq doigts autour de l'orbite... Allez, après tout, ce n'est qu'un mauvais moment à passer... il n'avait qu'à appuyer fortement, et retirer ce qu'il restait du globe, arracher les nerfs, et retirer la balle... un peu comme... on enlève une dent de lait. Ou pas. Parce que cette "manipulation" lui prit un bon quart d'heure. Il avait beau vouloir le retirer à tout prix, avoir l'habitude de la douleur, la il était en train de se charcuter l’œil et il avait mal, la nausée, il respirait par saccades et si il ne s'en était pas empêché, il aurai surement lâché toute une flopée de jurons tous plus vulgaires les uns que les autres. Et il fini par les lâcher quand Evil vint frapper à la porte en demandant qui était la et qu'il aimerait accéder à la salle de bain... sauf qu'il était rapidement reparti vexé quand Cross lui avait jeté des insultes à la figure en lui précisant qu'il n'avait pas qu'une salle de bain dans tout le manoir.
Une globe oculaire blanc et rouge et mutilé, une balle de pistolet écrasée, voila ce qu'il avait fini par enlever de son œil. Le servamp avait fini penché, ou plutôt plié au-dessus du lavabo, ayant non seulement les jambes qui tremblaient mais venant aussi de vomir de la bile, la nausée ayant finalement eut raison de son estomac vers la fin. Heureusement c'était terminé... enfin cette saleté était sorti. Cross essuya son œil valide d'une main tremblotante, pour enlever les larmes de douleur silencieuses qui brouillaient sa vue, et oser regarder la tête de la plaie maintenant. Son orbite était vide, noir, et la paupière autour toujours aussi mutilée, la chair de l'orbite complètement tailladée... mais au moins ça devait arrêter de faire mal. Il n'avait pas l'espoir que ça devienne agréable à regarder, vu qu'il garderai sans doute toujours cet orbite estropié, juste que ça ne fasse plus mal. Cross resta encore plusieurs minutes à reprendre une respiration normale, avant de se passer de l'eau sur le visage pour en retirer les larmes, la transpiration et le sang. Il se fit aussi un brin de douche avec un gant de toilette, avant de cette fois nettoyer le lavabo comme il fallait, emballant les chairs arrachées et la balle du pistolet dans des sparadrap et y jetant dans la poubelle de la salle de bain, passant l'éponge pour enlever toutes les traces de sang. Pour finir, le servamp se ferma ce qu'il restai de sa paupière... en se disant qu'il ne fallait plus jamais qu'il montre cette horreur. Il s'appliqua ensuite un large pansement sur l’œil. Il faudra qu'il répare le cache-œil que lui avait donné son maitre, et sans doute qu'il profiterai pour mettre un cache noir plus grand, pour masquer une grande partie de l'orbite, bon il avait encore la cicatrice sur la joue évidemment mais ça, c'était l'habituelle. Une fois qu'il eut jeté tout ces détritus, pour être sur que ça ne reste pas, il referma le sac poubelle et l'embarqua avec lui quand il sortit enfin de la salle de bain, et alla directement balancer cette poubelle dans le vide-ordure. Pour éviter de continuer à se balader torse nu, il piqua un t-shirt et un jean à Leiko qui étaient sur l'étendage et sec depuis plusieurs jours... un peu fébrile toujours sous le coup de ce qu'il venait de faire, Cross alla s'affaler sur le canapé du salon, étant passé cherché une brique de jus de fruit dans le frigo de la cuisine... et aussi un pâque de glace dans le congélo, le mettant sur son pansement sur son orbite gauche.

***

Le lendemain, non seulement Willow s'était levée un peu plus tôt, mais elle était carrément partit chercher ses affaires dans la maisons des secondes classes. La bas, certains dormaient encore ou se reposait après s'être soigné du combat... elle, elle attrapa juste son sac, et fila encore plus vite qu'elle était arrivée. Elle voulait partir de cette ville, laisser toute cette histoire derrière elle, et rapidement, d'ailleurs elle avait même consulté les horaires de vol d'avions sur les ordinateurs en libre service de l'hôtel. Finalement elle revint dans la chambre, il devait être la matinéa avancée, et Willow sauta sur le lit de Aoi en s'exclamant :
-"Allez debout ! J'espère que t'es en forme aujourd'hui... j'ai commandé un super petit déjeuné. Et après, tu sais quoi : je saute dans un avion, qu'importe la destination, et je me tire de cette ville pleine de servamp !"
Willow se redressa, s'assit en tailleur sur le lit et s'étira, disant avec un grand sourire :
-"Et toi Aoi ? T'es partante pour l'aventure ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Sam 11 Avr - 18:16

Bon il allait devoir le noter serieusement quelque part. Fermer les volets le soir... parce que ce n'était jamais si génial que ça que de se réveiller sous des rayons de soleil écrasant prennant donc involontairement.
Bref dans un râlement typique de la Paresse, il se leva et alla fermer les rideaux. Repprenant tranquillement sa forme humaine, sentant les personnes présentent dans la maison qui commençaient à bouger, il voulut sortir. Pourtant, juste avant, il avait déposé un léger baisers sur le front de Ririchiyo en évitant cependant de la réveiller.
Enfin il rejoignit le reste des personnes dans la salle à manger peu surpris de remarquer que pas mal étant déjà debout.
Mais ce n'était pas ce qui le perturba quand il c'était assit -affalé plutôt- sur une des chaises de la table de la cuisine, mais sa sœur.
Sa petit sœur, Snowy, était en train de siroter un chocolat chaud, qui devait être froid depuis le temps, avec un sourire satisfait de coin.
Ouh... quand elle avait cette expression là, cela ne présager rien de bon pour les autres...
"Tu a l'air... vraiment de bonne humeur ce matin Snowy.."
Hasarda donc la Paresse ce qui fit un peu rire l'Orgueil :
"Oh oh... si innocent. Vous êtes tous si naïf que s'en est presque attendrissant si cela n'était pas désespérant."
Evidemment. Elle en savait beaucoup, comme d'habitude, elle tenait à garder sa réputation et surtout sa position de "superiorité" grâce à son savoir. Mais pour une fois, au lieu de laisser aller, Sleepy Ash demanda en fronçant un peu les sourcils :
"A propos de quoi exactement ?
-Tsubaki bien sur. Même ses 2nd classes ne savent pas.. enfin qu'il se fasse rouler de cette façon dans la farine c'est très amusant en tant que spectatrice.
-Qu'est ce que tu sais exactement ?
-Comme si je vous avez déjà tout racontée ce que je sais. Pose toi une question qui repondra à plusieurs des tiennes. Tu ne trouve pas étrange que des chasseurs de vampires, des personnes spécialement entrainés pour nous tuer, ce soit fait avoir aussi facilement ? C'était un peu facile non ? Les chasseurs sont censés être aussi fort même plus, que des 2nd classes, c'était loin d'être le cas. Dans le lot il devait y en avoir quelque un de véritable chasseurs seulement. Comme partout les fausse identités existe hum ?"
En gros est ce que Snowy lui racontait que celui qui c'était fais vraiment avoir dans cette histoire était Tsubaki, et non eux ou ses 2nd classes ?
"C'est n'impor..
-Tiens ça sonne... je pensais tout de même pas avoir raison à ce point là. Et si tu aller voir qui c'est Grand Frère ?"
Lança donc Snowy avec son habituel air satisfait.
Alors Sleepy avait finit par se lever se diriger vers l'entrée que le frère de Leiko daignait à ouvrir en marmonnant.

******

Quand il se réveilla, Leiko se rendit compte que Cross semblait s'être levé depuis un moment maintenant. Si il ne faisait pas partit de cette catégorie de personne se levant constament du pied gauche pratiquement chaque matin, il aurait marmonné que c'était dommage.
Enfin peu importe. Le pianiste finit par se lever et prendre les premiers vêtements qui vinrent dans son armoire, soit un jean et une chemise noire, et il avait rejoins le salon en entendant la sonnerie de la porte d'entrée.
Il regarda une horloge présente dans le couloir, la matinée était très bien avancée mais.. qui venait ici à cette heure-ici ? Oh il espèrait que ce n'était pas encore une visite de "courtoisie" pour le retour de son frère. Mais non.
Quand il vit son frère ouvrir la porte, la personne sur le palier lâcha le jeune homme qu'il semblait avoir jusque là porté sur une épaule en mode "sac à patate" avant de s'écrouler à genoux pour repprendre sa respiration.
....Qu'est ce que fichaient Tsubaki et son Eve devant la porte en fin de matinée, et surtout plus mort que vif ?
Tao bougeait à peine su rle sol et Tsubaki semblait avoir perdu autant de sang qu'un corps humain aurait pt en contenir.... le sien ou celui d'autres personnes ? Peut-être signe de sa fatigue, il avait des traits de renard qui ressortait sur son visage alors que ses oreilles pendaient de fatigue de chaque côté de sa tête, ses queues noires trainant au sil couvertes de sang.
Face au silence pesant c'étant installé ce fut Scott qui demanda avec toute la délicatesse dont il était capable et qui le caractérisait :
"Qu'est ce qui foute ici c'deux là ?"
Bien sur aucune réponse. Enfin, la dernière venue dans le manoir de la famille Servamp vint à l'entrée, s'adossant à un mur tandis qu'elle croquait dans une pêche demandant avec un air innocent :
"Tu leur raconte Tsubaki ? Ou je le fais pour toi ?
-Je peut encore parler merci...
-C'est bien tout ce que tu est capable de faire. T'en a du culot de revenir après hier soir je me demande ce qui me retient de te défoncer le portrait !"
S'exclama Dream et Leiko ne put s'empêcher de songer qu'il était plutôt urgent de repprendre des lunettes au vampire, mais peu importe.
Si il tiqua, Tsubaki ne répondit pas.
"Qu'est ce qui s'est passé ?"
Demanda finalement Rozenn et le renard eu un rire amère entre coupé de hoquet douloureux :
"Ha ha.... j'ai très mal choisit mon camps. De faux chasseurs. Il y en avait seulement trois de vrai dans le lot...
-Quand tu a vu tes premiers 2nd classes mourir tu a paniqué, n'est ce pas ? Et quand tu a voulut sonner la retraite pour permettre un maximum de tes 2nd classes de t'en sortir. Ils t'en ont empêchés."
Intervint Snowy et Tsubaki semblait à peine surprit qu'elle sache tout ça :
"J'ai simplement put les emmener dehors avec Tao... la force de vrai chasseur de vampire est effrayante. Je me demande comment cela se fais qu'on soit toujours en vie.... Si ils le veulent en étant un peu plus d'une dizaine ils peuvent sûrement éliminer les Servamps
-Ce n'est pas ce que tu souhaitait Tsubaki ?"
Lâcha Evil et l'autre fronça les sourcils :
"Mentalement seulement. Comme Sleepy Ash l'a fais en tuer nos parents à cette époque. Ils n'étaient pas de mauvaises personnes j'en suis certain ! ...
-Enfin cette attaque bien préparé elle venait de toi ?"
Demanda soudainement Snowy avec un ton ironique dans la voix sur le passage "bien préparé" et le renard noir secoua très légérement la tête :
"En partie seulement... Je voulais vous attaquer mais pas forcément ainsi et si rapidement... "
Si Leiko pensait qu'il ne s'agissait là pas de ses affaires, d'un côté il se demandait vraiment ce que les Servamps allaient décidaient de faire avec Tsubaki. Ce dernier semblait presque s'excuser... c'était vraiment des excuses ?

******

Aoi s'était redressée en sursaut. Surprise passée s'exclamant :
"Willow ! C'est la seconde fois ! J'ai horreur des réveils surprises !"
Elle fixa son aîné en fronçant les sourcils et oublia presque les courbatures dut à la veille en entendant le reste des paroles de la 2ndclasse.
Un sourire presque involontaire peignit son visage :
"Vraiment je peut venir ? Sérieux ? Ce serait génial !"
Un léger silence puis :
"On ne préviens personne ? Genre tu dis pas au revoir à Chikage ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Sam 11 Avr - 21:31

  • Elle resta longuement dans le sommeil, dans les bras de Morphée, elle ouvrit à peine les yeux quand elle sentie la chaleur du corps contre lequel elle s’était pressée la quitter. Elle se déplaça seulement pour prendre sa place, profitant de la plus petite des parcelles de cette douce chaleur restant sur les draps. Seulement, se rendormir avait toujours été compliqué, même si son éveil n’avait été qu’une simple lucidité sur le moment, quand le jour venait et qu’elle redevenait lucide la jeune femme ne pouvait plus retourner dans les méandres du sommeil. Ce fut donc ainsi qu’elle laissa le lit se souvenant de la nuit après quelques minutes à s’ennuyer à ne rien faire, comment Sleepy Ash pouvait bien faire ? Une douleur crispa ses traits et elle se déplaça avec des mouvements lents tandis qu’elle ne remettait sur elle que la chemise témoin de tous les actes avant de se diriger vers la salle de bain.

    Ses yeux étaient légèrement bouffis, une légère rougeur autours de ceux-ci qu’elle fit rapidement disparaître avec un peu d’eau et un soin du visage. Puis elle remarqua. La couleur violacé. Sur son cou à la base. Une marque. Son visage prit une violente teinte rougeâtre tandis que deux de ses doigts examinaient la marque, bon au moins ce n’était pas douloureux mais tout de même ! Avec un soupir Ririchiyo ramena un peu mieux sa chemise sur cette marque, la cachant comme elle pouvait et elle examina la blessure de la veille. Elle avait disparu. Tant mieux.
    Brossant doucement et avec mille précautions ses cheveux améthyste la jeune femme décida de rester vêtue comme cela, la chemise lui arrivant au-dessus du genou ne faisait pas vulgaire puis même, c’était le matin et après sa nuit fallait pas trop lui demander, elle se changerait plus tard. Ce fut donc ainsi qu’elle rejoignit les autres, encore bien fatiguée, ses jambes la portant parfois mal si bien que discrètement elle s’appuyait sur les meubles pour ne pas avoir l’une de ses jambes qui flanchait.

    Puis l’odeur du sang, encore, de nouveau. Cette fois il venait du cadet qui était à la porte, arrivée complètement en retard la jeune femme n’avait compris mot. Mais ce n’était pas son problème, elle avait plutôt faim, alors elle s’était dirigée toujours avec une étrange démarche qui revenait peu à peu à la normal, vers la cuisine, prenant une pomme bien rouge comme elle les aimait avant de croquer dedans et d’aller s’échapper de cette agitation de si bon matin. Rejoignant tranquillement un coin d’ombre dehors, le soleil n’atteignait pas encore cette zone, laissant quelques restes de la nuit subsister.
    Il n’y avait pas de vent, c’était calme, les oiseaux chantaient et certains animaux rejoignaient leurs nids et que d’autres se réveillaient. Elle vu ainsi passer un petit renard, un chevreuil, un hérisson… Enfin ils étaient tous loin mais visible.

    Sa tête heurta doucement le mur contre lequel elle s’était assise sur la terrasse, regardant le monde s’éveiller peu à peu tandis qu’elle somnolait. Puis au final, elle fit apparaître sa lame, sa faux, l’arme de la mort pour mieux l’examiner : une lame tranchante où s’écrivait « assassiner » dessus, en blanc, et au niveau du manche, tout en haut, se trouvait deux bandes rougeâtre avec au bout deux carillons traînant. Elle voulut en prendre un. Le carillon ne bougea pas. Il était lourd. Terriblement lourd. Ririchiyo testa l’autre. Même constat. Ils étaient terriblement lourd mais en même temps… Ils n’arrêtaient pas de sonner, de tinter. Envoyant leur douce sonnerie qui semblait annoncer la mort. Pourtant étrangement, l’eve de la Paresse se surprenait à aimer ce son, si bien qu’elle se laissa bercer doucement.

    Le son de la mort. Le doux son de la mort. Fermant lentement ses paupières.


***

  • Elle regarda longuement son frère, le petit dernier, un air de dédain dans le regard. Il se pointait comme cela ? Et Snowy… Elle sentait la colère affluer en elle, s’installa en son sein, la dévorant tandis qu’elle se retenait de crier « mais putain Snowy ferme là et toi Tsubaki fais pas comme si on est tous aimant envers toi ! » Mais World End se retint. Ses membres tremblant, son être bouillant de rage et de colère. La Gourmandise ne disait rien. Sa bouche était close, son regard était cependant accusateur, violent, agressif autant envers son petit frère que sa petite sœur.
    Mais au final ne pas parler était trop fort.
    -Je hais cette famille. Entre Snowy « je sais mais je suis trop intelligente pour parler » mais au final tu fais plus la conne qu’autre chose ma belle, tu le regretteras. Et entre toi Tsubaki… Je n’ai rien à dire si ce n’est que j’ai juste envie de t’enlever ton eve.

    Seulement, ce n’était que des paroles car rapidement la servamp s’était approchée et avait faire rentrer les deux nouveaux venu. Par ailleurs, Chikage regarda son servamp avec colère, ce n’était pas de sa faute ? Et ? Il était le chef, il devait prévoir.
    Après les avoir fait rentrer, Kûu les avait légèrement essuyés de leur sang et était allée chercher une trousse de soin : les blessures de chasseur ne se soignaient pas rapidement, ainsi elle s’occupait des plus graves qui allaient mettre du temps pour disparaître. Cependant elle ne faisait pas attention : elle se moquait de leur faire mal ou non.

    -Tu as de la chance d’être de la famille, car je t’aurais tué Tsubaki. Dans les pires tortures qui soient.


    Le démon envoya pendant ce temps-là un simple message à Willow via son portable. « Hier était en fait un piège des chasseurs. Tsubaki et son eve sont chez les servamp, j’ai passé la nuit aussi chez eux. On ne se reverra peut-être plus : je renie Tsubaki, quitte à mourir. Je le suis déjà de toute manière. Peut-être adieu ma belle, j’aurais aimé t’avoir et me sentir en toi. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Sam 11 Avr - 23:31

Cross était resté un bon moment sur le canapé, à calmer la douleur en appuyant son paquet de glace sur son œil. Le froid lui faisait du bien, c'était assez agréable et il pensait à autre chose que le charcutage qu'il s'était infligé plus tôt. D'ailleurs en étant concentré, il sentait les auras des uns et des autres se réveillait. De manière beaucoup plus diffuse évidemment vu qu'ils étaient tous dispersés dans le manoir, et ce dernier commença lentement à s'éveiller et comme à prendre vie. Le servamp resta affalé sur le canapé à siroter du jus de fruit à même la brique, tranquillement. D'ailleurs il serai bien resté ici plus longtemps, si la curiosité ne l'avait pas poussé à se lever pour aller voir ce qu'il se tramait quand la sonnette retenti dans la maison.
Tsubaki, rien que lui. Non mais déjà qu'il avait récupérer un seconde classe, voila que la Mélancolie se pointe en personne, avec son Eve en prime, pour leur demander quoi ? De l'aide ? Après tout ce qu'il avait fait ? C'était franchement culotté de sa part, et si ça ne tenait qu'à lui, Cross l'aurait fichu dehors et qu'il aille se vider de n sang ailleurs tient !
-"Tss... t'a ce que tu mérite Tsubaki ! Et encore je suis sympa."
S'exclama le servamp de la colère, se retenant d'aller lui foutre une mandale dans la mâchoire. Dès le matin ça le fatiguait tient... enfin le point positif qu'il en retirait, c'était qu'il arrêterai peut-être maintenant de vouloir les tuer. Le petit frère avait comprit la leçon. Bon il y avait fallut quelques dizaines de morts... Mais ça devait être terminé maintenant. Ou alors ça commençait tout juste ? Vu que Tsubaki avait l'air de dire que les chasseurs étaient bien puissants... puis zut, pour plus tard tout ça.
Cross se détourna de tout ce bazar, n'ayant pas l'envie de se prendre la tête dès le matin même si ce dernier était déjà bien avancé. Repérant Leiko dans un coin qui avait l'air de vouloir rester aussi loin de tout ça, le servamp se rapprocha et lui donna une accolade pour le saluer.
-"Perso' tout ces trucs de vampire ça me fatigue... j'vais dehors plutôt."
Dit-il avec un demi-sourire, tient ça lui faisait pensé qu'il voulais toujours parler à son maitre du pourquoi du comment il avait essayé de le tuer plusieurs fois, mais... peut-être quand ils seront au calme et en tête-à-tête. En tout cas Cross alla poser le paquet de glace dans la cuisine avant d'aller dehors. Ririchiyo y était déjà, elle honnêtement il n'aurait pas pensé que c'était elle. Arrivant derrière, il sortit sur la terrasse en s'étirant :
-"Tient t'a l'air vachement détendue... je paris que Sleep y est pour quelque chose non ?"
Il fit un léger sourire avant de se rapprocher et de regarder la même chose qu'elle à savoir la faux noire, et continua à parler :
-"Sympa ta faux. Arme bien meurtrière, sauf que c'est relou à manier... surtout que avec tes bras en bâton de sucette t'arriverai même pas à porter le quart de ton arme..."
Finalement il s'avança un peu dans l'herbe, et fit apparaître sa propre faux rouge, qu'il planta dans le sol en demdant :
-"Ça te dit un duel ? Moi c'est mon esprit qui soulève la faux et pas ma force physique, toi je sais pas mais faudra trouver. J'ai bien envie de bouger un peu alors en garde !"
Pour une fois qu'il était de bonne humeur, ou de pas trop mauvais poil en tout cas, ça faisait d'ailleurs longtemps qu'il ne s'était pas dit que ça allait être une bonne journée, bizarrement il devenait plus optimiste.

***

Willow se redressa du lit et se mit debout à terre, amusée par la réponse de Aoi :
-"Évidemment que tu viens ! T'as toute l'éternité, c'est pas pour la passer à moisir dans une seule ville alors qu'il y a une planète entière de truc à faire et à voir !"
Elle s'interrompit quand elle entendit frapper à la porte. Le service d'étage bien sur, et la seconde classe récupéra le pti déjeuné, qu'elle posa en plateau sur le lit, avant d'enfoncer un croissant dans la bouche de Aoi en s'exclamant et en désignant un sac à dos sur le sol :
-"Tient prend des forces ! Jme suis permise d'aller chercher des affaires à la maison de Tsubaki... ça paraît léger mais crois-moi, t'a pas besoin de plus ! Le mieux c'est de partir avec trois fois rien et de remplir ton sac au fil des voyages."
Elle mangea aussi à son tour des viennoiseries accompagné de café, avant de commencer à aborder le sujet de Chikage... enfin c'est ce qu'elle aurai fait si elle n'avait pas entendu son portable sonner dans une poche de son sac.
-"Tient quand on parle du loup..."
Elle lu le sms, et annonça son contenu à Aoi, ou au moins la parti sur le piège des chasseurs. Au fond ça ne la surprenait pas vraiment, ce qu'elle trouvait le plus étrange c'était.. Chikage avec les servamp ? Rien que ça. Mais étant souvent optimiste, Willow répondit au sms "On se reverra surement ! Prend plutôt soin de tes fesses, je les veux en parfait état quand je rentrerai !" Elle fit un sourire en envoyant le message, et rangea son portable en se remettant debout :
-"Haha, pas besoin de prévenir ! On est libres Aoi, on va ou on veut et quand on veut ! Puis Chikage nous connait."
Elle regarda l'heure d'un coup de tête, et très enthousiasme comme à chaque début de voyage, adorant cette sensation de partir vers l'inconnu, elle déclara :
-"Le premier avion est en direction du Mexique ! Tu vas voir tu va adorer. Allez on est parties !"
S'exclama Willow en mettant son sac sur les épaules, contente de enfin pouvoir repartir bouger dans tout les coins... et en plus a deux, ça promettait d'être encore mieux, sans doute qu'elles ne reviendraient pas avant un bout de temps par ici, ou du moins, pas avant d'avoir vécut d'autres expériences de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Servamp, l'illusion nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Illusion Nocturne - Femelle - Umbra
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kann Loar :: Archives :: Archives :: Archives RPG-
Sauter vers: