AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Servamp, l'illusion nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Dim 21 Déc - 1:45


  • Le noir, le vide et pourtant une chaleur oppressante, ambiante qui l'enlaçait, la mettait à l'aise... Cette chaleur qui touchait son corps frêle sans pour autant être désagréable, cette chaleur qui agissait comme une douce et lente caresse la faisant frissonner. La jeune enfant ce sentait bien, comme dans un havre de paix, comme si elle se tenait sous la surface de l'eau, dans le silence, la sérénité. Elle se sentait si bien que jamais elle n'aurait voulu quitter cet endroit. Cependant, toute bonne chose avait une fin et bientôt la douce étreinte de la chaleur fit place à la tiédeur, puis au froid avant que l'impression d'avoir une température exaltante disparu.
    Ses yeux s'ouvrir, son souffle était saccadé, son corps en feu et ses joues teintés d'une légère rougeur. Transpirante, haletant, presque gémissante, il ne fallait pas s'appeler Holmes pour comprendre ce qu'il venait de se passer.
    Ce fut donc plutôt embarrassée que Ririchiyo se leva, se changeant par ailleurs totalement, hésitant même à reprendre une douche mais vu l'heure, ce n'était pas la meilleure des choses puis elle ne transpirait que peu et puis elle avait seulement à se passer un linge humide après tout.
    Ainsi, l'eve sortit de sa chambre, commençant à déambuler dans les couloirs à la recherche d'âmes qui vives. Non pas pour converser mais simplement pour se rassurer qu'elle n'était pas seule.
    Seulement, encore un peu groggy est remettant ses idées en place par rapport à la faux, au chat, autant Sleepy Ash que celui dont elle avait délesté le poids d'un cadeau, elle se déplaçait lentement et n'entendait personne, ne voyait personne.



  • -Rozenn, si tu veux que nous bougions, alors fait en sorte de nous motiver. Fais nous bouger, force nous et dis aux autres eve de bouger leur servamp encore plus.
    Kuu avait été claire, stricte et intransigeante. Leur péché les empêchaient majoritairement d'agir car, poussés à l'extrême, cela devenait une obsession. Le péché devenait la chose la plus importante dans la vie du servamp, et ce dernier devenait comme un égoïsme pour ce péché. C'était la manière de World End de définir simplement la relation péché et servamp.
    Pour faire simple, la Gourmandise avait pour exemple un couple. Eh bien l'un sans l'autre, ils n'étaient rien, ils se voulaient ardemment, les autres n'étaient rien. Pour les servamps, c'était la même chose, et l'eve servait de nourriture à cette passion pour ne pas périr et continuer à vivre un amour qui n'est pas physique.
    Finalement, sous ses grands airs, peu de personnes savaient que Kuu essayait en vérité dans apprendre le plus possible sur sa famille et qu'elle avait beaucoup d'opinion sur les siens.


  • Adressant un bref signe de remerciement à Willow, Chikage posa la figurine sur la table, l'observant sans réellement l'observer. Willow savait choisir les choses en fonction de la personne, c'était comme une représentation de sois même sous la forme d'un objet. Il se demandait si elle s'en rendait compte ou non.
    Dans tous les cas, ses pensées se tournèrent vers Aoi, se disant qu'elle faisait bien jeune gamine pour son âge et surtout, que c'était bien une fille.
    Ah, si peu de femme à chasser maintenant dans cette ville...



  • Ritsuko remercia de vive voix la jeune femme, dans sa tête pas si jeune par ailleurs mais ça, jamais il ne le lui dirait, et il joua un moment avec les plumes, aimant le contact doux.
    Faire fuir les cauchemars... Il avait déjà Yami pour. Puis, il dormait si peu, faisait si peu de rêve ou de cauchemars. Mais même si cela n'allait certainement point lui servir sur son service de base, le jeune garçon l'aimait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Ven 26 Déc - 18:21

Cross, restant les yeux fermés et affalé sur la tête de son maitre dessus sa chevelure blonde, souffla un long soupir par ses petits naseaux, avant d'articuler, sans parler bien fort :
-"Mouais... si tu le dis. N'empêche, avoir de la thune et du talent, c'est pas une raison pour ne pas en profiter."
Le reptile expira, se reposant sans doute pour les évènements qui risquaient d'arriver vu ce qui c'était déjà passé. Finalement Leiko avait raison, il ne comprenais pas spécialement ce dont parlait son maitre, peut-être pas parce qu'il était un vampire, mais différences de train ou de manières de vivre, pensait-il. Pour Cross tout était bon, tout pouvait être une manière de se rapprocher des gens, tout ceux qui avait de l'argent, il ne restaient pas terrés chez eux... enfin, tous sauf son maitre évidemment. Histoire de causer, il continua à marmonner en parlant à moitié sans faire l'effort d'articuler :
-"Donc, t'a pas vraiment de vie sociale en fait... et si t'en a marre que mister barbe de colle... bah tu sais ce que j'aurais fait à ta place ? J'aurais sans doute trouvé un moyen de vider les comptes, me barrer sur une île paradisiaque et profiter de la fortune sans rien faire. C'est toi qui gagne l'argent non ?"
Question plus rhétorique que réelle sur la fin, et le lézard fini par descendre de la tête de son maitre en sautant sur le dos du piano :
-"... en plus ça m'éloignerai de cette histoire de Tsubaki et tout ce bazar."

***

-"La prochaine fois..."
Murmura lentement Willow, toujours à moitié allongée sur le canapé, et tendit le bras pour ramasser une sorte de guide, avec une carte du monde, taché de café, d'eau et d'autres trucs peu identifiables qui sentaient les épices. Quand elle l'ouvrit, plusieurs morceaux de feuille filèrent sur le sol, et elle se mit à tourner les pages couvertes de notes et de dessins bizarres, bon en fait c'était une sorte de compile de tout ce qui lui passait par la tête pendant ses heures longues de trajet. Elle relisait quelques passages, avant de répondre :
-"Hm... en Allemagne je pense.... ça fait un moment que je voulais aller à l'Oktoberfest. La fête de la bière, à Munich. D'ailleurs quand cette histoire sera terminée, tu devrai m'accompagner. Ou même, tout le monde se tire de cette ville."
Généralement elle lançait une fléchette sur une carte du monde accrochée au mur pour déterminer quelle serait sa prochaine destination. Ce qui était bien d'être un vampire, c'est qu'on avait tout le temps qu'on veut, et même avec un argent limité ou même sans, elle pouvait voyager n'importe ou pour un peu qu'elle ait du temps. Willow reposa le livre sur elle, et croisa ses bras derrière sa nuque, fermant les yeux sans pour autant s'endomir tout de suite.
-"Aah... en tout cas puisque Tsubaki n'est pas là, rien nous oblige à aller chercher du servamp, alors réveillez-moi quand il sera là."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 29 Déc - 0:01

"J'ai l'impression que c'est a moi de tout faire pour vous bouger justement"
Répondit Rozenn.
Enfin bon la Gourmandise n'avait pas tout à fait tords, et il s'était levé en lâchant :
"Si on veut avoir un avantage certain sur Tsubaki il va falloir qu'on se renseigne encore plus sur lui et ses plans et pour ça y a rien de mieux que l'association anti-vampire"
Bien sur que ces derniers avaient surement envie de tout sauf de la visite de ce qu'ils étaient censés surveiller et même chasser pour les 2nd classes c'est pourquoi...:
"Bien sur on leurs rendra une petite visite clandestine cette nuit. Je pense pas que la politesse vampirique leurs plaisent grandement. En attendant pour le reste de l'après-midi fais ce que tu veut Kûu "
Il voulait voir les autres alors se dirigeant dans les couloirs il fut surprit d'y voir l'Eve de la Paresse :
"Miss Ririchiyo tu te sent mieux ? Tu veut peut ête boire ou manger quelque chose ? Ou alors tu chercher Sleepy Ash... il doit être encore en train de dormir quelque part celui-là..."

***************
"Si ça tenait qu'à moi je me serait déjà barré d'ici mais j'ai mes 18 ans que dans un mois et me sparents je les auraient surement sur le dos jusqu'à mes 20 ans au minimum... on lâche pas la poule au oeufs d'or comme ça"
Marmonna Leiko.
Le pianiste avait arrêté de jouer, un peu parce que cela faisait un petit moment maintenant mais surtout parce qu'il ne pouvait pas entendre son servamp en jouant de la musique, tant il parlait doucement en articulant à peine.
"Donc ouais j'ai quasiment aucune vie sociale depuis que je suis gamin et tu sais quoi ? Si les types riches en ont c'est parce qu'ils se l'achetent bien souvent. Je préfère rester tout seul à ce compte là.."
Il aurait put rester énervé ou même lassé de cette conversation mais au lieu de cela il regarda Cross et lui ajouta :
"En attendant comme tu le dis, je touche l'argent et à ce niveau là on me casse pas trop les pieds. Tu vois ça a un avantages d'avoir pour toi, sans vouloir me vanter, un des pianistes les plus renommés. Tu peut parfaitement utiliser cet argent en mon nom, y en a trop en plus de celui de mes parent pour que tu puisse tout dépenser et on s'en lasse vite crois moi"

**********
"Bien sur"
Répondit Aoi à la demande de Willow
En tout cas la vampiresse se coucha sur le fauteuil une place, ayant récupérée un casque et un Mp4 elle ignora le reste pour écouter de la musique.
Elle se demandait surtout ce que Tsubaki avait prévu, elle jeta un regard vers l'horloge accrochée au mur...
Ils le seraient dans quelques heures car de toute manière si Tsubaki avait prévu quelque chose... personne n'agiraient avant la nuit tombée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Mar 30 Déc - 16:40


  • Elle fit non de la tête. Un simple non sur la question du grand blond sur le sujet de Sleepy Ash. Au fond, une certaine rancune envers le garçon était vivace même si elle lui était reconnaissante pour son rétablissement. Dans tous les cas, la jeune fille était plus tranquille, il y avait quelqu'un au moins dans cette maison, ou plutôt, dans ce manoir. Un soupir de soulagement franchit ses fines lèvres et pour seul explications, elle dit simplement qu'elle avait voulu voir quelqu'un, n'importe qui.
    Après cela, l'enfant se dirigea vers la porte d'entrée, toujours légèrement chancelante et affaiblie mais son esprit était revenue, elle ne se sentait plus groggy comme auparavant. Ouvrant la porte d'entrée, Ririchiyo fut plutôt heureuse de retrouver la chaleur de l'été, le vent cingler contre sa peau, s'engouffrer dans ses cheveux. Elle n'allait pas loin, elle voulait juste prendre l'air et ne pas se sentir comme un oiseau dans une cage dorée, ainsi, elle fit quelque pas et, bien entendu sans chaussures ni chaussettes, elle sentie l'herbe, plutôt sèche à cause de la chaleur, sous ses pieds. Combien d'année s'étaient écoulées depuis la dernière fois où elle s'était sentie aussi bien ? Combien de temps s'était écoulé depuis qu'elle n'avait plus relâché la pression ? La réponse qu'elle trouva fut depuis sa mort. La sienne, celle qu'elle avait toujours nié et dont elle était responsable. Cette mort dont elle n'avait jamais parlé, qu'elle gardait pour elle.
    Les souvenirs lui revinrent en mémoire, une chute, longue, atroce. La vie qui défile, ses peurs qui s'envole jusqu'à l'écrasement. Les os qui se brisent, qui se tordent et qui sortent de son corps, transperçant sa peau. Son hurlement déchirant sous le coup de la douleur puis, plus rien. Le vide, le noir, l'ombre, les ténèbres, la solitude. Puis le froid, la sensation d'un cœur qui ralentie, qui s'oppresse, qui se contracte et qui force pour essayer de tenir le rythme, pour essayer de continuer ce qu'il doit faire. Battre, expulser le sang. Mais il n'y arrive pas, il ralentie la cadence encore et encore jusqu'à presque s'arrêter. Puis soudain, un choc, des voix, un autre choc, électrique, violent, un peu douloureux. Le cœur bat de nouveau, il remplie son rôle, le continue encore et encore durant quelques temps avant de nouveau s'engourdir, ralentir et s'arrêter. Puis le même manège, les mêmes chocs. Elle n'en peut plus, elle veut leur dire d'arrêter, elle veut partir, marcher vers les ténèbres et non vers la lumière. Autours d'elle, elle ne sent personne à part des gens dénué de chaleur. Elle entend ces personnes se lamenter sur sort autant sur sa chute que sur le fait que personne ne vient la voir.

    Ririchiyo préféra s'extirper de ses souvenirs là, elle s'était assise contre au arbre, à moitié à l'ombre, à moitié au soleil, se laissant caresser par la brise plutôt légère. L'enfant ne voulait plus penser à cela, elle ne voulait pas en parler et encore moins retourner dans un hôpital. Elle voulait oublier ces mois de cette terrible année.


  • Elle ne savait quoi faire, la Gourmandise, pour une fois, ne voulait pas manger, elle s'ennuyait un peu par ailleurs. Ce fut la raison qui l'incita à partir de la maison, malgré le soleil, Kuu avait reprit sa forme d'oiseau haï pour se déplacer sous les rayons de lumière. World End pouvait supporter la chaleur, elle en avait l'habitude et pour un laps de temps, elle arrivait à soutenir le soleil aussi même s'il était tout de même épuisant.
    Dans tous les cas, comme aucun des servamp ne désiraient se bouger, la Gourmandise avait prit les devant, il fallait chercher et rameuter les autres.
    -Ils sont si égoïste.
    C'était l'avis du corbeau sur sa famille. Des êtres égoïstes, tous aussi flemmard les uns les autres et Sleepy Ash était bien le pire sur ce point. Des êtres égocentrique... Croassant d'un croassement furieux, l'oiseau noir plongea dans les rues de la ville, cherchant dans la lumière et dans l'ombre des animaux peu familier en ces lieux, ou cherchant dans l'ombre des têtes qu'elle connaissait bien.



  • Ils ne parlaient pas, ils ne pipaient mots. En sommes, une journée comme les autres chez les 2nd classe de Tsubaki. C'était lassant, ils ne pouvaient pas faire quelque chose ? Parler ? Le silence était pesant, énervant, oppressant. Tellement ennuyant que Chikage abattit violemment son poing sur le table et, se levant dans un bruit de raclement de chaise il sortit. Plutôt énervé d'ailleurs, il préférait rester avec cette humanité bruyante plutôt qu'avec ces gens qui se muet dans le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Mar 6 Jan - 8:42

Le lézard ne se gêna pas pour s'allonger sur le piano comme une vieille limace fainéante, même si il avait dormi une partie de la nuit, et qu'il s'était levé tard, il se sentait bizarrement fatigué et les yeux pleins de sommeil. Sensation qui se traduit par un énième large bâillement peu classe qui découvrit ses petits crocs de reptile. Outre la dépense mentale suites aux récent évènements, c'était peut-être son propre ennui ou même sa flemmitude qui le fatiguait, ou juste qu'il n'avait aucune envie de bouger ou de faire le moindre effort, pour quiconque, et qu'il trouvait encore même un moyen de se fiche de l'histoire qu'il le concernait pourtant de très près. Les yens mis-clos et affalé comme un cadavre sur le piano, il continua à marmonner en mode larve :
-"Mooouaaais, ben moi j'vois pas c'qui a de mal dans l'idée de s'acheter une vie... si on n'en a pas, faut bien s'en trouver une avec les moyens du bord..."
Qui voudrait vivre éternellement ? Outre que ça lui faisait à une super chanson d'un certain film, il avait sa réponse, à savoir personne, ou personne sain d'esprit. A force de savoir que la mort n'arrivera jamais, il en était arrivé à être blasé de la vie au point que même celle des autres n'avait pas la moindre valeur, d'ailleurs il en était réduit à accepter toute les morales et idées qu'on pourrait considérer comme plus ou moins immorales. Bon en fait, si il y avait bien un truc qu'il ne comprenait pas, c'était pourquoi il ne comprenait jamais ses Eves. Ou alors il était tombé sur les deux personne les plus bizarres, et ça touchait des sommets vu tout les trucs qu'il avait déjà vu dans sa trop longue vie.
-"Mouarf... t'oublie que j'ai l'éternité, moi, pour dépenser ton pognon, monsieur le pianiste renommé. Et que je suis du genre dépensier. Enfin puisque tu le propose si gentiment, la prochaine fois que j'irais en ville, je passerai dans un magasin pour m'acheter un yacht. Et puis on ira dans les eaux internationales pour être tranquille. Et on mangera des crêpes et des poissons crus et gluants toute la journée. Et on jouera aux échecs, aux dames, on fera la sieste toute la journée comme des vieux, avec un peu de chance je finirai par mourir d'ennui. Tient j'ai pas essayé ça encore."
Le lézard fini par lever légèrement la tête, sans doute en se rendant compte qu'il commençait à divaguer comme un type shooté à la méthamphétamine, et décida à faire autre chose que somnoler. Et comme il savait comment se réveiller autrement que boire du café amer, le reptile sauta, ou plutôt se força à sauter énergiquement su piano pour reprendre sa forme humaine, et sans rien dire, il se traina dans la cuisine et se dirigea directement vers le grand frigo. Dedans, il repéra directement les canettes de bières, si elles étaient à Rozenn, tant pis Cross ne se gêna pas pour en chopper quelque unes. Il revint ensuite dans le salon, posant une des canette sur la piano devant le nez de son Eve :
-"Tient, si tu veux commencer une vie, apprend à boire déjà, puisque t'a bientôt l'âge."
Non content de ça, en plus il alla ensuite s'affaler dans le sofa comme un clodo alcoolique pour siffler sa propre canette, les pieds croisés sur la table basse.

**

(Willow se fait une 'tite sieste)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Mer 7 Jan - 16:53

Il bailla étirant ses pattes en avant devant lui, il mit quelques secondes avant de se souvenir d'où il était.
Sleepy Ash descendit du placard et sortit de la chambre en se demandant bien ce que pouvaient faire le reste des "habitants" du manoir.
Il avait repprit sa forme humaine, cet air toujours aussi vanné sur le visage, le chat de la paresse se retint de faire demi-tour quand il vit Rozenn dans le couloir s'exclamer :
"Ah tient ! Te voilà toi ! Va dans la salle à manger tout de suite, il va falloir discuter avec les autres"
Puis il s'éloigna en direction du salon grommelant quelque chose à propos de Cross et Leiko.
Makura soupira en passant une main dans ses cheveux, décidement on ne lui foutrait jamais la paix dans cette maison.
Rejoignant la pièce indiqué par Mister la Barbe, s'installant à table en attendant que les autres arrivent.

***********

Est ce que cela allait être le même cinéma chaque fois que la nuit allait tomber ? Rozenn, avait réussit à tous le sréunir avec encore une fois une idée derrière la tête.
Leiko suivait plutôt lassement l'adulte :
"On ne peut pas laisser Tsubaki faire tout ce qu'il veut. Alors je suppose que vous avez entendu parler de l'association qui chasse les vampires ?
-Bien sur ils nous casse les pieds depuis je ne sais pas combien de temps"
Grommela Sleepy Ash
"On va leur rendre une petite visite ce soir ~"
Un léger silence et pour une fois le chat de la paresse fut le premier à réagir :
"Pardon ?
-Vous avez bien compris. Leurs reseaux d'informations sont très fiables, on pourra en apprendre plus sur Tsubaki et même localiser les deux derniers servamps
-Manquait plus que Snowy et Evil pour compléter la collec'..."
Soupira la Paresse.

*************

Ne rien avoir a faire toute la journée. C'est surement le rêve de beaucoup d'adolescents et jeunes adultes... on peut même dire que beaucoup de personnes.
Enfin Aoi, elle, trouvait cela terriblement ennuyeux. Couchée à plat ventre sur le fauteuil son casque sur les oreilles, elle se redressa en voyant Tsubaki entrer dans la pièce.
Tient pour une fois il semblait sincérement de bonne humeur :
"Je suis désolé de vous avoir fait patienter toute la journée mais j'espère que vous êtes prêts à sortir"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Ven 9 Jan - 23:57

  • Elle s'était endormie, à l'ombre du bel arbre, avec la chaleur portée par le vent pour l'enlacer, la caresser et tenir son corps à une douce et agréable température. Elle aurait vendu son corps pour rester éternellement comme ça. Elle aurait donné son corps pour avoir cette chaleur qui lui rappelait la même chaleur que Sleepy Ash, agréable, relaxante... La jeune enfant aimait cette chaleur, elle voulait si noyer, s'y perdre. Elle voulait sentir encore et encore la chaleur l'envelopper, elle sentait tant de frisson, de bien être. Inconsciemment et sans réellement s'en rendre compte, elle se mit à penser à son servamp, au chaton, au garçon, Makura ou tout simplement... Sleepy Ash. Ririchiyo ne savait quoi penser de lui, elle haïssait son pêché, sa flemme, son caractère détaché et pourtant... Pourtant, elle aimait, apprécié sa présence, ce qu'il dégageait, la sécurité qu'elle ressentait en sa présence. La jeune femme ne savait quoi penser de lui, elle ne comprenait pas pourquoi elle se sentait à l'aise en sa présence malgré le fait qu'elle avait du mal, beaucoup de mal à supporter.
    Ririchiyo ne voulait pas rentrer dans la bâtisse ou alors, elle voulait se glisser contre le torse de Makura, se sentir aussi bien qu'en ce moment, arrêter de penser, ne serait-ce que pour un instant. Oublier.
    Tout oublier. Encore et encore. La chute. La mort. Le frère. Les parents. La famille.
    Ramenant doucement ses jambes, toujours allongée sur le sol, dans l'herbe, l'enfant ne voulait pas bouger. Seulement, elle n'avait pas le droit de se poser mais aussi, elle ne voulait pas dépendre de quelqu'un, elle ne voulait pas vivre comme cela, se battre, chercher et ne rien faire de toute la journée. Non, elle n'en avait aucune envie, elle voulait être libre, elle voulait faire ce qu'elle voulait. Aucune envie de dépendre de quelqu'un et surtout pas... De vivre dans la maison d'un riche.
    Par conséquent, Ririchiyo se releva, retourna dans la maison, non, le manoir. Elle était décidée. Elle ne voulait pas rester ici. Qu'importe ils l'obligeraient, ils n'avaient nullement ce droit. Néanmoins, Ririchiyo voulait plus partir pour retrouver un semblant de tranquillité, tout allait trop vite, trop rapidement. Puis, ce n'était pas bon de rester grouper tous ensemble, c'était comme la distance mais le problème venait du fait de se côtoyer, à la longue ce n'était plus que dispute.
    Or, Ririchiyo voulait du calme, elle voulait bien ne dormir que trois heures par nuit pour rejoindre les autres mais elle ne voulait pas vivre avec eux. Par conséquent, elle avait rassemblé des affaires, les avaient placé devant l'entrée et était retournée ranger un peu la chambre. Elle devait partir, et obligerait le chat à partir aussi.


  • Enfin, enfin elle vue l'un des deux qu'elle cherchait. Le frère. Tomber sur lui, c'était... énervant. Le corbeau n'aimait absolument pas la contractante, elle avait changé son frère. Même si elle ne les aimait pas, elle ne supportait pas que l'on change les siens.
    Il se trouvait sur la terrasse d'un bel appartement, à l'ombre, il semblait dormir. Par conséquent, Kuu fonça droit sur lui, le réveillant, et ce fut à ce moment qu'elle sut que la Luxure serait en premier lieu énervé. Cependant, elle s'en moquait. Elle devait le ramener. Un point c'est tout.
    -Putain mais qu'est-ce que tu fous ?!
    -Silence et suit moi, la famille doit être réunie.
    Ce furent ses mots qui le calmèrent, alors, il partit. Rentrant dans sa demeure, sûrement récupérer cette femme abominable et sincèrement, la Gourmandise aurait largement préféré qu'il fasse son pêché sur l'un des membres de la famille Servamp plutôt que de choisir cette... Bonne femme. Un blonde quoi, elle n'avait rien contre les blondes mais contre elle cela faisait tellement, tellement vulgaire à son goût. Ah puis, le corbeau espérait aussi et surtout qu'il n'oublie pas en chemin la raison de sa visite. C'était tellement probable... Pitoyable.


  • Chikage était encore dehors, à déambuler dans les rues, toujours et encore en colère et n'ayant aucune envie de rentrer. Tant pis si Tsubaki avait un truc à dire, les autres viendraient le récupérer. Pour le moment, il préférait partir se détendre, boire un coup, draguer, s'amuser. Vivre quoi, et non pas rien foutre de ces journées à s'ennuyer comme un rat en train de crever une balle dans le corps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Sam 17 Jan - 23:57

Finalement il n'avait absolument rien foutu d'autre toute la journée, l'éternité c'était toujours rapidement très ennuyant. Avachi sur le canapé, Cross avait eut tout le temps d'admirer le magnifique plafond de la grande maison... en pensant à toutes les choses bien plus intéressantes qu'il aurait pu faire au lieu de rester à s'ennuyer ici sous prétexte qu'il ne pouvait plus s'éloigner de son Eve. Il avait aussi fini par somnoler, les bras croisés en arborant toujours son air renfrogné et agacé, dormant par minutes intermédiaires. Il n'avais aucune envie de faire quoi que ce soit,et pourtant, il releva la tête quand il entendit Ash entrer dans la pièce, et immédiatement, il se douta qu'il faudrait bientôt se bouger pour aller faire il ne savait quoi, parce que pour que le servamp de la paresse daigne se trouver dans la même pièce qu'eux, il fallait que ce soit important. Vital même. Cross se redressa sans réelle motivation pour donner l'illusion qu'il s'intéresserait à ce qu'on raconterait. Il ne dit rien au début, mais ne manqua pas d'exprimer son désaccord quand l'adulte parla des chasseurs de vampire.
-"Bien sur... et pourquoi "on" ? T'as besoin de nous pour ça ?"
Demanda t-il à Rozenn en fronçant les sourcils, vu qu'il n'avait que moyennement l'envie d'aller se jeter dans la gueule du loup en allant dire bonjour a des type spécialisés dans la traque et le meurtre de vampires.
-"Les types de cette association, ils vont faire quoi quand il vont voir les servamp qu'ils chassent se pointer chez eux comme des fleurs ? Leur offrir les infos qu'ils veulent avec le sourire en prime ? Dans "chasseur de vampire" y'a "chasseur" et généralement, y'a une proie qui va avec."
Commença t-il à râler en soupirant.

***

Willow avait finalement fait la sieste tout le reste du temps allongée sur le canapé, puisqu'elle n'avait rien d'autre à faire. Mais bon elle ne se plaignait pas, être un vampire qui en plus ne brûlait pas au soleil, ça avait de bon côtés. Soupirant en se réveillant quand elle entendit la voix de Tsubaki, elle se redressa sans se retenir de bailler et s'étira les bras.
-"A sortir ? Et quelle est le destination ? On va aller chercher les servamp ?"
Bien qu'elle n'était pas spécialement motivée pour, au moins elle se disait que ça lui ferai toujours bouger un peu et mettre un peu d'action. D'ailleurs puisque le servamp de la mélancolie était enfin dans la place, Willow en profita pour lui poser de vive voix les questions qu'ils s'étaient demandé plus tôt :
-"Au fait, j'aimerais bien savoir pourquoi on dois faire tout ça ? Je veux dire, si c'est une affaire de bagarre entre frères et sœurs, Tsubaki tu serai assez puissant pour tenir tête aux autres, sans notre aide, non ? Alors pourquoi on est là, et au fait pourquoi on a besoin de s'encombrer de cette association qui chasse les vampires ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Dim 18 Jan - 1:04

"D'accord avec le frangin sur ce coup là. Affaire réglée, moi je retourne chez Riri au moins c'est calme là bas"
Marmonna Sleepy Ash qui fit mine de se relever mais Rozenn l'interrompit en répondant aussitôt, lui faisant lever les yeux au ciel :
"Voyez vous les gentils élèves que voilà !
-Qu'est ce tu raconte encore ?
-Leiko, tu vois pas qu'ils se comportent comme de gentils petit toutou ? A suivre bien tranquillement les régles... est ce que j'ai dis une seule fois qu'on irait directement les voir ? On va y aller discretement"
A ces mots, Rozenn jetta un coup d'oeil vers Dream en train de jouer avec sa batte de baseball. Qui écoutait sûrement que d'une oreille distraite le discour de l'impresario :
"Il ne faudra bien sur pas se faire prendre. C'est la seule manière d'en savoir plus...vu que chacun ne dit pas tout ce qu'il sait ici..."
Insista Rozenn mais cette fois-ci il retint son regard pour ne pas le laisser glisser sur quelqu'un de particulier dans la pièce.
Mais Sleepy Ash retint une grimace, il se sentait assez vise sur cette phrase là...
"On part et tout de suite"
Conclue-t-il d'un ton sans appel.
Il n'avait plus qu'à prévenir Ririchiyo...aaaah... lui qui aurait voulut qu'ils s'en aillent maintenant, il sentait les ennuis venir d'ici... le blond voulait passer par l'arrière du bâtiment principal. Les séparer en groupe, les jeunes, autrement dit selon lui Ririchiyo et Leiko, ainsi que leurs Servamps s'occuperait l'aile Est du bâtiment, Dream celle située le plus au Sud et Rozenn et World de l'ouest ....
"Je sent ce plan vraiment foireux..."
Songea Makura le prononçant, sans s'en rendre compte...quoi que, à voix haute.

*******

Allez savoir comme il fait, mais quand il souhaite ardemment quelque chose, Rozenn l'obtient presque toujours... non pas presque, toujours en fait.
C'est avec la plus grande joie du monde donc, que Leiko avait du suivre, forcément les autres aussi et le silence totale de la voiture que conduisait Rozenn, était insuportable.
D'ailleurs, Leiko ne pouvait s'empêcher de lâcher du regard les deux nouveaux venus que Kûu avait trouvée.
Une blonde qui devait sûrement être populaire auprès de pas mal de. garçons, et un garçon aux cheveux tirant sur le bleu, c'était lui le Servamp. Et de tous, Leiko trouva que c'était lui qui ressemblait le plus à son aîné, Sleepy Ash.
Leiko avait oublié leurs prénoms, mais il s'en fichait, il les regardait simplement comme si il souhaitait deviner leurs pensées rien qu'ainsi. Mais il espèrait d'un autre côté que quelqu'un ose enfin briser ce silence énervant. Et puis en plus depuis tout à l'heure, Ryûji semblait énervé...irritable et cela avait un don d'irriter aussi le jeune homme, il n'arrivait pas à suivre toutes les émotions de son Servamp.

*******

Tsubaki devait comprendre la légére apréhension de ses 2nd classes. Il répondit donc d'abord à Willow :
"Pas faux mais... si je peut les détruirent mentalement premièrement c'est plus amusant, ensuite j'ai horreur qu'on ose oublier le passé et... j'ai un obhectif commun avec une personne mais je ne peut pas vous en parler tout de suite. Pardon ma chère famille"
Ajouta le kitsune.
Et Aoi fut surprise, ce n'est pa stout les jours que la mélancolie s'excuse...
"Peut importe sortons... hum Aoi peut tu aller chercher Chikage ? Il sait où se trouve le bâtiment des chasseurs de vampire on vous attendra devant. Je tiens à préciser qu'ils ne sont d'aucun danger pour nous et si c'est le cas on aura qu'à les tuer"
Il avait dit ça sur le même ton qu'on annonce le temps qu'il fait :
"Très bien de toute façon je sais aussi où c'est"
Il s'agissait d'un bâtiment style moderne de blanc et de gris, son directeur ne détestait pas spécialement les vampires mais pourtant il chassait tout ceux osant faire une entorse à ses règles, assassinant sans scrupule les vampires qu'il jugeait dangereux...
Tsubaki entraina Ritsuko et Willow dehors et en sortant aussi, Aoi vit une limousine noire devant la batisse. Adossé à la voiture, se tenait un jeune homme à la chevelure rouge et aux yeux or, si il n'était pas bien grand -sûrement 1m62 à tout casser- il dégager une espèce de pression encore supérieur aux Servamps, il était impressionant... et pourtant si banal.
S'en était tellement étrange, il semblait gringalet et faible de constitution du style à souvent tomber malade mais... il dégageait une aura de puissance égale, ou même plus, à celle de Tsubaki.
Tsubaki quo afficha un sourire vers ses 2nd classes :
"Avant de partir je vous le présente, voiçi Tao, et oui c'est mon Eve"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Dim 18 Jan - 9:14

  • On était venue la cherchedémonle avait rapiledement expliqué le fait qu'elle comptait faire' c'est-à-dire rentrer chez elle, partir de cette cage dorée, s'enfuir de ce trop plein de luxe et retrouver un semblant de vie normale de part son petitaappartement, montrant très bien ses revenus. L'enfant ne voulait plus se sentir enfermer' ne pas bouger, ne pas s'éloigner trop loin comme l'avait demandé l'adulte blond.
    Avec la tension palpable, c'était presque impossible pour la jeune fille aux cheveux améthyste de ne pas se sentir oppresser, compressée, déchirée. Elle se sentait entre deux mondes, hostile, sauvage, terrifiant... Son coeur battait rapidement ou s'amusait à s'agiter lui faisant tourner la tête, l'épuisant, la fatiguant.

    Après être montée dans la voiture, à contre coeur, Ririchiyo avait finalement retrouvé le sommeil, ses périodes pour dormir toutes chamboulées à cause de son agitation nocturne, l'obligeant à dormir que quelques heures à peine. Durant ce sommeil paisible, plutôt calme, la jeune Ève était à moitiée tomber sur Sleepy Ash, s'appuyant sur lui, sa tête sur son épaule, ses longs cheveux améthyste comme partis à la conquête de son dos, de son bras dont une bonne partie du buste de la jeune fille collait.
    Étrangement, Ririchiyo se sentait bien.


  • Comme un chasseur et sa proie. C'était comme cela qu'elles se fixaient. La blonde, represant le soleil, la joie, la lumière' l'or ; contre la noir, l'ombre, les ténèbres, la nuit et toute les peurs allant avec, la tristesse.
    Oui, World End, ne pouvait pas voir, en tout point, l'eve de son frère. Elle ne s'était pas faite prier pour le leur dire par ailleurs, ne mâchant point ses mots et se montrant dès plus désagréable à l'égard de cette bonne femme. Elle avait bien envie de lui crever, arracher les yeux, couper ses cheveux de fils d'or et lacérer son corps pour voir comment réagirait la luxure, définir si c'était par plaisir ou non s'il était avec elle.
    Ah, il avait toujours des goûts à tuer Kûu , par conséquent cette dernière avait hâte d'arriver même si la vue de Ririchiyo endormie sur son servamp était particulièrement adorable et que le corbeau ne pût s'empêcher de sourire. Un sourire digne des meilleurs films d'horreur par ailleurs... Elle se demanda aussi qui pourrait bien ramener et présenter à la famille son cher, très cher, frangin, Cross. Un rire lui échappa. Sinistre, emplie de mauvais présage, comme les gens apeuré par le croassement de l'oiseau noir. "Crôa, crôa" ou plutôt... "Demain, demain".


  • Chikage avait rejoint le reste du groupe avec Aoi, elle lui avait rapidement expliqué la situation et ils s'étaient mis en route.
    Tsubaki avait raison, le demon connaissait parfaitement le chemin puisque ce lieu était comme la famille rivale de son clan et l'était toujours. Le hasard faisait bien les choses car dorénavant, il avait le dessus sur eux. Autant grâce à ses nouvelles capacités de seconde classe que grâce à un combat à mort très déloyal avec un des membres.
    Cela promettait d'être amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Mar 20 Jan - 19:27

Super, d'accord le barbu leur avait vaguement dit qu'ils n'allaient pas entrer par la grande porte de l'association chasseuse de vampire, ce qui serai de toute façon suicidaire de toute façon, mais Cross ne comprenait toujours pas pourquoi Rozenn avait besoin de s'encombrer de toute la famille servamp ou presque. Le vampire de la colère lui, pensait que ça aurait été mieux de prendre que un ou deux servamp avec lui pour ce qui semblait être un genre de plan d'infiltration – plus ou moins foireux – au lieu de ramener toute la ribambelle qui, ensemble, avait parfois du mal à faire preuve de discrétion, ce qui était le contraire lorsque Cross était seul, du moins, pou sa part. Sauf que Rozenn avait déjà commencé à mettre tout le monde en voiture, et bien sur, le servamp de lajouons et regardons fort boyards se barbe quelques insanités. De plus, il ne salua qu'à peine le reste de la famille nouvelle venue qu'il n'avait pas vue depuis un bail, préférant jouer la carte du je-m'en-foutiste. Et d'ailleurs concernant l'eve blonde qui avait l'air de susciter un débat, stérile selon lui, Cross s'en fichait éperdument. C'était la vie de son frère et il se mettait avec l'Eve qu'il voulait et le servamp de la colère en était complétement indifférent de qui était cette Eve, de toute façon c'était une Eve et point barre, pensa t-il en croisant les bras d'un air franchement agacé, assit sur la banquette arrière en attendant que ça se passe. Que des ennuis en perspective, cette escapade en territoire ennemi, et en plus de ça, il était coincé dans le petit espace de la voiture – quoique petit cela était relatif – avec des auras désagréables qui lui titillait et lui agressait l'esprit comme une odeur de pneu fondu décape les narines et irrite la gorge. Du coup il était pas mal agité, durant tout le voyage, à changer de position assise toutes les minutes et à lâcher des soupirs stressés et à moitié énervés ps le manque d'air qu'il ressentait, uniquement de manière subjective et malheureusement c'était suffisant pour qu'il espère que ce voyage en voiture durerais le moins longtemps possible. En attendant, il s'arrangea pour que personne n'ai l'envie de lui parler – de toute façon, personne n'allait sans doute parler à personne vu le silence uniquement brisé par le son des roues sur le bitume – et Cross, toujours les bras croisés et du même air irrité, garda les yeux mis-clos en ayant l'air de somnoler tout le voyage, mais avant tout concentré sur sa propre aura pour tenter de la réajuster.

**

Bon en fait, Tsubaki avait surtout la maitrise de l'art de répondre à une question dans y répondre vraiment, parce que tout ce qu'avait apprit de plus Willow, c'était qu'il s'amusait avec ses frères et sœurs et que de toute façon, il y avait des enjeux ou des dessous bien plus importants à toute cette histoire bizarre et qu'il ne valait mieux pas s'en mêler et obéir aux ordres. Restant dubitative, la jeune femme n'insista pourtant pas plus, après tout c'était toujours Tsubaki qui lui avait rendu la vie et tout et tout, et si elle ne voulait pas s'ennuyer à mourir dans cette ville et qu'il y ait un peu d'action, il fallait bien qu'elle aille la chercher, cette action, puisqu'elle n'allait pas lui tomber toute cuite dans le bec.
Et de toute façon elle ne répliqua pas que Tsuabki était déjà en mode warrior à les entrainer vers l'action, ou les ennuis... plutôt la seconde solution au vu de la présence peu rassurante qu'elle ressenti en sortant de la maison, qui la fit involontairement et légèrement grimacer. En particulier quand la Mélancolie présenta le posesseur de cette étrange présence comme son Eve. Première nouvelle, Willow trouvait ça tout aussi surprenant que bizarre. Tsubaki avec un Eve ? … Quoique c'était à peu près logique, si on savait que les servamp peuvent devenir très puissants avec un eve à leurs côtés pour peu qu'ils savent se battre ensemble.
-"Hm... enchanté Tao..."
Dit -elle sur un ton assez neutre mais avec une teinte intriguée, en fait, se demandant presque pourquoi Tsubaki l'avait choisit lui, c'est qu'il devait avoir un truc de spécial, ou quelque chose. Bon au moins avec ces deux à là, sans doute que les types de l'association de chasseur n'oserai tout de même pas leur planter un poignard dans le dos, au risque que ça se retourne contre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Mar 20 Jan - 21:22

Il ne fallait pas ête claustrophobe, le pire c'est que Sleepy Ash était ur et certain que Rozenn aurait put prendre une voiture un peu plus grande, mais que ce n'était qu'une question de discrétion.
Quand à Ririchiyo couché sur son épaule, cela avait un peu raidit la paresse il n'osait pas bouger de peur de la réveiller et sa gêne, il la cachait sous un masque classique de j'en-ait-rien-à-foute qui lui collait souvent au visage. Il préfèrait ne pas trop y penser et tenter de se concentrer sur le paysage pour garder une aura aussi effacée qu'habituelement. Tout ce qu'il souhaitait c'était vite arriver.
Et il fallut une malheureuse demi-heure pour qu'ils arrivent enfin, et le chat sous forme humaine, prit soin de réveiller doucement son Eve.
Dehors la nuit était enfin totalement tombé, seul la pleine lune éclairant les alentours et un poteau électrique, le deuxième face à lui étant apparement tombé en panne.
Le centre des chasseurs de vampires était perdu dans ce qui semblait vaguement à un coin de ville abandonné, auquel Makura ne se serait même pas approché en étant seul.
"Bon nous sommes arrivés, Elvio c'est ça ? Tu va avec Dream. Leiko et Cross vous restez avec Ririchiyo et Sleepy pas trop éloignés de la sortit, il y a un laboratoire vers celle-ci qui fais aussi office de bibliothéque cherchez tout ce que vous pouvez trouver sur les Servamps et un eventuele 8éme péché. Kûu tu viens avec moi"
Le ton que prennait Rozenn etait pressant et ne laissant aucun choix aux autres... cela avait le don d'agacer Makura qui, cependant, avait trop la flemme de répliquer. Depuis le début il n'arrivait pas vraiment à cerner mister la barbe... et se demandait pourquoi World avait prit pour Eve un homme aussi louche...
"Mouais on fais comme ça..."
Bailla le chat de la Paresse.
Prennant sa forme féline, il sauta sur l'épaule de Ririchiyo en miaulant :
"Je me chargerais de faire le guet, je suis le plus discret et c'est ce qu'il y a de moins fatiguant à faire"


*********

Comme l'avait demandé, ou plutôt ordonné, Rozenn le sgroupes se séparérent avec pour but préci sun endroit à fouiller avec le plus de discretion possible.
Leiko était peu surprit que personne ne conteste vraiment, peut-être parce que Rozenn avait fais en sorte de faire des groupes pour eviter les disputes majeurs... Dream avec Cross ou Kûu avec l'eve de la Luxure qu'elle semblait ne pas pouvoir s'encadrer.
Le pianiste, lui, n'avait pas vraiment parlé avec Ririchiyo alors il ne savait pas trop quoi penser de la jeune fille.
Pour le moment, autre que le caractère de sa camarade, ce qui le chiffonnait vraiment était un tout autre sujet.
Suivant World et Rozenn dans les couloirs d'un blanc si immaculé qu'ils mettaient le jeune homme mal à l'aise, il rattrapa son imprésario avant qu'il ne s'éloigne.
Il voulait lui demander quelque chose sans que les autres ne l'entende forcément :
"Comment sait tu tant de chose ? Comment peut tu savoir comment est ...comment sont les pièces de ce bâtiment ? Je t'interdis de ne pas me répondre..."
Rozenn afficha un air surprit mais, souriant un peu, finit par répondre :
"Eh bien... disont qu'il faut toujours réviser son sujet avant de passer un test"
Faisant lâcher sa manche au pianiste, il ajouta sur un ton qui, pour la première fois depuis qu'il le connaissait c'est à dire depuis qu'il était petit, fit presque peur au pianiste :
"Mais mêle toi de ce qui te regarde pour l'instant, Leiko"
Et sur un pas léger, il s'éloigna avec Kûu.
Leiko se retourna vers son groupe en soupirant, il ne savait plus trop quoi penser, totalement perdu dans cette histoire et puis.... quelle mouche avait piqué Rozenn bon sang ?!


********
Rozenn soupira, ah, il avait bien faillit se faire prendre la main dans le sac cette fois-ci. Il se devait d'être plus discret à l'avenir parce que si même Leiko le trouvait étrange...
Non c'était normale que ce soit lui qui le remarque en premier, il le connaissant depuis son enfance, mais peut importe, dans ce cas là les Servamps devaient surement le soupconner de quelque chos eou le trouver suspicieux...
Ne voulant pas laisser un instant de silence flotter pendant leurs marcher, même si ils devaient garder une grande discrétion, Rozenn chercha un sujet de discussion avec Kûu.
Autre qu'ils se chargeaient de la salle des archives, tout ce que les chasseurs avaient fait jusque là. Le nombre de 2nd classes tués ainsi que leurs nom, les chasseurs n'avaient pa sle droit de s'en prendre aux Servamps, seulement aux 2nd classes, mais sur que si ils les voyaient chez eux...
En tout cas il espérait trouver quelque chose ici... et que tout se passe comme il l'avait prévut.


**********
Tao les avait rapidement salué avant de monter dans la voiture... ce qu'il paraissait hautain !
Aoi le trouvait aussi intriguant qu'agaçant, tient il s'entendrait bien avec Chikage si ils avaient le même ego !
Le chemin jusqu'à chez les chasseurs fut rapide. Et à l'entrée, le directeur de cette association les attendaient. Aoi fut surprise de voir qu'il était si jeune, la vingtaine, elle pensait qu'il aurait quelque chose comme 60 ans...
C'est vraie que c'était toujours les "employés" qui se chargaient de chasser les 2nd classes, pas le boss principal. Enfin ce soir allait être ennuyant, Tsubaki et Tao parleraient surement que de plan tordu avec ce directeur aux allures de yakuza et rien d'autre...
Pour le moment on allait leur faire visiter les locaux, la jeune vampiresse se demandait à quoi cela pourrait bien servir...
Et pendant un instant elle se redressant, son regard bleu s'éclairant de surprise, était-ce l'aura des Servamp ?
Atteentive elle attemdit mais...
"J'ai du rêver"
Marmonna-t-elle.
Mais elle glissa un regard vers ses compagnons, peut être qu'ils l'avaient aussi sentit ? Tsubaki lui navait rien du voir, tant il semblait aux petits soins avec son Eve et sarcastique -limite menaçant- avec le patron.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Mar 20 Jan - 23:41

  • Un léger, simple, presque invisible rougissement teinta ses joues, lui faisant doucement rentrer la tête dans les épaules, le coeur battant à en être douloureux, le sang pulsant dans ses veines... Ce fut la réaction du corps de la jeune fille quand elle se réveilla, si près du servamp, s'étant logée à son insu dans sa chaleur, puis la douceur pour la réveiller, en d'autres termes, la jeune aux cheveux améthyste s'était sentie bien. Néanmoins, il lui fallait retrouver sa froide carapace, s'échapper, fuir, se réfugier loin des autres, de ce monde hostile. Seulement, c'était impossible, elle devait être en contact avec les autres car Rozenn dégageait cet aura qui ressemblait à l'aura des loups alphas. Les alphas ne se battaient pas, ils étaient les plus intelligent et dégageaient une bien étrange crainte, forçant les autres à ce soumettre.
    Après que le chaton soit grimpé sur l'épaule de son Ève, non sans la faire frissonner à cause du contraste entre son corps transi de froid et l'irrésistible chaleur que dégageait le corps du servamp, frisson dès plus agréable par ailleurs, Ririchiyo se dirigea donc vers l'aile qu'on leur avait accordé. Le couloir semblait s'étendre à l'infini et pourtant... Pourtant ce n'était pas le cas et ce fut avec un visage impassible que l'enfant supporta ce qu'elle vu mais son coeur lui semblait avoir raté un battement et sembler remonter au bord de ses lèvres. Câbles. Machines. Images. Sang.


  • Le regard froid, vide, inhabituel, la vampire cherchait des informations, tout comme un Rozenn. Seulement, ce n'était point cela qui l'intéressé mais son cher Ève blond. Depuis un temps elle ne savait si elle pouvait lui faire confiance et ça avait le don de l'irriter. Par conséquent, et sans gêne, elle attrapa Rozenn par le col, le plaquant au mur, qu'importe ses recherches', et posant ses lèvres sur son cou, les faisait doucement descendre jusqu'au creux de l'épaule, elle lui chuchota doucement, lentement mais d'une manière effrayante ce qu'elle pensait.
    - Rozenn dois-je te vider de ton sang pour te faire parler ? N'oublie pas qu'ici bas, et avec moi, tu m'appartient alors je te ferais payer très cher si quelque chose va à l'encontre de mes idées.
    Comme pour appuyer ses dires, elle mordit férocement dans la peau tendre du blond, se délectant de se sang qu'elle aimait tant, tout de même en gigotant, étirant ce qu'elle venait de blesser, faisant basculer un maximum la tête pour qu'il ressente au mieux la douleur. Puis elle retourna à ses recherches.


  • Cet homme, l'eve de Tsubaki, le mettait hors de lui... Il tournait presque de part son aura puissante, leur servamp en ridicule. Ce dernier ne semblait même pas avoir ressenti la présence servamp qui disparut presque aussitôt. Aoi et Ritsuko semblaient l'avoir ressenti mais le démon se tut tout de même sur cela. Il s'inquiétait, et c'était un bien trop grand mot de dire qu'il s'inquiétait, plus pour Willow et ce Tao, Tard, Tan ? Il n'avait même pas retenu son prénom. Chikage, en bon chef d'une bande de tueur, voleurs, assassins, était plutôt possessif... Surtout envers une perle aussi rare que Willow, par conséquent, l'eve de Tsubaki ne lui inspirait que le dégoût et seulement du dégoût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Dim 25 Jan - 22:42

Finalement durant quasiment tout le trajet Cross était resté endormi, les bras croisés et le dos tassé dans la banquette de la voiture. Et tout ce qui lui resta quand il se réveilla en sentant le véhicule ralentir, ce fut l'impression d'être sur d'avoir fait un rêve mais impossible de dire sur quoi ou sur qui, et ce souvenir comme si il venait d'oublier un truc important mais sans pouvoir se rappeler quoi exactement. Soupirant et se frottant les yeux d'un geste de la paume, il sortit de la voiture en même temps de sortir de son état comateux, regardant un peu l'endroit ou il était arrivé, et ne fut pas surpris de se trouver dans un endroit douteux et oublié de la ville, en bref un endroit ou un humain avec au moins deux neurones actifs ne viendrait pas se promener seul. Cross ne jugea pas utile de faire part de ses impressions, et resta silencieux quand monsieur ce cher Rozenn décida de prendre le commandement et forma des groupes comme un professeur formerait des équipes. Le servamp de la colère, ayant plus l'habitude d'agir en solo comme se devait être la plupart, voir la majorité de ses frères et sœurs pensait-il, n'était pas franchement enthousiaste à l'idée de devoir chercher en équipe, avec Leiko passe encore mais il ne voyait pas l'utilité de rester avec Sleepy et son Eve. Mais puisque mister barbe avait décidé ainsi et s'était déjà éclipsé, Cross se contenta de laisser échapper un simple soupir de mécontentement mais n'exprima rien verbalement, d'ailleurs ça devait faire un moment qu'il n'avait pas ouvert la bouche.
Finalement quand Leiko revint après avoir couru après Rozenn, vu la tronche que tirait le jeune garçon, le servamp se doutait que son impresario n'avait encore répondu à aucune question comme Cross trouvait qu'il en avait salement l'habitude. En plus le vampire commençait à en avoir assez de devoir sagement suivre les ordres de monsieur alors que ce dernier ne leur disait jamais rien, et pourtant le lézard était certain qu'il savait beaucoup, beaucoup plus qu'il ne voulait bien en dire, y'avait pas besoin d'être Sherlock pour le deviner. Ceci l'énervait pas mal, et plus il avançait dans ses couloirs sordides en suivant les autres, plus il se disait qu'il avait de moins en moins l'envie de continuer à obéir juste pour le bon vouloir du barbu. En plus pour ne rien arranger, il trouvait vraiment que cet endroit puait, et pas que au niveau olfactif, pourtant Cross ne dit rien quand il arriva en même temps que les autres au bout du couloir. Il ne fit aucun commentaire, pas vraiment impressionné par la scène, malheureusement. Et si il s'avança un peu, c'était avant tout en pensant à regarder les murs d’où sortait quelques câbles et autres tuyaux. Sans rien dire, de toute façon ça n'aurait sans doute intéressé personne, Cross reprit sa forme de animale d'un geste, et il fila comme le lézard qu'il était dans un interstice entre un tuyau qui sortait d'un mur au niveau du sol et le plâtre du mur qui s'effritait par endroit. Le reptile marcha sur le tuyau quelques temps, le suivant dans le noir, avant d'arriver à un sorte de canalisation d'air qui devait se trouver dans le plafond. Après tout même si s'éloignait de son Eve, ce n'était pas pour des heures non plus et il aurait le temps de le retrouver, et concernant les deux autres ça ne devait faire aucune différence pour eux si il était avec eux ou pas donc autant qu'il reste dans la situation qui lui était la moins inconfortable. Le reptile marcha dans ce qui semblait être des tuyaux de climatisation, heureusement il aurait put tomber sur pire, se dirigeant vers les voix qu'il entendait.

***

Willow avait donc suivit le groupe sans dire un mot superflu, se posant plutôt les question silencieusement, d'accord Tsubaki avait quelque peu répondu mais finalement elle n'était toujours pas avancée sur la raison de leur présence ici, dans les locaux de l'association anti-vampire. Un genre de plan bizarre pour éliminer les servamp ou quelque chose dans ce genre ? Vu leur tête la mélancolie et son Eve semblait déjà bien assez de deux pour en inventer tout seuls comme des grands et Willow était surtout ennuyée de devoir rester suivre le servamp comme un gentil seconde classe et rester planté dans ce bâtiment sans nom sans avoir rien de spécial à faire. En plus ses sens de vampire se sentaient quasiment obligés de rester en éveil et en alerte comme si elle était un genre de rongeur dans la tanière d'un prédateur carnivore. D'un côté ils avaient l'air d'avoir enregistré que même si les vampire étaient plus fort que des humains, ceux de l'organisation devaient avoir des techniques spéciales, et d'un autre elle se disait que de toute façon ils n'oseraient pas désobéir aux ordres de leur chef... même si ce chef avait l'air d'un gamin. D'ailleurs elle ne s'intéressait que très moyennement à configuration des salles et autres locaux qu'on leur faisait visité, et ce fut avec même un espoir qu'elle tourna vivement la tête quand une impression de servamp dans les parages se fit sentir. Peut être un peu d'action ? Ou alors c'était son imagination qui essayait de la désennuyer, parce que que viendrait faire le reste des servamp par ici ? Pourtant, elle tourna les yeux et rendit son regard à Aoi, d''ailleurs rien qu'avec ça Willow su qu'elle n'était pas la seule à avoir sentit un truc bizarre. Et si elle avait bien envie de lâcher leur escorte pour pouvoir explorer le bâtiment tranquillement et voir si il y avait bien une présence non désiré dans les parages, par sur que les humains chasseurs laisse des secondes classe se balader librement dans leur locaux. Mais après tout... si le chef de cette organisation semblait avoir ordonné à ses sous-fifres de ne pas attaquer les vampire...
-"... Tsubaki ne nous a pas interdit de mettre un peu d'action non ?"
Dit-elle d'un air neutre mais d'une voix assez basse, c'est vrai depuis le temps le mélancolie devait bien connaître le tempérament de ses secondes classes.
-"Je sais pas vous mais moi j'aime pas trop me faire coller par ces "chasseurs", et Tsubaki n'a pas besoin de nous pour parler avec leur chef. Bref je lâcherais bien ces types vite fait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 26 Jan - 23:17

Il ressentit toute la soudiane tension qui traversa le corps de son eve. Lui même cet endroit ne lui inspirait pas vraiment confiance, il aurait sans doute eut quelques sueurs froide si il avait eu sa forme humaine.
Mais d'où venait cette apréhension ? Le servamp serait incapable de le dire. Lui même ne savait pas. Mais il sentait. Il sentait que quelque chose n'allait pas vraiment tarder à se produire. Un court instant il observa son frère quand ce dernier s'éloigna du groupe.
Il espèrait que Cross ne ferait pas n'importe quoi.
Enfin il se trompait peut-être.
Alors, gardant son air morne habituelle et cette lassitude dans sa voix, il fit passer sa queue devuteuse sur la joue de son eve en miaulant :
"Calme toi. Il faut juste que tu feuillette quelques bouquins. Au moindre problème on se casse d'ici rien à foutre de ce que pensera ou voudra le vieux."
Sur ces derniers mots il sauta au sol et s'asseya face à la sortie. Dos à la pièce, gardant un regard sur le couloir. De l'exterieur on pourrait croire qu'il semblait somnoller mais pour une fois. Sleepy Ash survaillait attentivement les alentours.
Si Rozenn les avait fais venir ici, c'est qu'il devait vraiment avoir une idée derrière la tête. Le chat noir aurait voulut savoir quoi mais.. du moment qu'il pouvait protèger son passé...

********

Il grimaça en serrant les dents. Le sale caractère de sa servamp hahaha il fallait vraiment qu'il en prenne compte dans ses calculs.
Quand enfin World le relâcha, il porta instinctivement sa main à son cou, la posant sur sa morsure.
L'odeur de sang avait du se répendre dans tout le bâtiment... ce n'était surement pas ce qu'il fallait mais tant pis. Quoi qu'il arrive maintenant cela n'irait pas contre ce qu'il voulait.
Il haussa donc les épaules :
"Ils ont du se tromper à ta naissance par rapport à la gourmandise. Tu es si impatiente. Je ne peut rien te dire dans l'immédiat mais tu le saura bien assez tôt... ce soir si tout va bien et que tout se passe comme prévu"
Assura le blond en restant attentif :
"On va avoir de la visite alors prépare toi"
Ajouta-t-il en portant une main à sa nuque ne faisant apparaitre qu'une lame au lieu des deux. La gardant d'une main il continua les recherches.

********

Leiko regarda Cross s'éloigner. Bah tant qu'il ne partait pas trop longtemps ou trop loin.
Le pianiste décida d'ignorer la tension présente dans le pièce et rentra dedans en évitant les feuilles dispersées sur le sol.
"Plus vite on fera ce truc plus vite on partira de là"
Grommela le blond. Il aurait bien lancé une discussion avec Ririchiyo mais comme il ne savait pas quoi dire, il se contenta de prendre un livre au hasard.
Si il le feuilletta quelques secondes il finit par soupirer en regardant simplement autours de lui pensif. Il en avait par dessus la tête des petits secrets de chacun c'était tellement agaçant vraiment !

**********

"Vrai puisque Tsubaki ne nous a rien interdit on peut bien aller s'amuser un peu"
Fit Aoi.
Et bien qu'ils suivaient leurs servamp, ce dernier se tourna vers eux sourire de coin. Aoi était certaine qu'il n'avait pas entendu leur conversation pourtant, comme si il avait lu dans leurs pensées, la mélancolie déclara :
"Au fait vous avez carte blanche. Que ce soit de me suivre ou de visiter cet endroit .. ils peuvent n'est ce pas ?"
Plus affirmation que question qu'il posa au dirigeant des chasseur qui fronça les sourcils après un silence :
"Si ils n'abiment rien"
Puis sans attendre la réponse des 2nd classes il continua à avancer suivit de Tao et Tsubaki.
"Bon c'est fixé"
Murmura Aoi.
Une odeur qu'elle reconnaitrait entre mille flotta alors dans les airs, une odeur de sang.
La vampiresse n'attendit pas Willow et encore moins Chikage, qu'elle fila dans les couloirs se dirigeant vers l'ordeur de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Mar 27 Jan - 16:37


  • Malgré ses mots, malgré ses paroles rassurantes, malgré la chaleur que sa légère caresse, malgré la rougeur que le sang pulsant dans ses joues avait fait naître après cette caresse, malgré le léger manque de sa présence sur son épaule une fois le chat descendu, Ririchiyo ne put se calmer. Souvenir, encore et encore. Elle ne savait pas d'où venait les images qu'elle voyait, et les choses qu'elle superposé à la réalité. Ce qu'elle avait vu, ce qu'elle voyait... La jeune enfant voyait des souvenirs resurgirent, des souvenirs qu'elle voulait, qu'elle avait oublié.
    Passé.
    Elle n'en voulait pas. Elle l'avait fui, elle le niait, elle le fuyait, inlassablement et ce cauchemars revenait toujours.

    Secouant la tête, chassant les souvenirs, chassant le passé. Alors, elle prit le premier bouquin se trouvant sur un bureau presque enseveli sous le papier, feuilles parfois tachés de sang, feuilles parfois tachés de café, feuille parfois taché d’une substance gluante et inconnue. Prenant aussi des feuilles, elle s’installa sur la chaise, laissant ses cheveux tomber telle une cascade des pierres précieuses sur ses fines épaules, sur son dos frissonnant…
    Elle devait lire, chercher, mais chercher quoi ? La pauvre enfant ne savait plus, et elle ne savait même pas si Rozenn leur avait dit ce qu’ils devaient chercher. Alors l’enfant prit une feuille quelconque, notant avec un stylo  tout ce qu’elle pouvait lire et retenir d’important.
    Des noms, des chiffres, des lettres,  diverses expériences, les localisations des servamps, le recensement des secondes classes, des eve qu’ils soient nouveaux et ancien…  Ce fut en voyant son nom qu’elle se demanda comment ils pouvaient être à jour aussi rapidement. L’inquiétude la gagna, le danger planait au-dessus d’eux.
    Puis elle entendu. Ce rire. Ce bruit.
    Puis elle sentie. Son odeur. Son appréhension.



  • Ritsuko n’avait absolument pas attendu les paroles de Tsubaki pour partir, dès le premier carrefour de couloir, il était parti, il s’était éloigné du groupe… Il la sentait, il savait qu’ils étaient là, dans la gueule du loup qui refermerait ses crocs sur leurs corps, les saignants à blanc, faisant couler leur sang sur sa langue avant d’engloutir leurs corps… Et ils étaient le loup, eux, le huitième et ses secondes classes. Les servamp n’étaient qu’une proie, faible et pitoyable…
    -hihi ! Trouvé mon chaton !
    Etait-il arrogant ? Inconscient ? Idiot ? Dans tous les cas, le jeune frère de l’eve de la paresse perdait la tête quand il pensait à sa sœur, quand il sentait le cœur de cette dernière battre près de lui… Il voulait serrer ce dernier jusqu’à ce qu’il perde sa vigueur, qu’il s’amenuise petit à petit.
    Ritsuko grognait de plaisir tout en regardant le chat noir qui se tenait comme garde devant la salle ou se tenait sa sœur et sûrement un autre eve.
    -Hé mon chaton, tu veux que je te compte une histoire, une jolie et terrible histoire sur la tragédie de ma famille et des secrets que Ririchiyo fuie ?
    Souriant. Machiavéliquement. Il riait, et le regard de sa sœur en disait bien trop long pour qu’il puisse jubiler. La peur.



  • -Je n’aime pas quand tu me cache quelque chose Rozenn.
    Ça voix n’était faite que de menace, les secrets, encore et toujours, cela lui donnait faim, terriblement faim et surtout, encore plus de sang, plus de cette sensation du liquide au goût métallique glissant lentement sur la langue tandis que ses lèvres sont apposés sur cette peau au goût exquis. S’il savait ce qu’elle pensait… Elle le voyait comme une nourriture de premier choix, et elle s’en délectait, elle frissonnait de ce qu’il lui offrait et ne pouvait s’empêcher d’en demander, d’en voir, d’en vouloir plus, se nourrissant désormais de toutes les réactions qu’il pouvait lui offrir, prenant malin plaisir à en apprendre de nouvelle rien qu’en lui coupant les cheveux… Seulement, elle ne pouvait pas essayer de le faire tourner en bourrique, et surtout pas ici. Par conséquent, elle ignora seulement les paroles de l’impresario qui lui servait d’eve mais l’on put tout de même voir du métal devenir liquide et goutter. Après tout, le sang l’excitait, elle et son pouvoir.



  • Ah les jeunes, on leur disait « vous avez carte blanche » et ils disparaissaient comme ça, dans un coup de vent… Trop impatient, c’était comme cela que la plupart des jeunes arrivaient à faire des idioties, impatient. Ne l’était-il pas aussi ? Seulement, lui ne préféra pas partir à la chasse à ce qui était peut-être un délire de leurs esprits, il n’avait aucune envie de jouer au chat et à la souris, alors il suivit seulement Tsubaki, une belle colère envers l’eve de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Sam 31 Jan - 19:58

Il était drôle ce Rozenn, comment savoir qu'on avait trouvé si on ne savait même pas quoi chercher précisément? Le lézard, tout en marchant prudemment sur un tuyau qui était quasiment plus fin que lui, se disait qu'il retrouverais bien le barbu pour lui poser plus de questions qu'avait l'air de lui en avoir posé Leiko, parce que c'était bien gentil de lâcher des servamp et Eve comme des toutou qui suivent les ordres, mais sans plus d'explications et en plus de manière intrusive dans ce bâtiment, ouil y avait des chasseurs style ennemis des vampires, ça allait bien cinq minutes. Quand il passa sur un autre tuyau, la ou il avait l'air d'avoir beaucoup plus de place vu que c'était tout près du mur qui était plutôt creux, une présence familièrement désagréable attira son attention, et profita d'une partie de plâtre grandement effritée pour voir de qui il s'agissait. Le reptile venait apparemment tout juste de sortir de la salle précédente vu qu'il se trouvait sur des tuyaux apparents du mur, et que en tournant largement la tête pour que son œil valide puisse voir, il était sur le mur à quelques mètres derrière un garçon – qui devait être un seconde classe de Tsubaki vu l'aura qu'il dégageait – lui-même faisant face au chaton faisant office de sphinx gardien de l'entrée, les énigmes en moins. Cross se dit que son grand frère était assez grand pour se débrouiller seul contre un gamin seconde classe, et que même pire, ça le gênerait sans doute si le reptile s'incrustait dans leur conversation. Tout ce qu'il fit, se fut de faire un gentil "coucou" en agitant un de ses pattes en direction du chat noir, avec un sourire reptilien, avant de continuer son chemin. Après quelques minutes, avec l'ennui de devoir marcher sans savoir ou il allait, il se mit à chantonner joyeusement histoire de briser le silence mural, tout en marchant en rythme, ses griffes cliquetants sur le tuyau de cuivre. " ♪ I could leave but I won't go, it'd be easier I know, I can't feel a thing from my head down to my toes, but why does it always seem to be, me looking at you, you looking at me, it's always the same, it's just a shame, that's all ! ♪ " Et il aurait bien continué, si il n'avait encore une fois ressenti la même impression qu'il y avait quelques minutes. Les secondes classes avaient ramenés toute leur bande, et même carrément leur chef renard mélancolique vu la désagréable sensation. Coïncidence ou plan d'une des deux partie ? Parce que si Cross pensait que Tsubaki les avaient peut être suivit, il pensa du même coup que ça pouvait aussi être le plan de Rozenn depuis le départ, de venir la ou se trouvait les secondes classes. En plus, maintenant qu'il y pensait, qu'est-ce qui prouvait que c'était bien le QG de l'association des chasseur mis à part la bonne foi – plutôt inexistante – du barbu ? Pour le lézard, les installations qu'il avait vu plus tôt, ça pouvait être d'autres trucs abandonnés. Et si le servamp de la colère se trouvait dans un canalisation de climatisation, il marcha jusqu'à une grille d'aération qui devait se trouver au plafond, et regarda en bas à travers les barreaux, style film d'espionnage de série B. Et en entendant des pas, et surtout voyant des ombres arriver, il se recula d'un coup et se recroquevilla dans la gaine en se concentra rapidement le plus possible pour réduire son aura et espérer ne pas se faire repérer par sa présence. Attendant qu'ils soient passé, qui que ça pouvait être, le lézard rebroussa ensuite chemin, avec l'idée que tant pis pour les recherches et tout le reste, il allait récupérer Leiko et se tirer avant de tomber encore sur un seconde classe ou un quelconque chasseur de vampire. Et pour aller plus vite et retrouver plus facilement le chemin, Cross défonça une autre grille d'aération, bruit métallique qui résonna d'ailleurs, et se laissa tomber au sol, reprenant forme humaine pour se mettre a marcher rapidement dans les couloirs.

***

Bon hé bien puisque Tsubaki avait l'air de ne pas se soucier des actions de ses secondes classes, Willow n'allait pas rester à s'ennuyer dans une conversation, même si ça serai peut être le moyen d'un apprendre plus, mais la mélancolie et le boss des chasseurs feraient peut être aussi gaffe à ce que leur blabla ne soit pas entendu par des oreilles indiscrètes. La seconde classe quitta donc Tsubaki et son beau gosse d'Eve, et partie peut après Aoi qui avait déjà filé. Willow ne la suivit que jusqu'au moment ou elle l'a perdit de vue, puis alla un peu au hasard, visitant un peu les locaux, ça pouvait toujours servir de savoir à quoi ressemblait leur chez eux. Trainant par-ci par-la, elle se demandait ce que ça ferai si un servamp était décapité. Il mourrait ou pas ? Vu qu'il n'y avait que deux façon connue de les tuer, alors leur couper la tête ne servirait peut être pas assez, et il se passait quoi alors, leur corps bougeait tout seul et la tête se régénérait ? Ça serai drôle à tester tient. Finalement, elle suivit instinctivement la présence servamp qu'elle repéra, un peu de manière hasardeuse, et s'alluma une cigarette en se demandant du même coup si il y avait des détecteurs à fumée dans le bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Dim 1 Fév - 0:33

En remarquant le 2nd classe du plus jeune de ses frères, Ash repprit sa forme humaine. Surement pour paraitre un peu plus crédible dans sa surveillance de la porte.
Ce fut volontairement qu'il ignora Cross en se contentant de regarder Ritsuko.
Accroupit au sol,si il y avait eu un otaku dans la pièce il aurait comparé sa position à celle de L dans Death Note, enfin bref. Ceci démontrant toute la motivation dont fesait toujours preuve la Paresse.
Ce qui l'inquiètait plus que la situation du moment, c'était que si ce gamin était là alors les autres...
"Je m'en fou. Si Ririchiyo ne veut pas m'en parler. Je ne veut rien entendre"
Rétorqua Makura. Plus que de la féneantise, il avait vraiment envie de faire vite disparaitre ce sale gosse. Influencé par son eve ?
Peut-être en tout cas le chat n'aimait pas Ritsuko. Vraiment pas.
"Je te laisse 1 minute pour dégager avant que tu ne regrette d'tre tombé sur l'aîné des Servamps"
Il n'arrivait pas à mettre le doigt sur ce malaise qui grimpait en lui.
"Et si Tsubaki est là fais lui savoir qu'il devrait dégager immédiatement aussi"
Ajouta Ash.
"Et on a tous quelque chose qu'on ne veut pas que les autres sache. Tu devrait respecter ça stupide gosse"

*********

"Le problème dans votre famille c'est la patience. Vous n'en avez aucune"
Répondit Rozenn.
Quoi qu'il en soit les couloirs étaient désert peut-être à cause de l'heure mais pour des chasseurs de vampire c'était assez ironique.
Enfin au bout du compte, Rozenn ne fut absolument pas surprit de tomber sur quelqu'un. A force de chose il arrivait à rapidemrnt les reconnaitre :
"Tu est une 2nd classe de Tsubaki n'est ce pas ?"
Lança l"impresario à la jeune femme en train de fumer.
D'un autre côté il se demandait comment les autres s'en sortirait, le tout pour le moment, était qu'il voulait faire sortir Tsubaki de son trou.

********

Ah est ce que cela faisait partit du plan de Rozenn ça aussi ? Tomber sur les 2nds classes de la Mélancolie ? Leiko se demanda où était passé Ryûji. En tout cas le jeune garçon à l'entrée semblait surtout se préocuper de Sleepy Ash et Ririchiyo.
Sur le coup le pianiste se sentait totalement à part de la scène se déroulant face à lui, mais si la bande de Tsubaki était là il voulait retrouver Cross maintenant.
Et ce n'était sûrement pas comme si il serait utile en quoi que ce soit dans ce qui se passait en ce moment, puis de toute façon pour ce qui était se battre il lui fallait encore mieux manier son arme et aussi sa brûlure le lançait encore.
Donc regardant autour de lui, Leiko trouva finalement ce qu'il cherchait, une seconde portes au fond de la pièce. Sortant donc de la salle de ce qui était sans aucun doute les archives, il se retrouva dans un des grands couloirs blanc du bâtiment.
Bon il espèrait ne pas faire de mauvaise rencontre... il partit en direction de sa droite pour commencer à chercher son Servamp.

*********

Est ce qu'ils étaient tous venus ? Aoi sentait la présence de plusieurs sevamps. Au final s'en était horripilant. Comme si toute les présences, les âmes des grands péchés présent dans le gigantesque bâtiment, se battaient pour savoir qui serait la plus impressionante pour les 2nds classes.
Enfin elle sentait surtout qu'elle se rapprochait d'un servamp. Aoi ne savait toujours pas pourquoi Tsubaki ne voulait pas tout leurs dire mais il avait sûrement une bonne raison pour vouloir réunir toutes la famille.... réunir, sinon, la grande soeur des servamps ne seraient plus en vie. C'est ce que pensait la vampiresse.
Marchant un peu rapidement. Finalement elle reconnut de dos une silhouette qu'elle commençait à bien connaitre.
"Décidement je vais finir par croire que c'est fait exprès"
Lança Aoi pour que le servamp de la colère se retourne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Dim 1 Fév - 20:22




  • -Oooh le chaton sort les griffes, c’est mignon mais Ririchiyo a juste oublié son passé alors comment veux-tu qu’elle en parle ?

    Le rire du jeune homme résonna sur les murs blancs du couloir, qu’importe, il allait révéler tous les cauchemars de Ririchiyo, leur passé, ce qu’elle avait oublié, ce qui la terrifiait… Elle n’allait plus jamais être la même après cela et il espérait bien dégoûter le servamp de son eve. C’était si… Amusant !

    -Je vais tout de même te compter notre histoire et tout ce que je sais sur ma chère sœur…



  • Ainsi, il commença son histoire, un grand sourire sur ses lèvres, tandis qu’au sol, aux pieds de Ririchiyo, les livres et les feuilles étaient tombés. Le regard de la jeune enfant reflétait sa stupeur, son cœur rata un battement et elle ne s’aperçut même pas que Leiko était parti. Son souffle s’était arrêté, ses poumons brûlaient et elle était au bord de la crise d’hyperventilation quand elle reprit son souffle. Rapide, irrégulier.

    Elle ne voulait pas que le servamp ne l’entende, elle ne voulait pas que Ritsuko ne dévoile ce qu’elle venait de retrouver. Le passé venait de revenir au galop, elle s’en souvenait.

    Coussin. Respiration. Cris. Effrois.  Recluse. Violence. Brimade. Viol. Meurtre. Sang. Arme.

    Sa réaction ne se fit pas attendre, Ririchiyo bondit de sa chaise, s’accroupit devant Sleepy Ash, passant, glissant ses mains dans ses douces mèches jusqu’à les positionner sur les oreilles de la Paresse, collant sa tête contre sa poitrine.  Elle se tenait sur les genoux, les pieds et sous la rotule contre le sol froid, sa tête vint se baisser jusqu’à ce que son propre souffle s’écrase contre la nuque du jeune homme. Le souffle de ce de dernier se fracassait contre le cou nu de son eve, les lèvres du vampire devaient d’ailleurs toucher le haut de la clavicule de son eve.  Et, les cheveux améthyste tombaient, chutaient de chaque part de leur deux corps…

    Sa poitrine se soulevait, et elle venait tout juste de hurler à son frère de se taire tandis qu’il expliquait que quand il n’avait que quelques mois, elle avait placé, toute consciente, sur la tête du bébé un oreiller, les yeux emplies du désir de tuer. Ce fut après avoir hurlé que la faux apparut, noir, sombre et cette écriture la désignant sur la lame.
    Tout, mais Sleepy Ash ne devait pas entendre, elle avait trop peur qu’il la rejette, elle avait trop peur qu’il lui tourne le dos. Plus elle y réfléchissait, plus elle se disait que peut-être elle ressentait quelque chose de plus fort que le simple lien servamp-eve, son cœur avait bondit et presque éclaté quand leur peau se touchait, quand il l’avait légèrement caressé elle n’avait pu éviter le rougissement et dès qu’elle sentait le regard du chaton glisser sur elle, Ririchiyo ne pouvait s’empêcher d’être gênée. Elle n’était pas dupe. Alors… L’aimait-elle ?

    La réponse à cette question ne se ferait pas dans le moment qui suivit, la chaîne les liant entrava son poignet et celui du garçon. La faux noir gisait planté dans le sol, l’ayant fracassé par ailleurs, juste devant Ritsuko qui était étonné de ceci.
    Puis, les lèvres de Ririchiyo s’étaient lentement posé en doux baiser sur les cheveux ébène, cela pouvait juste donner l’impression que la jeune fille avait encore baissé la tête, qu’elle ne l’avait en réalité pas embrassé.
    Elle se sentait au bord des larmes.

    N’écoute pas Makura, je t’en prie. Ne me déteste pas, ne me laisse pas seule…

    Elle répétait ses mots dans une complainte silencieuse, ne révélant pas cela à voix haute tant elle en avait honte.

    Makura, Makura, Makura…



  • Patiente ? Oui elle en tout cas ne l’était pas, et elle le voyait quand elle voulait voir toujours plus de sentiment se dessiner sur les traits de son eve ou même sur les autres de son espèce.
    Puis, quand la seconde classe déboula, Kuu avait déjà armé son revolver, elle l’avait chargé, le sang de Rozenn gouttant encore aux coins de ses lèvres, elle avait juste tourné la tête, regardant avec dédain la seconde classe en train de fumer. Le doux son du métal se tordant lui parvenait aux oreilles telle une douce mélodie. Des demi-vampires dans un lieu qui chasse à la base les vampires ?

    -Tsubaki ne doit pas être loin. La bande d’idiot, ils ne peuvent rien contre nous même si nous sommes démantelés. Nous buvons du sang, nous tuons notre ennemi. Jeune gamine, tu as fait le mauvais choix, Tsubaki est le plus jeune, nous en avons vu plus que lui et malgré tous les airs qu’ils se donnent, il ne pourra pas nous battre et un humain ou un second classe le peut encore moins.

    Sa voix était calme, froide, elle cherchait juste à ce que la jeune femme en face le prenne mal. Au fil de sa vie, World End avait juste appris que se battre physiquement n’était pas la manière de gagner la plus simple. Parole, tranche avec tes mots, réduit les au néant, détruit les jusqu’à ce qu’ils désirent s’offrir eux-mêmes la mort.

    -Les secondes classes sont tellement faible, tellement idiot de ne penser qu’une seconde pouvoir nous vaincre.

    Cette dernière phrase avait seulement vu le jour dans un étrange croassement provenant d’un humain, un croassement qui désignait clairement un rictus. Et, tournant entièrement le dos, un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres, pensant au cadavre que le corbeau qu’elle était allée dévorer.


  • Il écoutait à peine ce que le directeur avait à dire, la présence d’un servamp semblait s’être propagée au travers de la tuyauterie… Et Tsubaki qui semblait avoir relâché sa garde.

    -Votre système  de protection contre les intrus est-il au point ?

    Chikage, le démon, venait de couper la parole au directeur, et sincèrement, il s’en foutait royalement.
    Et quand le principal interrogé répondit avec l’affirmatif, que nul vampire ne pouvait rentrer ici sans être repéré, le chef de clan ne put s’empêcher d’éclater de rire, la famille des servamp devait se trouver ici et lui, lui affirmait que leur système était si bien que nul ne pouvait rentrer ?

    -Avec tout le respect que je te dois Tsubaki, j’en ai assez de rester avec un idiot, je voulais rester mais finalement je vais seulement chasser les servamp que les chasseurs ne peuvent pas voir.

    A ses mots, et au moment où il fit voler son manteau, Chikage entendit seulement le directeur retenir son souffle avant de donner l’alerte. La fin des servamp étaient sûrement proche puisque maintenant, les petits chasseurs d’humains allaient vouloir se battre aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Sam 14 Fév - 18:03

Finalement, marcher au hasard dans le mur sous forme de lézard l'avait plus perdu qu'autre chose, vu que Cross était complétement paumé entre ses couloirs blancs qui se ressemblait tous comme deux gouttes d'eau. Quand bien même il n'avait pas du beaucoup s'éloigner, ça ne l'avait pas empêché de ne plus pouvoir se retrouver après avoir reprit sa forme humaine. Il soupira et râla dans sa barbe inexistante quand il tourna la poignée d'un porte fermée à clé, ne sachant ou aller entre ses couloirs blancs, se retrouvant parfois devant un bête cul-de-sac. En plus, il était maintenant presque sur que sa présence et celle de leur clique servamp était éventée, et que les chasseurs ne tarderaient pas à se montrer. On disait qu'ils avaient des techniques spécialement étudiée pour mette à mal les vampire, et Cross n'avait de toute façon pas l'envie de le vérifier. Et encore moins si il y avait en plus Tsubaki et sa bande. Tournant les talons d'un air habituellement renfrogné, au lieu de continuer à se promener au hasard – ce qui ne mènerais pas bien loin, au mieux, ou au-devant d'un ennemi, au pire – Cross se planta bêtement dans le couloir au niveau d'un coin, et croisa les bras, se concentrant pour tenter de repérer l'aura de son maitre, et le rejoindre plus facilement et plus rapidement. Le problème c'était que quand il se concentrait sur ça, il ne faisait plus du tout attention à ses alentours. Et ça ne manqua pas, une voix familièrement désagréable le tira de sa tentative de repérage, et avant même de se retourner, le servamp maudit ce qui voulait bien l'entendre de tomber encore sur elle. Ça l'agaçait, il en avait assez de devoir combattre du feu, et tout ce dont quoi il pensait c'était se tirer vite fait de cet endroit ou il n'avait jamais dû accepté de venir. Lâche, sans doute, ou fainéant, ça dépendait, mais Cross se retourna pour faire face à la seconde classe, et recula d'un pas en disant avec un léger rictus moitié agacé :
-"Euh, ouais ouais... tu m'excuse mais j'ai pas trop l'temps là !"
Sur ce, il partit tout bonnement en courant dans les couloirs, plantant sur place la seconde classe de Tsubaki. Il n'avait aucun contrat qui stipulait qu'il devait se battre forcément avec elle n'est-ce pas ? Alors si il pouvait éviter de se faire cramer encore une fois... il n'avait plus vraiment la motivation de combattre de toute façon, il avait juste envie de se tirer. Cross fila donc en courant dans les couloirs, cherchant son cher maitre.
-"Bordel si j'te trouve... "
Grommela t-il, et il freina d'un coup et changea de couloir rapidement dès qu'il sentit l'aura de son maitre dans les environs, et dès qu'il l'aperçu dans un couloir, c'est tout juste si il se mit pas à lui gueuler dessus :
-"Lei' ! 'Tain j'en ai marre de te chercher partout... en plus j'ai l'autre pyromane aux fesses... magne-toi on se tire vite fait avant de se retrouver avec encore pire."

**

Soupirant un nuage enfumé, Willow hocha simplement la tête à la question de l'homme barbu – que bizarrement elle n'avait que réussit à retenir sous le nom de Corbier – se disant que même si elle s'ennuyait un poil par ici, tomber sur un servamp avec son Eve en prime, c'était pas vraiment de chance. La seconde classe resta cependant impassible, et tira sur sa clope lentement en écoutant ce qu'on avait à lui dire, enfin tout ce qu'elle fit ce fut de jeter son mégot à terre et l'écraser de sa chaussure, tout en expirant un dernier nuage de fumée.
-"Mouais, j'suis d'accord. D'ailleurs, si j'avais pu choisir, j'aurais pas choisi Tsubaki. Mais bon, y m'a pas vraiment demandé mon avis."
Soupira t-elle passivement, pensant du même coup que à l'époque, elle aurait sans doute préféré qu'il la laisse mourir, ça lui aurait évité tout ça. Enfin, ce qui est fait est fait. En fait elle ne pensait pas une seconde à a voir l'avantage sur un servamp accompagné de son Eve en plus, d'ailleurs, elle se demandait quand même bien ce qu'ils pouvaient trafiquer dans le coin. Mais bon, puisqu'il fallait se battre, ou se défendre vu que ses adversaires n'avaient pas l'air d'avoir les meilleurs intentions, Willow recula un pied et se prépara mentalement à devoir utiliser de la magie qu'elle n'avait plus manié sérieusement depuis quelques temps, se disant que dans ce genre de situation, des armes blanche de combat rapproché style épées ou autres lames seraient bien plus pratique que ses arme à feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 16 Fév - 0:55

Surpris ? Pas qu'un peu. La jeune fille qui semblait l'avoir détestée pour avoir fais d'elle son Eve, refusait maintenant de le lâchait, de le laisser entendre cette histoire là...
Un peu hébété pour pouvoir réagir, Sleepy Ash resta un moment accroupit au sol les deux mains effleurant à peine le carrelage froid, comme un chat à l'apparence humaine.
Mais voulait calmer la jeune fille, il ferma quelque secondes ses yeux bleu avant de lui répondre :
"Je ne veut pas savoir Ririchiyo. Si tu ne veut pas que je sache mais tu n'a pas besoin de te cacher avec moi... mes mains sont couvertes de sang, tellement que même toutes les mers et tout les océans du monde ne pourront parvenir à les laver. Le passé est le passé... concentre toi sur ce que tu fait maintenant"
Doucement, de son équilibre accroupit sur la pointe des pieds, il passa une main rassurante sur le dos de la jeune fille lui caressant doucement, peut-être que seul lui avait toujours trouvé cela rassurant mais c'était sa façon de lui dire que tout allait bien.
Au finale il finit par l'écarter un peu et se relever en regardant Ritsuko dans les yeux :
"Imbécile de môme..."
Rapide, agile, sans un son. Il lui avait sauté dessus, le plaquant contre le mur du couloir, avec tant de force que quelques légéres fissures se formèrent autours du 2nd classe. Une main plaqué contre la bouche du jeune homme pour l'empêcher de parler, Sleepy Ash rapprocha se rapprocha doucement du visage de l'autre pour mumurer d'une voix glacial à son oreille :
"Je ne bouge pas beaucoup mais pour une fois je vais faire une execption. Ne crois pas un seul instant avoir l'avantage face à un Servamp, il me suffirait de te boire une certaine quantitée de sang pour te tuer... maintenant écoute moi bien.."
Il soupira en songeant qu'à partir du moment où ses fréres et soeurs sauraint il ne saurait ce que pourrait advenir le reste... mais peut-importe sur le même ton il ajouta :
"Va immédiatement chercher Who is Comming, comprend Tsubaki.... qu'il vienne tout de suite ici je ramene mes frères et soeurs ici.
Si tu ne fais pas ça... compte sur moi pour devenir ton pire cauchemar."
Après un instant il le relâcha et se retourna vers Ririchiyo :
"Je doit vraiment ramener les autres ici.. cette histoire à assez durée.."

*******
Pourquoi fallait-il qu'il tombe dessus comme ca ? Enfin Leiko était un peu honteux d'avoir sursauté simplement pour ça. Il n'en remarqua même pas que pour une fois au lieu d'utiliser le terme "Leikonette" Cross l'avait simplement surnommé "Lei'"
"On t'a jamais apprit à ne pas surprendre les gens comme ça ?"
Râla le blond mais bon pour la suite sa colère retomba plutôt rapidement, encore elle ? Rien d'y repensait il sentait sa brûlure lui lancer. Sur qu'ils ne pouvaient pas rester là mais...:
"Qu'est ce qu'on fais des autres ? On ne peut pas les laisser comme ça surtout ici ! Ryûji on peut pas partir comme des voleurs..."
Il regardait autour d'eux en même temps. Juste au cas où... que ce soit 2nd classe ou chasseur il ne voulait en rencontrer aucun, enfin il ajouta :
"Au moins Ririchiyo et Sleepy Ash ! Ils sont juste là bas..."
Insista le pianiste, pour Rozenn ? Bah ! ... il mentirait si il disait qu'il ne lui en voulait pas encore un peu et que surtout en ce moment son impresario l'inquiètait car pour une fois, Leiko n'arrivait absolument pas à le comprendre.

******

Celle là ne semblait pas soutenir le Servamp en si grande estime que ça... mais bon au final, Rozenn n'était pas si surprit que ça. Tout les 2nd classes ne vénéraient pas le Servamp qui les avaient fait revenir à la vie. Peut importe, lui tout ce qu'il souhaitait c'était gagner un peu de temps durant que les pions avance sur l'échiquier. Cela ne devriat plus tarder... songea le blond. Que cette histoire prenne un nouveau souffle ou un sérieux coup pour enfin s'arrêter il fallait l'un ou l'autre, mais pas que les choses stagnes ainsi.

*******

"Pardon ?"
Demanda Aoi un peu indignée. Pour qui il se prennait celui là ? Et en plus avec l'alarme qui venait de sonner, elle se demander ce que fichait Tsubaki
Peut importe... ce n'était pas le moment.
S'occuper de ses frères et soeurs de vampire, c'était ce que la Mélancolie voulait alors pas besoin de chercher plus loin....
La vampiresse partit donc à la poursuite de la Colère mais bon avec tous ces couloirs qui se ressemblait... elle mettrait peut-être un tout petit peu plus de temps que prévu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 16 Fév - 13:57




  • C’était rassurant mais pas assez. Son touché, sa voix, toute l’essence même du servamp semblait couler sur l’être de Ririchiyo, balayant les impuretés. Pourtant ce n’était pas assez, pour ne pas sombre, dans la démence, les idées noires, pour ne pas sombrer dans le désespoir, elle avait dû oublier. Elle s’était obligée à oublier. Leur rire, leur violence, leurs actes et son propre corps. Combien de fois avait-elle prié, à l’époque, pour oublier ? Et elle y était parvenue, elle avait oublié le clairon de la mort qui sonnait pour elle, l’épée de Damoclès qui stagnait au-dessus de sa tête.

    Pourtant, cette prospérité était terminée, et même les mots du servamp ne pouvait plus rien faire, même sa douce caresse ne pouvait calmer les violents tremblements qu’avait son eve, tandis qu’elle se rappelait de chaque moment de sa vie oublié. Elle voulait avancer, elle avait oublié pour cela. Cependant, la jeune enfant aux cheveux améthystes savait bien que son passé dévorerait son présent, son futur. Il était comme les sangsues, il s’accrochait et ne pourrait jamais partir. Chaque traumatismes boufferaient chaque nouveautés dans la vie de Ririchiyo, se rappelant de la douleur que lui avait fait subir les gens, cela révéla l’origine de sa carapace,  et malgré tous ses efforts pour apprécier de nouveau les autres, inconsciemment elle ne pouvait plus. Les cicatrices du passé étaient encore brûlantes, elles saignaient encore après plus de cinq ans d’oubli, d’effacement, de déni. Néanmoins, la jeune fille ne pouvait plus oublier, elle ne pouvait plus. L’on pouvait oublier une première fois mais pas une deuxième fois.

    Ainsi, en l’instant présent, Ririchiyo n’avait toujours pas bougé depuis que Sleepy Ash, le chaton, Makura, la Paresse ou encore le sale type qui avait perturbé la prospérité de sa vie que pourtant elle n’arrivait plus à détester, l’avait légèrement poussé pour se défaire de ses bras, s’attaquant tel un animal enragé à son frère. Mort. Son frère était mort et elle se souvenait comment, par qui, par quoi, où. Sa respiration était coupée, difficile à reprendre et sa main agrippait le tissu de son haut au niveau de sa poitrine. Elle ne pouvait pas avoir fait ça, elle ne pouvait pas avoir fait ça. La confusion régnant dans son esprit l’empêchait tout simplement de respirer, le choque, la violence de l’impact à cause de ce passé qui l’avait brisé, déchiqueté, déchiré,  écartelé lui compressait les poumons, emplissait ses pensées jusqu’à lui faire oublier les choses les plus basics. Respirer. Bouger. Parler. Ressentir.

    Puis elle pensa aux autres, à la barrière qu’elle avait créée vis-à-vis d’eux, la distance qu’elle avait imposée mais aussi à la tension qui se faisait ressentir dans l’air entre chaque être. Insupportable. Si c’était cela  les autres, elle ne voulait pas, elle voulait continuer à se complaire dans sa solitude, loin des autres, loin de la douleur qu’ils lui avaient causé et qu’ils pouvaient encore lui causer. Elle n’était pas si forte qu’elle voulait le laisser croire, elle n’était qu’un pauvre être faible, écrasé par la vie, incapable de la combattre. Et même si il y avait pire, même si d’autres étaient plus à plaindre, tout dépendait de comment on pouvait supporter ces poids. Ririchiyo ne les supportait pas.

    -Makura…

    Elle tourna seulement la tête vers le jeune homme, les yeux embrumés par les larmes qui commençaient à couler sur ses joues, son regard était devenu encore plus terne que d’habitude, une mèche de cheveux passa sur son visage, et ses lèvres s’ouvrirent encore, dévoilant une nouvelle fois sa voix brisée, étranglée.
    Qui pouvait agir sainement après la découverte de l’existence de vampire, et du choc de son passé ? C’était juste de trop.

    -C’est moi. C’est de ma faute. S’il est mort. Je l’ai tué.


  • Le choc fut douloureux, et il ne put se demander combien de côtes et de vertèbre ce pauvre chaton trop violent avait dû lui briser, mais il s’en moquait. Royalement. Et les menaces de la Paresse ne firent qu’élargir son sourire, il ne voulait qu’une chose : briser sa sœur, la tuer ou la détruire mentalement qu’importe tant qu’elle ne pouvait plus soutenir la vie. Par conséquent, se faire un ennemi tel que le grand frère des servamp lui importait peu.

    -Hmm, je n’ai pas très envie d’aller déranger le huitième, il est occupé puis…

    Il fit une pause, écoutant avec régal le son des alarmes emplissant les couloirs, alarmant ceux qui vivaient entre ces murs.

    -Ne pense tu pas que des chasseurs vont arriver, même si votre famille est puissante vous n’avez pas trop de chance dans la gueule du loup. De plus, vous êtes tellement plein de secret entre vous que ça donne lieu à des tensions. Crois-tu réellement que vous pouvez vous battre ensemble.

    De nouveau le silence, le petit frère regarda sa grande sœur, une lueur de dégoût dans les yeux, mais un sourire vainqueur sur les lèvres.

    -Si tu me brise le huitième ne sera pas content. Alors pourquoi j’irais le chercher ? De toute manière j’ai fait ce que j’avais à faire. Je l’ai brisé. J’ai achevé ton eve comme je le voulais. Elle est brisée comme si j’avais fait tomber de la porcelaine, en tout petit morceau que personne ne pourra recoller et elle ne pourra pas oublier, et même si elle pouvait oublier, elle ne le fera pas. Car ça voudrait dire t’oublier toi. Celui qui est autant responsable que moi de son éclat, c’est de ta faute, elle n’aurait pas eu à subir cela si je l’avais tué la première fois au parc mais comme un idiot tu as décidé de la protéger. C’est de ta faute premier servamp, tu vas la voir périr lentement, bouffée par le passé… N’est-ce pas terrible pour un servamp de voir son eve mourir ? Dommage j’aurais aimé voir comment tu réagiras à sa mort, quand son corps sera froid, rigide. Que ses yeux seront vides, que ses lèvres seront bleues et que tu ne pourras rien faire pour la sauver.

    Il éclata de rire, un rire sinistre, macabre, et pourtant transmettant sa joie, sa grande joie. Il avait enfin réussit, il avait ramené les doux clairons de la mort au bord de sa sœur, il les avait guidé pour qu’ils la hantent encore. D’ailleurs, Ritsuko avait remarqué les deux petits carillons qui étaient accrochés à la faux… Et le kanji dessus, il avait rapidement compris, et son sourire ne put que s’élargir. « Assassiner ». Chaque chose en cette faux rappelait la personnification que les Hommes pouvaient faire de la mort. L’épée de Damoclès commençait déjà à tomber sur l’âme de Ririchiyo, et cela était jouissif pour Ritsuko.


  • Il était vrai que les servamp ne demandait pas l’accord des morts, puis comme si c’était possible, pour les ranimer, mais bon, qu’est-ce que cela pouvait bien leur faire ? Kuu s’en moquait, puis pour le peu de seconde classe qu’elle avait, elle ne savait même pas ce qu’ils pouvaient bien faire en plus, et elle ne se sentait pas concerné par leur envie de vivre ou mourir, tant qu’ils la servaient.

    -Tu ne tiens pas à vivre ? Si tu veux on peut régler cela tout de suite, après tout, au lieu de faire le bon toutou de Tsubaki, laisse ton envie prendre le dessus et dis-moi ce que tu veux, si tu veux mourir je te promets  que je te ferais mourir sans souffrance…

    Le corbeau croassa, le métal s’arrêta de suinter mais elle garda tout de même la main sur son arme, juste au cas où, elle n’était pas dupe mais cela valait le coup d’essayer. Après tout, on se lassait vite d’une deuxième vie ou même de l’éternité, une fois les découvertes il n’était plus excitant de vivre, surtout dans la solitude.
    Amusant tout cela, si cette seconde classe voulait bien crever ici, cela arrangeait grandement la Gourmandise.


  • Le manteau volant derrière lui, Chikage marchait dans les couloirs, calmement dans toute l’agitation de ces petits soldats humains partant à la recherche des servamp. Ils allaient les piéger, comme lors des battus, ils allaient les mettre dans un coin avant de les attraper, de les livrer à Tsubaki qui déciderait de leur sort.

    Le démon s’arrêta, une grande pièce –servant sûrement pour les entraînements physiques- s’étendait devant lui. Elle ressemblait à un gymnase, contenant des gradins, un terrain de foot, de basket, de badminton, de volley, de handball… Le blondinet décida dès lors de s’asseoir dans les gradins, attendant seulement. Attendant. Après tout, les autres n’avaient pas besoin de son aide. Ses yeux rouges se fermèrent, et il exalta, soupirant, se demandant ce que Tsubaki pouvait bien vouloir faire ici, et les raisons pour lesquelles il voulait attraper tous ces rats qu’étaient les servamp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Crayon
Admin
avatar

Messages : 238
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 16 Fév - 18:50

Immédiatement après la réponse de son maitre, le servamp ressentit une émotion, la frustration, assez normale quand ce qu'il voulait n'était pas accompli, mais ce fut la proportion et la violence du sentiment qui là fut anormale. Réaction disproportionnée qu'il connaissait trop bien, douloureusement familière, la colère. Dans les actes, cela se traduit par un grondement venant du fond de sa gorge, assez inhabituel et agressif, et le vampire régit violemment et rapidement en se servant de son avant-bras pour plaquer Leiko contre le mur, lui écrasant brutalement la gorge et le gardant collé contre la plâtre blanc un peu effrité. D'un air énervé, voir même franchement très agressif qui laissait même transparaitre ses canines, Cross se mit d'un coup à hurler comme si son maitre lui avait dit la pire chose au monde :
-"LA FERME ! Imbécile d'humain !"
Il laissa échapper un soufflement moitié grognement, avant de poursuivre toujours avec le même timbre de voix :
-"Je ferais mieux de t'assommer ! Et te trainer d'ici comme un poids mort !"
Joignant le geste aux paroles, il leva son poing gauche, celui libre, prenant de l'élan au niveau du bras.
Arrête ça, Stormy, c'est déjà compliqué.
Subitement, le servamp desserra lentement le poing, le baissant finalement tout en relâchant l'étreinte de son avant-bras qui écrasait la gorge du garçon contre le mur, décrispant son visage pour reprendre une expression neutre... mais qui resta les yeux baissés. D'ailleurs il vint poser une de ses main contre son cache-oeil comme si il avait mal, reculant du même coup d'un pas ou deux.
-"Mpfff... ça va, on récupère mon frangin et la fille, puis on s'tire. Je sais pas c'que voulais monsieur barbe, mais j'ai l'impression que c'est plus un fiasco qu'autre chose."
Une voix normale cette fois, un peu blasée sur les bord mais totalement différente. Cross essuya aussi d'un geste de la paume, un goutte de liquide noir qui venait de couler de son œil aveugle. Il respirait plus calmement maintenant. Tournant la tête pour regarder derrière lui, vérifiant deux choses. Premièrement si la seconde classe enflammée n'avait pas fini par le rattraper, et ensuite, il fit la moue en vérifiant la deuxième chose, à savoir que sa longue queue fine de lézard s'était matérialisée, et qu'elle avait des écailles noirâtres. Le bout trainait au sol, et ce bien qu'il avait encore apparence humaine, ou presque, si on faisait abstraction des canines.
-"Ah, petit problème avec la forme animale. Bah, ça va passer, c'pas la première fois que ça m'arrive."
Sans plus d'explication, sans doute que ça serait trop long et inutile pour l'instant. Heureusement cette fois ce ne fut pas difficile pour Cross se repérer ou se trouvait les deux protagonistes recherchés, vu qu'ils n'étaient pas loin et que l'aura habituellement tranquille de son frère venait de commencer, étrangement, à s'agiter... et que celle de la fille lui était repérable plusieurs mètres à la ronde. En ce moment du moins. Le servamp de la colère prit donc instinctivement la direction.
-"Magne toi Lei', on choppe ces deux là et on vire."
Il partit donc en courant. Bien que e fait, Sleppy semblait maitriser la situation puisqu'il tenait le seconde classe, d'ailleurs ça avait l'air d'être une situation déjà assez compliqué pour qu'il n'y rajoute pas son grain de poivre, Cross resta un ou deux mètres de son frère, gardant un air involontairement agressif, sans doute dû aux auras qui s'entrechoquaient dans un espace aussi clôt.

***

Se remettant dans une position simple, debout et appuyée sur une jambe au lieu de son attitude précédemment défensive, Willow haussa finalement les épaules et répondit directement :
-"D'accord pourquoi pas, ça sera peut-être amusant, et puis ça nous épargnerait un combat fatiguant."
Puis levant les yeux aux ciel comme pour réfléchir, après quelques secondes elle continua sur un ton neutre tout en étant un peu nonchalant à certains moments :
-"Mais à choisir, je préférerais quelque chose de bien sanglant, histoire de saloper un peu les locaux. Un égorgement par exemple, ou alors, une éventration, puis se servir de mes entrailles façon Jack l'éventreur pour repeindre le couloir d'une couleur plus chatoyante, ce blanc est vraiment monotone. Peu importe que ça soit sans douleur ou pas.Tient, comme normalement on ne peut tuer un suceur de sang qu'avec un pieux dans le cœur ou une connerie dans ce genre, je me demande si ça tuerais un vampire ce genre de trucs."
Qu'est-ce qu'elle avait à perdre de toute façon ? Pas grand chose, ça faisait déjà quelques temps qu'elle s'ennuyait. Combien de temps dur l'éternité ? Trop longtemps en tout cas, et si il avait encore sans doute beaucoup de choses à voir à travers ce monde, ça ne compensait plus le vide ennuyant. Et les autres ? Sans doute n'avaient t-ils pas besoin d'elle, ils étaient tous grands et indépendants, et Tsubaki ? Puisqu'il avait l'air si fort, il n'aurait pas vraiment besoin d'aide pour décimer sa famille comme il avait l'air de l'espérer, alors un seconde classe de plus ou de moins, ça ne devait pas lui faire trop de différence. Willow pensa qu'elle avait bien fait, finalement, de réponde à l'appel du servamp de la mélancolie, ça lui avait permis de revoir les autres secondes classes avant de passer – enfin – dans l'autre monde, parce que même si ils étaient tous un peu bizarres sur le bords, au fond c'était pas désagréable d'être avec eux et elle les aimaient bien, comme on peu aimer des camarades. Ah tient, elle s'en saurait bien grillé une dernière pour la route, mais elle écarta finalement les bras, sans avoir l'air de se défendre, avec un sourire simple :
-"Alors allez-y, monsieur Corbier et sa servamp, savourez votre victoire, vous avez réussit félicitations, éclatez vous et marrez vous un bon coup, faites gicler le sang, passez le bonjour au reste de la famille, et tout ça tout ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupwolf
Modérateur Principal
avatar

Messages : 173
Age : 19
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 16 Fév - 20:48

Le vampire foudroya du regard Ritsuko qu'il se la ferme, maintenant ! Pourtant le servamp décida de ne pas céder à la colère qui semblait le dévorer de l'intérieur. A la révélation de Ririchiyo, il inspira profondément en répondant aussi bien pour Ritsuko également :
"Combien de fois je n'ai pas souhaité mourir moi même ? L'immortalité est le pire de tous les poisons...
Ririchiyo tu sais quel est mon pouvoir ?"
Il n'attendit pas la réponse, ajouta pour répondre lui même à cette question réthorique :
"Non il ne s'agit pas du fait d'être capable de faire apparaitre ces griffes avec cette substance noire... mon vrai pouvoir est directement en lien avec tout les secrets de la famille Servamp enfin le secret..."
Il sourit, un peu amèrement, mais sourit vers son Eve :
"Ririchiyo ne te préocuppe pas de ton passé et n'ai pas honte de l'avoir oubliée volontairement...
Mon véritable pouvoir est le maniement des pensées, des souvenirs. Je peut effacer la mémoire pour en reconstruire une sans que la personne n'en soit jamais au courant... puis que je sais Rrichiyo, pour ton passé, tu mérite de savoir pour le mien.. le notre plutôt"
Corrigea Sleepy Ash en se tournant vers Cross qui venait d'arriver, la colère qu'il avait ressentit se tranformait en cette injustice, en cet amusement du chat qui joue avec une souris avant de la tuer pour la manger.
"Mon cher Cross toi même j'ai modifié tes souvenirs, ceux de World, d'Every, de Dream de tous... aucun d'entre vous ne connait véritablement qui il est. Nos naissances, comment nous sommes devenus ce que nous sommes aujourd'hui, pourquoi Tsubaki nous en veut autant, pourquoi notre famille s'est séparés... il n'y a que Tsubaki et moi-même qui savons... ce n'est pas glorieux. La vangeance de Who is Comming est tout à fais justifiée je me demande si vous êtes tous prêts à apprendre qui sont réellement les membres de la famille Servamp..."

******

Il avait était surprit. Non le mot n'est pas assez fort, presque choqué, oui presque, a quoi s'attendait il ? Cross était l'incarnation de la colère et les Servamp étaient concus pour céder à leurs pulsions... en vérité ils étaient effrayant.
Leiko avait eu du mal à respirer quand Ryûji avait appuyé contre sa gorge et quand le lézard le relâcha enfin, le musicien repprit sa respiration en osant pas lui dire quoi que ce soit... il ne comprenait pas la réaction du Servamp pourquoi s'énerver ?
Ne voulant rien dire a l'incarnation de la Colère, si il fut soulagé que tout de même il accepte d'aller chercher les deux autres.

*****

"On ne fera rien"
Rétorqua Rozenn avec un regard appuyé vers World.
"Nous n'avons pas pour but de tuer ses 2nd classes mais d'arrêter Tsubaki. On t'a offert une seconde chance plutôt que la gaspiller ainsi tu devrait en profiter. Si tu souhaite à ce point quitter ce monde parle en directement à son Servamp.
Un meurtre non merci. Et c'est sans possibilité de changer d'avis. Point final"
Insista Rozenn et particulièrement en direction de Kûu, il savait très bien comment elle fonctionnait.
"Allons chercher les autres"
Ajouta l'impresario.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikari
Admin
avatar

Messages : 383
Age : 18
Date d'inscription : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   Lun 16 Fév - 21:45


  • La manipulation des souvenirs ? Et s’il avait modifié les siens ? S’il savait, connaissait son passé sans même qu’elle ne lui ait dit ? Ririchiyo se releva, tremblante sans un mot, les sentiments s’entrechoquaient en elle, et son regard coula vers le servamp de la Colère. Elle ne savait pas ce que son regard pouvait bien refléter mais elle était certaine qu’il y avait de la peur, de l’incompréhension, et elle ne savait pas si elle avait envie de demander à Cross d’arrêter la Paresse. Cependant, elle ne pouvait pas lui demander, pourquoi aiderait-il une inconnue ? Puis les relations au sein de la famille était si houleuse que la question du pourquoi aiderait-il l’eve de son grand frère qui venait clairement de dire qu’ils vivaient tous dans le mensonge et le déni ? Pourtant, elle demandait secrètement au servamp de la Colère d’arrêter la Paresse. Ce dernier lui faisait peur, la terrifiait par cette révélation. Que pouvait-il faire ?

    Tremblante, Ririchiyo s’éloigna le plus possible de son servamp, jusqu’à ce que la chaîne qui ne les lie ne l’empêche de s’écarter encore plus. C’était peut-être de sa faute si elle venait de retrouver son passé, si elle venait de se briser comme une poupée de porcelaine, de se faire éparpillé en petit morceau. Le trouble qui régnait dans l’esprit de la jeune eve était terrible, atroce, horrible, elle perdait peu à peu confiance en Sleepy Ash, ne sachant plus si elle pouvait lui faire confiance ou non. C’était de sa faute, de sa faute. Tous les secrets, il avait trompé même sa famille.
    -Cross… Leiko…
    Sa voix était suppliante, brisée, et les sentiments chaleureux qu’elle avait ressentie envers la Paresse ne s’effritait pas mais étaient engloutis par sa propre peur. Elle… L’aimait. Pourtant, elle voulait qu’il arrête, qu’il soit stoppé car il semblait sombrer dans la démence, qu’il soit stoppé car il lui faisait peur.

    Ririchiyo était perdue. Terrifiée. Pétrifiée. Elle hurlait le nom qu’elle avait donné à Sleepy Ash dans sa tête, incapable de sortir un seul son de sa gorge nouée. La jeune femme aux cheveux améthyste ne pouvaient que regarder le duo, les yeux emplie d’inquiétude, de peur et d’un amalgame de sentiments négatifs qui engloutissait tout l’être de l’eve.
    Sa faux noire tremblait, semblait fissurer le sol blanc, s’enfoncer dedans par un poids qui ne cessait d’augmenter. Elle n’aurait jamais dû adopter ce chaton, le sauver de ces enfants. Elle n’aurait jamais dû…

    Le doute s’installait en elle, et finalement, sa confiance en Makura se brisa. Comme elle, elle était brisée.



  • -Tu as perdu chaton. Rien qu’avouer cela et l’une des pires choses, est-ce toi ou moi qui a révélé le passé de Riri ? Regarde comme elle te regarde, ce doute qui la prend envers ton être, et pense à ta famille, ils te haïront pour les avoir manipulé très certainement. Au final tu seras seul, rejeté par la seule qui aurait pu t’apprécier, toi Sleepy Ash et non le servamp, et rejeté par le tiens…
    Ritusko éclata de rire, se frottant les bras tout en reculant, ils avaient perdu, surtout le premier servamp.
    -Et la peur de Ririchiyo qui vient de naître, celle que tu modifie ses souvenirs, fera en sorte qu’elle ne voudra pas que tu l’approche, même si elle doit en mourir…
    Il avait tout perdu. Tout. Bien fait pour ce stupide chaton.



  • Kuu ne dit mot. Dans un sens, elle était d’accord avec Rozenn. Puis elle ne voulait pas tuer si facilement, elle ne voulait pas que ce soit si facile, pourtant elle ne fit qu’une chose. La baffer. La claque résonna dans le couloir et elle lui crache à la figure de simple mot.
    -Saleté d’humaine, la vie est une chienne mais tu dois la chérir et les gens qui vont avec. Prend plaisir ma pauvre.
    Par conséquent, World End tourna les talons, sans plus de considération pour la seconde classe, et elle rejoignit l’endroit où ils étaient arrivés. Pour ainsi suivre les traces de ses deux frères et de leur eve. Et le spectacle qu’elle découvrit en arrivant la glaça sur place. Que venait-il de dire ? Que venait de dire Sleepy Ash ?
    -Sleepy Ash !
    Elle hurla son prénom, la voix remplie par la haine soudaine de ce qu’elle venait d’entendre, enfin le bout de ce qu’il avait dit. Elle entendit le métal de certains objets se tordre d’une seule traite et elle ne put que rester comme ça, regardant une Ririchiyo en désarroi, un Cross étrange et un Leiko qui semblait s’être fait dessus.


Attention, pas pour les enfants !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-troisieme-dragon.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Servamp, l'illusion nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Servamp, l'illusion nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Illusion Nocturne - Femelle - Umbra
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kann Loar :: Archives :: Archives :: Archives RPG-
Sauter vers: